Experts : Halloween et pic d'allergies aux noix

Nouvelles

Publié: 28oct2020

Les crises déclenchées par des allergies aux arachides et aux noix chez les enfants explosent à l’Halloween et à Pâques, contrairement à Noël. Le constat provient d’une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Hôpital de Montréal pour enfants du Centre universitaire de santé McGill (HME-CUSM) sur 1390 patients entre 2011 et 2020 dans quatre provinces canadiennes, dont le Québec. (Journal de Montréal)

Voici des experts de l’Université McGill qui peuvent s’exprimer à ce sujet :

Moshe Ben-Shoshan, professeur agrégé, Département de pédiatrie

«Des outils pédagogiques sont nécessaires pour accroître la vigilance à l'égard des enfants souffrant d'allergies alimentaires. De nouvelles stratégies ciblant les fêtes associées à un risque élevé d'anaphylaxie sont nécessaires ».

Moshe Ben-Shoshan, est un allergologue et immunologiste pédiatrique au sein du Département de pédiatrie du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Sa recherche porte sur la prévalence et les déterminants potentiels des allergies alimentaires et des anaphylaxies (réactions allergiques graves) chez les enfants.

Melanie Leung, étudiante MDCM, Faculté de médecine et des sciences de la santé

« À l’Halloween et à Pâques, les enfants reçoivent souvent des bonbons et autres friandises de personnes qui ne sont pas forcément au courant de leurs allergies.  L’identification de certaines périodes associées à un risque accru d’anaphylaxie - une réaction allergique grave et potentiellement mortelle - pourrait aider à sensibiliser la communauté, à lui apporter son soutien et à la rendre plus vigilante ».

Melanie Leung est étudiante en quatrième année de médecine à l'université McGill.

Coordonnées

Contact: 
Shirley Cardenas
Organisation: 
Service des relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
sandra.sciangula [at] muhc.mcgill.ca
Office Phone: 
(514) 398-6751
Mobile Phone: 
(514) 594-6877
Back to top