Rencontrez Anish Arora, lauréat d’une bourse d’études supérieures du Canada Vanier

Nouvelles

Publié: 27juil2021

Anish Arora, étudiant au doctorat au Département de médecine de famille, fait partie de la dernière cohorte de boursiers canadiens Vanier. Cette bourse, la plus prestigieuse du Canada pour les doctorants, est remise aux étudiants ayant fait preuve de leadership et qui parviennent à un niveau élevé de réussite dans les domaines des sciences sociales, humaines et naturelles, du génie ou de la santé. Anish a obtenu un baccalauréat en biologie avec une mineure en psychologie à l’Université McMaster. En 2017, il a amorcé une maîtrise ès sciences en éducation médicale au Département de médecine de famille de McGill, où il a ensuite décidé de poursuivre au doctorat. L’objectif de sa recherche doctorale, supervisée par le Dr Bertrand Lebouché, est d’améliorer la trajectoire de soins des populations migrantes vivant avec le VIH à Montréal et dans tout le Canada en engageant les patients et les parties prenantes dans sa recherche. Anish fait également du bénévolat auprès d’adolescents de Côte-des-Neiges afin de les encourager à développer leur esprit critique et créatif, et à s’engager dans des projets pour faire progresser leur communauté.

« Pour ma maîtrise, j’étais à la recherche d’un département novateur qui m’offrirait une formation solide de chercheur en soins primaires, sur le plan des cours comme des projets de recherche », partage Anish. « Le Département de médecine de famille de l’Université McGill était idéal pour moi. J’ai remarqué dès le départ que le programme proposait des cours sur diverses méthodologies et approches, notamment les méthodes mixtes et la recherche participative — deux aspects qui sont devenus centraux dans mes recherches de doctorat. » Sa maîtrise, supervisée par la Dre Charo Rodriguez et le Pr Tibor Schuster, visait à comprendre comment la notion de convivialité a été conceptualisée et appliquée dans les programmes d’apprentissage mixte en enseignement des professions de santé. Anish a mené une revue exploratoire à grande échelle qui a révélé la disparité dans les définitions de la terminologie évaluative, les connotations des termes et les méthodes d’évaluation de ces programmes. Ce projet a donné naissance à un programme de recherche sur lequel Anish continue de travailler tout en poursuivant son doctorat.

Dans le cadre de son doctorat, Anish travaille avec une vaste équipe de cliniciens, d’universitaires, de patients et d’organisations communautaires pour améliorer les soins que reçoivent les personnes migrantes vivant avec le VIH dans un grand centre de soins de santé de Montréal. Avec l’évolution vers des modèles de soins davantage axés sur la technologie, les intervenants doivent s’assurer que ces modèles reflètent les ressources auxquelles les patients vulnérables et marginalisés ont accès, ainsi que leurs besoins et leurs préoccupations. « Ce qui m’a poussé à faire un doctorat, c’est ma passion pour la recherche et mon désir de faire progresser les systèmes de santé et d’éducation au Canada et dans le monde entier grâce à des stratégies fondées sur des données probantes et à des technologies novatrices », explique Anish. « J'essaie de comprendre comment nous pouvons rendre le monde plus juste et plus prospère pour tous. Au cœur de ma motivation, il y a cette conviction que tout le monde devrait avoir accès aux soins de santé et à l’éducation, peu importent les origines, le statut socio-économique, les croyances ou le genre. »

Pendant sa maîtrise, Anish a reçu une bourse d’études supérieures du Canada du Conseil de recherches en sciences humaines. Il a également obtenu une bourse de doctorat de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill ainsi qu’une bourse de formation doctorale du Fonds de la recherche en santé du Québec en partenariat avec l’Unité de soutien à la stratégie québécoise de recherche axée sur le patient. À toutes ces distinctions est venue s’ajouter récemment la prestigieuse bourse d’études supérieures du Canada Vanier. « Ma première réaction a été de la reconnaissance. Je n’aurais jamais obtenu cette bourse sans l’immense soutien que j’ai reçu de mon superviseur, de mes mentors, de mon équipe de recherche et, surtout, de ma famille », déclare Anish. « Les nombreux mots d’encouragement, les révisions de mes projets de candidature et bien d’autres choses ont contribué à l’obtention de ce prix. Cette reconnaissance signifie vraiment beaucoup pour moi. Cette bourse me permet de continuer à poursuivre mon rêve de mener des changements fondés sur des données probantes et des innovations systémiques en santé et en éducation, tout en étant capable de soutenir ma famille. »

Back to top