Rencontrez le Dr Neb Kovacina, un médecin de famille qui a lutté contre la COVID-19 en première ligne

Nouvelles

Publié: 1déc2020

Le Dr Neb Kovacina est médecin de famille au GMF-U St. Mary depuis 2009 et est devenu, en 2017, directeur du programme d’amélioration continue de la qualité au sein du Département de médecine de famille. Le Dr Kovacina a terminé ses études de médecine à l’Université McGill, où il a ensuite poursuivi sa résidence au Département de médecine de famille. De plus, il a complété le programme de compétences avancées en santé maternelle et infantile au Département de médecine de famille en 2009 et a obtenu une maîtrise en administration de la santé à l’Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé à l’Université de Toronto.

« La médecine de famille est la meilleure discipline médicale pour pouvoir prendre soin des patients dans tous les aspects de leur santé et de leur bien-être. Elle offre la possibilité d’assurer la continuité des soins que je considère comme cruciale pour la relation patient-médecin et le succès de l’intervention du médecin dans les soins aux patients », partage le Dr Kovacina. Motivé par l’équité, l’engagement des médecins, la défense des intérêts, le changement et l’innovation dans les soins de santé, le Dr Kovacina s’est rapidement intéressé à la création d’un programme d’amélioration continue de la qualité. « L’amélioration continue de la qualité est le meilleur moyen de mettre en œuvre des pratiques innovantes et est de plus en plus utilisée dans les soins de santé, en particulier en milieu hospitalier », dit-il. Après avoir discuté des priorités stratégiques du Département avec le Dr Howard Bergman, le Dr Kovacina a pris contact avec les dirigeants de l’Université de Toronto pour tirer profit de leur expérience et renforcer les capacités des groupes de médecine familiale de McGill (GMF-U). Le Dr Kovacina est également le président du groupe de travail sur l’amélioration continue de la qualité, basé au Collège québécois des médecins de famille (CQMF), qui réunit les quatre départements de médecine de famille du Québec et le Collège lui-même. Leur objectif est de mettre en place des pratiques d’amélioration continue de la qualité dans les GMF non universitaires du Québec.

Depuis que la pandémie de COVID-19 a frappé le Québec en mars 2020, elle a bouleversé la réalité de chacun, notamment des travailleurs de la santé. Le Dr Kovacina, qui était déjà médecin au CIUSSS Ouest-de-l’Île, s’est joint au CHSLD Jean de la Lande (faisant partie du CIUSSS Centre-Sud) pour agir comme infirmier auxiliaire à la mi-avril. « Après le début de la pandémie et la crise des CHSLD en avril, je voulais y aller pour aider de toutes les manières possibles. Il y avait un manque important de personnel infirmiers au CIUSSS Centre-Sud », se souvient le Dr Kovacina. Après une semaine de travail en zone rouge, le Dr Patrice Tremblay du Centre hospitalier St. Mary le contacte pour apporter de l’aide au CHSLD Grace Dart (CIUSSS Ouest-de-l’Île), car ils avaient besoin de médecins. « La situation sur le terrain était critique. Il y a eu de nombreux décès parmi les résidents, et un parmi le personnel », ajoute le Dr Kovacina. « Dans les unités qui m’ont été attribuées, les résidents qui étaient positifs à la COVID-19 n’ont pas été évalués pendant plusieurs jours. Le médecin local était gravement malade à cause de la COVID-19 et les autres remplaçaient par téléphone. En raison du manque de personnel infirmier et de préposés aux bénéficiaires, le personnel n’avait pas le temps d’appeler les médecins et donc, les soins fournis à ces patients étaient sous-optimaux. »

« Les médecins tombaient encore malades à cause de la contamination croisée quatre semaines après le début de l’épidémie », partage le Dr Kovacina. « Le personnel changeait très souvent les équipements, en raison de la présence de patients négatifs et positifs dans la même unité, et les stations de stockage d’équipements propres n’étaient pas bien entretenues et étaient peut-être contaminées ». En plus d’offrir des soins médicaux et de base aux patients, avec la Dre Élise Boulanger, le Dr Kovacina a assumé le rôle de coordinateur médical avec pour objectif d’améliorer la prévention et le contrôle des infections. Ils étaient chargés de réorganiser les unités et les zones, et de partager avec les infirmières et les autres travailleurs les informations sur le virus et les dernières preuves de sa transmission. « Il y a eu beaucoup de confusion à ce sujet lors de la première vague, le gouvernement et la santé publique ayant parfois des messages contradictoires, et beaucoup de fausses informations disponibles sur Internet », explique le Dr Kovacina. « Il faut une direction locale forte, idéalement un modèle de cogestion avec un administrateur et un clinicien. L’épidémie a évolué rapidement, et il est important de pouvoir prendre des décisions basées sur le tableau clinique global ». En deux semaines, le Dr Kovacina et la Dre Boulanger ont mis en place des changements qui ont permis d’arrêter la transmission de la COVID-19 parmi les résidents et le personnel au CHSLD Grace Dart.

Le Dr Kovacina reste impliqué dans la Communauté de pratique des médecins en CHSLD (www.cpmchsld.ca) en créant des réseaux et en échangeant les meilleures pratiques entre les médecins. Le groupe, qui se concentre actuellement sur la COVID-19, compte 350 médecins membres qui organisent des webinaires sur la gestion de cette maladie. Interrogé sur le rôle des médecins de famille durant cette pandémie, le Dr Kovacina partage : « Les médecins de famille comprennent bien la réalité sur le terrain, ils sont capables d’équilibrer les connaissances scientifiques avec le jugement clinique, ils sont capables de fonctionner à un niveau transversal, et ont également une autorité implicite au sein de l’équipe. Ils sont donc les mieux placés pour diriger leurs équipes en temps de crise afin d’améliorer les processus et de mettre en œuvre les solutions innovantes nécessaires pour stopper les épidémies ».

Back to top