La ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, annonce un investissement de 150 M$ pour la création de l’Équipe Canada de recherche sur le cancer

Nouvelles

Publié: 11juil2019

MONCTON (N.-B.) – Aujourd’hui, l’honorable ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, a annoncé un investissement de 150 millions de dollars sur cinq ans du gouvernement du Canada pour la création du Réseau des centres d’oncologie du Marathon de l’espoir.

Le Réseau, dont fait partie l’Université McGill et qui est géré par l’Institut de recherche Terry Fox (IRTF), réunira pour la première fois les centres d’oncologie de partout au Canada, accélérant ainsi la mise en œuvre de la médecine de précision pour que les patients atteints de cancer puissent avoir accès au bon traitement au bon moment pour le cancer précis dont ils souffrent, et ce, peu importe où ils vivent au Canada.

« Nous sommes ravis que la ministre de la Santé annonce cette excellente nouvelle aujourd’hui et nous voulons remercier le gouvernement du Canada pour son leadership en consentant cet investissement et pour ce vote de confiance, a dit le Dr Victor Ling, président et directeur scientifique de l’IRTF. Dans ce nouveau réseau de recherche Terry Fox, les centres et les chercheurs formeront l’Équipe Canada de recherche sur le cancer; ils mettront en commun leurs connaissances, exploiteront la technologie et favoriseront la collaboration pour le bien des malades du cancer d’un océan à l’autre. »

La médecine de précision constitue un cadre hautement prometteur pour la recherche sur le cancer et les soins de santé qui tiennent compte des caractéristiques génétiques de chaque patient et de leur cancer afin d’élaborer des traitements personnalisés, en les rendant ainsi plus efficaces et en réduisant les effets secondaires négatifs des thérapies actuelles.

Cette « Équipe Canada de recherche sur le cancer » nouvellement formée aidera à faire de la médecine de précision en matière de cancer une réalité en rassemblant les meilleurs centres d’oncologie du pays et leurs équipes de recherche en vue d’échanger des données et de mettre en pratique de nouvelles technologies, dont la génomique, les techniques d’imagerie avancées, les données massives et l’intelligence artificielle, au bénéfice des patients.

Une fois que le Réseau sera pleinement opérationnel, il est prévu que cinq consortiums régionaux, représentant des établissements de recherche sur le cancer et de soins oncologiques de la Colombie-Britannique, de l’Ontario, du Québec, des Prairies et du Canada atlantique, y participent. Un des objectifs clés du Réseau est la création d’ici 2023 de 15 000 fichiers de données partageables de haute qualité sur des cas de cancers.

« Je me réjouis de l’investissement du gouvernement du Canada dans le Réseau des centres d’oncologie du Marathon de l’espoir, a déclaré la Pre Morag Park, directrice du Centre de recherche sur le cancer Rosalind et Morris Goodman de l’Université McGill. Ce projet offre une occasion extraordinaire de faire du Canada un chef de file mondial en recherche sur le cancer axée sur le patient. Nous sommes fiers d’être capables de jouer un rôle de premier plan dans cette aventure qui mènera ultimement à de meilleurs résultats pour les patients. »

Lorsque Terry Fox a entrepris son Marathon de l’espoir, il y a de cela 39 ans, il avait pour objectif d’amasser de l’argent pour la recherche sur le cancer afin qu’un jour on trouve un remède à tous les cancers. En réunissant les chercheurs en cancérologie comme jamais auparavant et en faisant avancer la médecine de précision pour lutter contre le cancer, le Réseau des centres d’oncologie du Marathon de l’espoir offre la meilleure avenue pour faire du rêve de Terry une réalité.

« Au cours de son périple, il y a 39 ans, Terry écrivait dans son journal qu’il voulait “tenter l’impossible pour montrer que c’est possible”. Chaque jour, partout au Canada, le Réseau des centres d’oncologie du Marathon de l’espoir tentera l’impossible dans les laboratoires de recherche, les hôpitaux et les instituts », a affirmé Pam Damoff, députée de la circonscription d’Oakville-Nord—Burlington, secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, et présidente de La course Terry Fox d’Oakville. « Aujourd’hui, nous tenons la promesse faite à Terry de poursuivre son rêve d’un monde sans cancer. Un jour, nous jetterons un regard sur le passé et verrons dans cet évènement le moment où nous avons réellement transformé la recherche sur le cancer au Canada et dans le monde, tout comme l’a fait Terry », a-t-elle ajouté.

Pour sa part, M. Darrell Fox, parlant au nom de la famille Fox, témoignait : « Nous avons été soucieux de protéger l’appellation Marathon de l’espoir, l’utilisant de manière parcimonieuse et sélective en attendant la bonne occasion d’optimiser sa signification et sa valeur. Cette occasion s’est présentée sous la forme du Réseau des centres d’oncologie du Marathon de l’espoir et de la médecine de précision. Terry disait que le Marathon de l’espoir devait se poursuivre sans lui. Il serait très fier de voir son désir se réaliser de cette manière hautement collaborative et créative. »

Un montant équivalent à ce financement, lequel avait initialement été annoncé dans le cadre du budget de 2019, sera versé par les partenaires du Réseau qui, pour la première fois, travailleront ensemble à la mise en commun de données, de ressources et de connaissances en ayant pour objectif de réaliser le rêve de Terry Fox : un monde sans cancer.

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse de l’Institut de recherche Terry Fox dans lequel figure le commentaire de la ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor.

À PROPOS DU RÉSEAU DES CENTRES D’ONCOLOGIE DU MARATHON DE L’ESPOIR

Le Réseau des centres d’oncologie du Marathon de l’espoir est la concrétisation d’une vision de longue date de l’Institut de recherche Terry Fox. Inspiré par Terry Fox et son Marathon de l’espoir, le Réseau représente une puissante plateforme collaborative qui comblera l’écart entre la recherche en laboratoire et les soins au patient en clinique. Tout comme Terry Fox a uni les Canadiens et Canadiennes avec sa course et son rêve d’éliminer le cancer, le Réseau des centres d’oncologie du Marathon de l’espoir unira nos chercheurs en oncologie pour poursuivre ce même objectif à l’aide de la médecine de précision. www.marathonofhopecancercentres.ca

À PROPOS DE L’INSTITUT DE RECHERCHE TERRY FOX

L’Institut de recherche Terry Fox (IRTF), fondé en 2008, investit dans des équipes et des partenariats collaboratifs de classe mondiale en recherche sur le cancer. Avec ses partenaires de recherche et de financement, l’IRTF s’emploie à inspirer la transformation de la recherche sur le cancer au Canada en réunissant les principaux organismes canadiens de recherche et de traitement du cancer, et en leur donnant les moyens d’agir sous les auspices du Réseau des centres d’oncologie du Marathon de l’espoir. www.tfri.ca

PERSONNE-RESSOURCE POUR LES MÉDIAS :

Jason Clement, agent de communications, Faculté de médecine, Université McGill, jason.clement [at] mcgill.ca; cellulaire : 514-865-6990

Kelly Curwin, chef des services de communication, Institut de recherche Terry Fox, kcurwin [at] tfri.ca; bureau : 604-675-8223; cellulaire : 778-237-8158