Nandini Ramanujam promue au rang de professeure titulaire

Nouvelles

Publié: 5juin2020

La Faculté de droit est ravie d’annoncer que la professeure Nandini Ramanujam a été promue au rang de professeure titulaire professionnelle à l’Université McGill.

La professeure Ramanujam est la directrice exécutive et la directrice des programmes du Centre sur les droits de la personne et du pluralisme juridique à la Faculté de droit de l’Université McGill. Elle est la chercheuse principale du groupe de recherche sur l’État de droit et le développement économique. La professeure Ramanujam est la représentante pour McGill du Réseau Scholars at Risk et elle siège sur le comité directeur du Réseau au Canada.

À la tête du Rule of Law and Economic Development Research Group (ROLED), Nandini Ramanujam s’intéresse à l’État de droit et au développement, aux institutions et à la gouvernance, à la justice économique, à la sécurité et la sûreté alimentaires, au rôle de la société civile et des médias dans la promotion de l’État de droit, ainsi qu’à l’exploration des interconnexions entre des travaux sur le terrain portant sur les droits de la personne et les discours théoriques.

Avant de se joindre à la Faculté de droit de McGill en 2006, Nandini Ramanujam s’est impliquée dans la réforme systémique de l’éducation supérieure dans les anciens États communistes de l’Europe de l’Est et l’Union Soviétique, notamment l’Université d’Asie Centrale Aga Khan et Smolny College à St Petersburg.

« En plus d’être une pédagogue exceptionnelle aimée tant de ses étudiant.e.s que de ses collègues, la professeure Ramanujam a fait des contributions importantes et durables à la défense des droits de la personne à travers le monde grâce à son rôle de directrice exécutive de notre renommé Centre pour les droits de la personne et le pluralisme juridique », a déclaré le doyen Robert Leckey. « Nous sommes très fiers de voir notre collègue reconnue et nous sommes heureux qu’elle continue d’inspirer la prochaine génération de juristes en droit de la personne ici à la Faculté de droit. »

Back to top