Le CRSNG octroie 3,7 M$ à des projets de recherche dirigés par McGill

Nouvelles

Six chercheurs de l’Université McGill obtiennent des Subventions de partenariat stratégique pour contenir la propagation de la résistance aux antimicrobiens, concevoir la prochaine génération de batteries Li ion, prévenir les éclosions de légionellose… et beaucoup plus.
Publié: 8mai2019

Le 3 mai 2019, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) a dévoilé les lauréats les plus récents de ses Subventions de partenariat stratégique. Au total, plus de 3,7 millions de dollars ont été octroyés à sept projets dirigés par l’Université McGill – six à la Faculté de génie et un à la Faculté de médecine – et réalisés en collaboration avec un organisme d’appui.

« Nous remercions le Conseil de soutenir fidèlement les partenariats de recherche, qui nous permettent d’établir de solides collaborations avec les entreprises et les organismes gouvernementaux, et de propulser sur le marché d’importantes avancées technologiques », a déclaré Martha Crago, vice principale (recherche et innovation). « Je salue les six lauréats mcgillois dont les projets novateurs contribueront au développement économique, social et environnemental au Canada. »

Dominic Frigon, du Département de génie civil, a reçu deux Subventions de partenariat stratégique dans la présente ronde, dont l’une financera la lutte contre un problème de santé publique d’envergure mondiale : la progression de la résistance aux médicaments causée par l’utilisation des antimicrobiens chez l’humain et l’animal, et la transmission des souches résistantes d’une espèce à l’autre. Le chercheur étudiera l’utilisation des boues d’épuration – biosolides issus du traitement des eaux usées – comme fertilisants, qui ouvre une voie directe pour la propagation des gènes de résistance aux antimicrobiens (GRA). La recherche des GRA dans le fumier et les eaux usées de cinq régions du Canada pourrait aider les entreprises qui s’efforcent d’atténuer les effets nocifs de ces gènes sur la santé humaine, l’agriculture, l’environnement et le commerce international.

George Demopoulos, du Département de génie des matériaux, a reçu une subvention de 580 500 $ sur trois ans pour faire progresser la recherche sur la prochaine génération de batteries Li ion, technologie « invisible » qui alimente les appareils mobiles et sous-tend la commercialisation des véhicules électriques. Le chercheur et son équipe s’emploieront à lever les obstacles à la fabrication adaptable de batteries Li ion compactes plus sûres et plus durables à un coût concurrentiel, problème auquel se butent tous les acteurs de cette industrie. Ils travailleront en collaboration avec Hydro Québec, chef de file mondial en recherche et développement dans ce domaine.

Maryam Tabrizian, du Département de génie biologique et biomédical, affectera sa subvention de 469 900 $ à la correction des lacunes dans la détection de Legionella pneumophila, bactérie dont la présence dans l’eau peut déclencher d’importantes éclosions de légionellose comme celle qui s’est produite à Québec en 2012. En collaboration avec Produits chimiques Magnus ltée, la chercheuse travaille à la mise au point d’une méthode de détection novatrice reposant sur la reconnaissance de la bactérie par des aptamères, courtes séquences d’ADN capables de s’immiscer dans des structures et de se lier à une cible spécifique. Cette stratégie pourrait diminuer notablement le délai d’intervention dans les réseaux de distribution de l’eau où loge la bactérie et, par le fait même, réduire le risque d’éclosion de la légionellose au Canada et partout dans le monde.

Voici les chercheurs et les projets mcgillois lauréats d’une Subvention de partenariat stratégique du CRSNG :

Lawrence Chen

Réseaux d’accès définis par logiciel activés par un processeur général reconfigurable à composantes phototoniques pour signaux micro-ondes – Somme octroyée sur trois ans : 558 300 $

George Demopoulos

Mise au point d’électrolytes hybrides 3D et d’électrodes nanostructurées pour la fabrication adaptable de batteries au lithium de nouvelle génération, solides et à densité d’énergie élevée – Somme octroyée sur trois ans : 580 500 $

Dominic Frigon

FECES-TO-FARM : Technologies et outils moléculaires permettant de contenir la transmission de la résistance aux antimicrobiens de l’humain à l’animal, tout en récupérant des nutriments pour la fertilisation – 591 042 $

Photohétérotrophie pour la production économique de bioplastiques à partir de déchets organiques municipaux : intégration du métabolisme des polyphosphates et de méthodes chimiques d’extraction pour la maximisation du rendement PHA – Somme octroyée sur trois ans : 507 249 $

David Plant

Réseaux optiques autonomes exploitant pleinement la marge du système – Somme octroyée sur trois ans : 489 450 $

Jun Song

Évaluation prédictive de la diffusion et de la ségrégation de l’hydrogène dans l’acier à haute résistance : approche ICME – Somme octroyée sur trois ans : 489 880 $

Maryam Tabrizian

Détection par résonance plasmonique de surface, au moyen d’aptamères, de Legionella pneumophila dans les réseaux de distribution de l’eau – Somme octroyée sur trois ans : 469 900 $

 

Coordonnées

Contact: 
Meaghan Thurston
Organisation: 
Senior Communications Officer, Research and Innovation
Courriel: 
meaghan.thurston [at] mcgill.ca
Office Phone: 
Mobile Phone: