Une application aide les enfants autistes et hyperlexiques à comprendre ce qu’ils lisent

Nouvelles

Entretien avec Dianne Macdonald, Eve-Marie Quintin et Gigi Luk
Publié: 9sep2021

L’hyperlexie est une affection chez l’enfant d’âge préscolaire caractérisée par un intérêt précoce et très marqué pour les lettres qui dépasse de loin le stade de développement associé à son âge. L’enfant hyperlexique arrive à bien décoder les mots, sans pourtant en comprendre le sens. Cette affection est fréquente chez les enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA), dont environ 6 à 20 % sont également atteints d’hyperlexie.

L’apprentissage de la lecture chez ces enfants se produit de la même façon que pour les enfants plus vieux, au développement typique. La question donne lieu à des débats entre les spécialistes. Les résultats d’une précédente étude de McGill ont révélé que les enfants autistes et hyperlexiques semblent emprunter un parcours vers l’alphabétisation qui leur est propre et qui diffère de celui des enfants au développement typique. Ce constat a des répercussions sur l’enseignement de la lecture à un jeune âge.

Les mêmes chercheurs du Département de psychopédagogie et de psychologie du counseling de l’Université McGill ont récemment mis au point une application pour tablette conçue pour tirer parti des forces de l’enfant ayant pour but de l’aider à améliorer sa compréhension écrite. L’efficacité de cette application repose sur le soutien et l’engagement des parents pour favoriser les habiletés en lecture de leur enfant. La cohorte de huit enfants autistes et hyperlexiques ayant participé à l’intervention de six semaines n’en est qu’à ses débuts, mais elle affiche déjà des gains importants en compréhension écrite et orale.

De quelle façon cette application pourrait-elle aider les enfants atteints d’un TSA et d’hyperlexie ainsi que leurs parents et enseignants?

Les enfants atteints d’un TSA et d’hyperlexie présentent un faible niveau de compréhension écrite, malgré une capacité remarquable à reconnaître les mots dès un jeune âge et un intérêt marqué pour les textes. Cela dit, sans la compréhension des mots, le décodage précoce des mots individuels demeure largement inefficace. Il peut être décourageant pour les parents et les enseignants de tenter de trouver des moyens pour favoriser l’apprentissage chez ces enfants.

Comme très peu d’études ont été menées sur cette jeune population, il était nécessaire de bien comprendre et soutenir son profil d’apprentissage unique. En effet, la compréhension écrite et orale est essentielle pour les enfants autistes et hyperlexiques qui éprouvent des difficultés à communiquer et à développer leurs habiletés sociales et scolaires. Avec l’application pour tablette, nous misons sur leurs compétences particulières et précoces en lecture afin d’améliorer leur compréhension écrite par l’association de mots à des images. Cette étude évaluait l’efficacité de notre programme d’intervention en lecture, qui repose sur l’association de mots à des images afin d’améliorer la compréhension du langage et la compréhension écrite. Cela nous permet de concevoir des interventions efficaces qui tirent parti des forces et des intérêts particuliers de chaque enfant pour soutenir son apprentissage.

Quel est l’objectif principal de votre projet de recherche?

Il n’existait aucun programme qui cible la compréhension écrite des enfants d’âge préscolaire atteints d’un TSA et d’hyperlexie; il s’agit donc du premier programme à y parvenir. Miser sur les points forts d’un enfant pour l’aider à surmonter ses difficultés, comme nous le faisons dans ce type d’intervention, peut être bénéfique et renforcer son autonomie.

Chez l’enfant autiste, les gains acquis à un jeune âge en compréhension écrite et orale ont une incidence importante sur d’autres domaines essentiels à la réussite scolaire et à l’intégration sociale. Il est beaucoup plus facile et agréable, pour l’enfant et pour l’éducateur, d’aborder les points difficiles lorsqu’ils sont concentrés sur des activités que l’enfant aime et arrive à maîtriser.
En outre, les problèmes liés à la compréhension écrite chez les enfants sont généralement traités plus tard au primaire. Nos études donnent à penser que parents et éducateurs doivent tous deux tenir compte des besoins pédagogiques uniques de ce groupe, lesquels diffèrent de ceux des enfants au développement typique. Ainsi, ils pourraient s’attaquer aux problèmes de compréhension écrite chez les enfants hyperlexiques très tôt, voire dès l’âge de trois ans.

Nous voulons rendre ces résultats, ainsi que l’intervention, accessibles aux parents, aux cliniciens et aux éducateurs qui travaillent avec de jeunes enfants autistes et hyperlexiques. Nous espérons en faire une application libre afin d’encourager les utilisateurs à apporter leur contribution.

L'étude

L’article « Early Reading Comprehension Intervention for Preschoolers with Autism Spectrum Disorder and Hyperlexia », par Dianne Macdonald, Gigi Luk et Ève‑Marie Quintin, a été publié dans le Journal of Autism and Developmental Disorders.

DOI : https://doi.org/10.1007/s10803-021-05057-x


L'Université McGill

Fondée en 1821 à Montréal, au Québec, l’Université McGill se classe parmi les meilleures universités au Canada et dans le monde, année après année. Établissement d’enseignement supérieur renommé partout dans le monde, l’Université McGill exerce ses activités de recherche dans trois campus, 11 facultés et 13 écoles professionnelles; elle compte 300 programmes d’études et au-delà de 40 000 étudiants, dont plus de 10 200 aux cycles supérieurs. Elle accueille des étudiants originaires de plus de 150 pays, ses 12 800 étudiants internationaux représentant 31 % de sa population étudiante. Au-delà de la moitié des étudiants de l’Université McGill ont une langue maternelle autre que l’anglais, et environ 19 % sont francophones.

Coordonnées

Contact: 
Frédérique Mazerolle
Organisation: 
Relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
frederique.mazerolle [at] mcgill.ca
Office Phone: 
(514) 398-6693
Mobile Phone: 
(514) 617-8615
Back to top