Un programme de rayonnement auprès des jeunes de la Faculté de génie de McGill reçoit une subvention PromoScience du CRSNG

Nouvelles

Le projet favorise l’inclusion des jeunes Autochtones aux formations en science
Publié: 9juin2021

Une éducation qui change la donne pour des communautés entières : voilà ce que vise Engineering Engagement in School Curricula: Multi-year Design-thinking Projects for Indigenous and Marginalized Youth [L’ingénierie au secondaire : des projets pluriannuels de conception créative pour les jeunes Autochtones et les jeunes marginalisés]. Porté par Richard Chromik, professeur et directeur du Département de génie des mines et des matériaux, Faye Siluk et Robert Pozeg de l’initiative E-IDEA (Génie – Promotion de l’inclusion, de la diversité et de l’équité) de la Faculté de génie, le projet a reçu une subvention du programme PromoScience du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

L’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, a annoncé l’octroi de plus de 12 millions de dollars dans le cadre de ce programme, qui appuie des expériences d’apprentissage pratiques visant à former la prochaine génération de scientifiques et de chefs de file en recherche.

Pour lancer son projet, l’équipe d’E-IDEA, en collaboration avec des membres de la Faculté de génie et du programme de rayonnement communautaire Branches de la Gestion de l’effectif étudiant, s’est associée avec deux écoles de la région – Kahnawake Survival School, à Kahnawake, et Beurling Academy, à Verdun. Grâce à des occasions de partenariat à long terme, l’objectif consiste à nouer des relations et à développer une pédagogie culturellement adaptée en vue de démocratiser l’accès aux sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques (STIM) – et la réussite dans ces disciplines – pour les jeunes du secondaire.

L’enseignement des STIM au-delà de la salle de classe se fera dans le respect de multiples modes d’apprentissage, jetant ainsi un pont entre la vision occidentale de la formation en sciences et la transmission de connaissances traditionnelle autochtone ou communautaire. Les élèves vivront des expériences amusantes et créatives dans leur classe et dans la communauté. Le corps professoral et les étudiants de McGill, de concert avec des détenteurs de savoir de la communauté, initieront des élèves de la première à la troisième secondaire à la conception créative et à l’apprentissage par projet.

« Pour beaucoup de jeunes, les inégalités et la sous-représentation chroniques constituent un frein à une formation en STIM, explique Richard Chromik. Notre programme tient compte de l’importance, pour les enseignants en science, de reconnaître et de comprendre le vécu de leurs étudiants, pour les aider à se percevoir comme des innovateurs et des créateurs. Réalisé en collaboration avec le programme Branches, le projet appuiera notre initiative d’action et de rayonnement auprès des jeunes, qui favorise l’accès à l’éducation supérieure et la participation citoyenne en collaboration avec des écoles et des communautés de la région. »

Au cours des trois à cinq prochaines années, on compte élaborer une approche pédagogique et des activités complémentaires destinées aux élèves de la quatrième et de la cinquième secondaire afin d’approfondir l’expérience de la conception créative. Pour ce faire, on offrira des possibilités de travail-études, des formations spécialisées et d’autres expériences, comme des projets et des stages préparatoires aux études postsecondaires qui accueilleront des participants de diverses communautés.

Il s’agit de l’un des nombreux projets de l’initiative E-IDEA de la Faculté de génie. « E-IDEA vise à former une communauté plus diverse, plus équitable et plus inclusive, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la Faculté de génie. Nous sommes emballés de pouvoir continuer à soutenir cette initiative et de contribuer à faire de McGill une université plus accessible et inclusive », explique le professeur et doyen de la Faculté, Jim Nicell.

En 2017, la Faculté de génie a reçu le Prix équité et esprit communautaire de McGill pour E-IDEA. Depuis 2017, dans le cadre d’autres subventions de PromoScience – notamment un ancien partenariat de la Faculté de génie avec la Kahnawake Survival School initié par le professeur Fabrice Labeau et le programme de rayonnement communautaire Branches – la Faculté de génie a fait la promotion des STIM auprès de jeunes issus de populations sous-représentées. La Fondation de la famille Zeller et le Fonds des projets de durabilité de McGill financent également le projet de stages pour les jeunes Autochtones du programme Branches.


L’Université McGill

Fondée en 1821 à Montréal, au Québec, l’Université McGill figure au premier rang des universités canadiennes offrant des programmes de médecine et de doctorat. Année après année, elle se classe parmi les meilleures universités au Canada et dans le monde. Établissement d’enseignement supérieur renommé partout dans le monde, l’Université McGill exerce ses activités de recherche dans deux campus, 11 facultés et 13 écoles professionnelles; elle compte 300 programmes d’études et au-delà de 40 000 étudiants, dont plus de 10 200 aux cycles supérieurs. Elle accueille des étudiants originaires de plus de 150 pays, ses 12 800 étudiants internationaux représentant 31 % de sa population étudiante. Au-delà de la moitié des étudiants de l’Université McGill ont une langue maternelle autre que l’anglais, et environ 19 % sont francophones.

Coordonnées

Contact: 
Shirley Cardenas
Organisation: 
Relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
shirley.cardenas [at] mcgill.ca
Office Phone: 
(514) 398-6751
Mobile Phone: 
(514) 594-6877
Back to top