Nouveau siège canadien du réseau mondial de recherche sur la biodiversité

Nouvelles

Le Group on Earth Observations – Biodiversity Observation Network (GEO BON) déménage son siège social à Montréal, Québec, pour bénéficier du milieu de recherche et de l’expertise en intelligence artificielle
Publié: 6juil2020

Le Group on Earth Observations – Biodiversity Observation Network (GEO BON), un réseau de recherche international et une communauté de praticiens dédiée à l’amélioration de la surveillance de la biodiversité terrestre, annonce le déménagement de son siège social de Leipzig, en Allemagne, à Montréal, au Canada.

GEO BON répond à un besoin urgent, celui de fournir les meilleures données et connaissances qui soient afin de soutenir les décisions visant à éviter une perte insoutenable de la biodiversité. L’information que fournit cette organisation fera en sorte que les mesures prises à l’échelle nationale et internationale seront conformes aux objectifs en matière de biodiversité, de même qu’aux objectifs de développement durable.

Le caractère urgent de la crise de la biodiversité exige que nous intensifiions nos efforts pour comprendre ses causes et agir pour inverser ces tendances en utilisant les connaissances de la communauté de GEO BON », a déclaré Andrew Gonzalez, professeur à l'Université McGill, directeur du Centre de la science de la biodiversité du Québec (CSBQ) et coprésident élu de GEO BON.

« Cette sélection confirme à la fois Montréal comme un leader international dans le soutien aux organisations axées sur la durabilité, et l'Université McGill comme un centre de recherche majeur dans ce domaine d'une importance cruciale pour notre planète », a ajouté Martha Crago, vice-principale à la recherche et à l'innovation de l'Université McGill.

Fort de son expertise approfondie dans le soutien offert aux organisations internationales, Montréal International a mis à profit son savoir-faire stratégique afin d’accueillir GEO BON dans la métropole. « Nous sommes heureux que GEO BON s’installe à Montréal. La perte de biodiversité à l’échelle planétaire constitue un enjeu critique pour notre société. La présence de cette organisation dans notre région contribuera à promouvoir le leadership de Montréal dans ce domaine. Montréal International est fier de soutenir des organisations internationales telles que GEO BON, dans la réalisation d’initiatives aussi importantes que celle-ci », a indiqué Stéphane Paquet, président-directeur général de Montréal International.

« Le siège montréalais offrira à notre vaste communauté de chercheurs et d'étudiants en biodiversité la possibilité d'observer et de participer à l'élaboration de réponses globales aux menaces qui pèsent sur la biodiversité », a ajouté Bruce Lennox, doyen de la Faculté des sciences de l'Université McGill.

Le CSBQ a remporté le concours par appel d’offres pour accueillir GEO BON, en partenariat avec le Fonds de recherche du Québec - Natures et Technologies, Montréal International, l’Université McGill, l’Université de Montréal et l’Université de Sherbrooke.

« La présence déjà importante au Québec de plus de 70 organisations internationales contribue non seulement à l’essor économique des villes et des régions qui les reçoivent, mais leur contribution est également très importante pour l’évolution de la recherche dans de nombreux secteurs d’activité. Je me réjouis donc du choix de l’organisation internationale GEO BON de s’installer dans notre métropole. Son expertise et son apport en matière de changements climatiques et d’intelligence artificielle, des domaines prioritaires pour le gouvernement du Québec, sont assurément les bienvenus ! », a déclaré Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie.

« Nous sommes tous très heureux que Montréal ait été choisie comme ville hôte de GEO BON. C’est un atout majeur pour la communauté d’organisations internationales basées ici et pour les universités de la région. Avec le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique et Future Earth, GEO BON renforcera notre impact mondial dans le domaine du développement durable, une priorité pour le FRQ », a confirmé Rémi Quirion, scientifique en chef, Fonds de recherche du Québec.

Selon les coprésidents actuels de GEO BON, Mike Gill et Henrique Pereira, « le réseau GEO BON a fait de grands progrès au cours de la dernière décennie, passant du concept initial à l’établissement d’un réseau mondial pour l’amélioration des observations de la biodiversité. Le transfert du secrétariat et de la présidence au Centre québécois des sciences de la biodiversité représente une étape importante. La prochaine décennie est cruciale pour infléchir la courbe de la perte de biodiversité. Le leadership et l’excellence du nouveau secrétariat dans le domaine de la science et de la conservation de la biodiversité, ainsi que sa position stratégique et ses relations avec le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique, permettront à GEO BON de rester au centre des efforts internationaux visant à améliorer les observations de la biodiversité ».

GEO BON

Le Group on Earth Observations Biodiversity Observation Network (GEO BON) est né d’une initiative qui cherchait à offrir aux décideurs et aux scientifiques un accès amélioré aux données relatives aux changements de la biodiversité aux fins de l’appui aux politiques. GEO BON déploie et coordonne les efforts en vue de concevoir et de mettre en œuvre des programmes nationaux et régionaux interopérables de surveillance de la diversité. Avec un réseau en pleine expansion de près de 1 000 membres de plus de 550 institutions et 90 pays, GEO BON combine la recherche de pointe à l’objectif commun de rehausser la valeur des données relatives à la biodiversité et de faire des recommandations aux décideurs en fonction des tendances observées dans les domaines de la vie animale, végétale et microbienne. GEO BON assurera le suivi et la mise en œuvre de la prochaine génération de cibles en lien avec la biodiversité visant à mettre pour freiner l'extinction des espèces et à la dégradation des écosystèmes qui procurent tant de bienfaits au genre humain.

L’Université McGill

Fondée en 1821, à Montréal, au Québec, l’Université McGill figure au premier rang des universités canadiennes offrant des programmes de médecine et de doctorat et se classe parmi les meilleures universités au Canada et dans le monde. Institution d’enseignement supérieur de renommée mondiale, l’Université McGill exerce ses activités de recherche dans deux campus, 11 facultés et 13 écoles professionnelles; elle compte 300 programmes d’études et au‑delà de 40 000 étudiants, dont plus de 10 200 aux cycles supérieurs. Elle accueille des étudiants originaires de plus de 150 pays, ses 12 800 étudiants internationaux représentant 31 % de sa population étudiante. Au‑delà de la moitié des étudiants de l’Université McGill ont une langue maternelle autre que l’anglais, et environ 19 % sont francophones.

Coordonnées

Contact: 
Frederique Mazerolle
Organisation: 
Université McGill
Courriel: 
frederique.mazerolle [at] mcgill.ca
Office Phone: 
(514) 398-6693
Mobile Phone: 
(514) 617-8615
Back to top