Les feux de forêt à l’assaut des montagnes

Nouvelles

Les forêts de haute altitude plus vulnérables aux incendies en raison des changements climatiques
Publié: 15juil2021

Les incendies de forêt gravissent le flanc des montagnes depuis quelques décennies, les flammes dévorant des zones autrefois protégées du feu par une humidité élevée, ont constaté des chercheurs de l’Université McGill. En raison de cette ascension des incendies, pas moins de 11 % des forêts de l’Ouest américain sont aujourd’hui menacées.

« Les forêts de haute altitude se vident de leur eau en raison des changements climatiques et de la sécheresse qui sévit dans l’Ouest, alors elles sont particulièrement vulnérables aux incendies », explique l’auteur principal de l’article, Mohammad Reza Alizadeh, doctorant à l’Université McGill sous la direction du Pr Jan Adamowski. « Les populations montagnardes sont donc exposées à de nouveaux dangers, et la situation a des conséquences sur l’écoulement de l’eau en aval tout comme sur la flore et la faune qui peuplent ces forêts. »

Le réchauffement climatique a abaissé la « barrière d’inflammabilité »

Paru dans Proceedings of the National Academy of Sciences, l’article porte sur une analyse des incendies ayant embrasé plus de 405 hectares de forêts montagneuses dans des États contigus de l’Ouest américain de 1984 à 2017. Les résultats obtenus révèlent que le réchauffement climatique a abaissé la « barrière d’inflammabilité en haute altitude », c’est-à-dire l’altitude à partir de laquelle la forêt avait toujours été trop humide pour être régulièrement la proie des flammes, puisque la neige s’y attardait. Or, selon les constats des chercheurs, les feux ont gravi quelque 252 mètres dans les montagnes de l’Ouest au cours de ces trois décennies.

L’étendue du territoire incendié s’est accrue à toutes les altitudes pendant cette période, mais c’est au-delà de 2 500 mètres que l’augmentation est la plus marquée. En outre, à partir de cette altitude, les zones incendiées ont plus que triplé de 2001 à 2017 comparativement à la période 1984-2000. Enfin, au cours des 34 dernières années, le territoire vulnérable aux incendies s’est accru de 81 500 kilomètres carrés dans les forêts de haute altitude de l’Ouest américain, superficie comparable à celle de la Caroline du Sud.

« Les changements climatiques augmentent le risque d’incendie, et il y a tout lieu de croire que le réchauffement planétaire ne fera qu’accentuer cette tendance. L’ascension des incendies forestiers en territoire montagneux est un signal de plus des dangers qui nous guettent », prévient Jan Adamowski, professeur au Département de génie des bioressources à l’Université McGill et coauteur de l’article.

L'étude

L’article « Warming enabled upslope advance in western US forest fires », par Mohammad Reza Alizadeh, John T. Abatzoglou, Charles H. Luce, Jan F. Adamowski, Arvin Farid et Mojtaba Sadegh, a été publié le 1er juin 2021 dans Proceedings of the National Academy of Sciences.

DOI : https://doi.org/10.1073/pnas.2009717118


L’Université McGill

Fondée en 1821, l’Université McGill accueille des étudiants, des professeurs et des employés d’exception de partout au Canada et du monde entier. Année après année, elle se classe parmi les meilleures universités du Canada et du monde. Établissement d’enseignement supérieur de renommée mondiale, l’Université McGill exerce ses activités de recherche dans deux campus, 11 facultés et 13 écoles professionnelles; elle compte 300 programmes d’études et au-delà de 40 000 étudiants, dont plus de 10 200 aux cycles supérieurs.

Son adhésion au développement durable ne date pas d’hier : il remonte à des dizaines d’années et se déploie à l’échelle tant locale que planétaire. Comme en témoignent les énoncés de durabilité qu’elle a signés, l’Université souhaite contribuer à façonner un avenir où l’être humain pourra s’épanouir dans le respect de la planète.

Coordonnées

Contact: 
Shirley Cardenas
Organisation: 
Relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
shirley.cardenas [at] mcgill.ca
Office Phone: 
(514) 398-6751
Mobile Phone: 
(514) 594-6877
Back to top