Experts: Apple applique sa nouvelle politique de ciblage publicitaire

Nouvelles

Publié: 29avr2021

Les propriétaires d'iPhone ont maintenant le choix, pour chaque application mobile, d'accepter ou de refuser qu’on les suive à la trace, grâce à une mise à jour d'Apple potentiellement lourde de conséquences pour l'écosystème publicitaire. Deux modèles s'affrontent dans la Silicon Valley : le géant de l'électronique vend ses téléphones intelligents, tablettes et ordinateurs au prix fort, tandis que Facebook et Google proposent des services gratuits, implicitement en échange des données des internautes, lesquelles servent à leur adresser des publicités ultraciblées, à très grande échelle. (Radio-Canada)

Voici des experts de l’Université McGill qui peuvent s’exprimer à ce sujet :

Ignacio Cofone, professeur adjoint et chercheur facultaire Norton Rose Fulbright, Faculté de droit

« En obligeant les applications à demander l'autorisation de suivre les utilisateurs en dehors de l'application, la nouvelle fonctionnalité de transparence du suivi d'iOS 14.5 peut sembler simple, mais elle a des conséquences énormes. Elle se rapproche de la décentralisation du consentement, ce qui signifie que les utilisateurs peuvent choisir entre différentes options au lieu d'avoir comme seul choix de "prendre ou à laisser" ce qu'offrent les développeurs d'applications. Plus important encore, le choix est significatif car le partage des données en arrière-plan entre les applications, que les utilisateurs peuvent désormais empêcher grâce à cette fonctionnalité, réduira les risques pour la vie privée. »

Ignacio Cofone est professeur adjoint et chercheur facultaire Norton Rose Fulbright à la Faculté de droit, où il enseigne le droit de l'intelligence artificielle, les associations commerciales et le droit à la vie privée. Ses recherches explorent comment le droit devrait s'adapter aux changements technologiques et sociaux, et mettent l'accent sur la protection de la vie privée et la prise de décision algorithmique. Dans ses plus récents projets, il propose des méthodes pour évaluer les dommages dans les recours collectifs en matière de protection de la vie privée et comment prévenir la discrimination algorithmique.

ignacio.cofone [at] mcgill.ca (anglais, espagnol)

Grant McKenzie, professeur adjoint, Département de géographie

« Apple a fait un pas important dans le sens de la préservation de la vie privée des utilisateurs, un pas qui aurait dû être fait depuis longtemps dans l'industrie technologique. Si la fonction de transparence du suivi des applications ne change pas grand-chose d'un point de vue technique, elle donne plus de pouvoir aux utilisateurs d'Apple en leur faisant prendre conscience des données de suivi et en leur donnant le choix ».

Grant McKenzie est professeur adjoint au Département de géographie, où il dirige le Laboratoire d'analyse spatiale, un groupe de recherche interdisciplinaire qui travaille à l'intersection des sciences de l'information et de la géographie comportementale. Une grande partie de son travail consiste à examiner comment les modèles d'activité humaine varient au sein des régions locales et des communautés mondiales et entre elles.

grant.mckenzie [at] mcgill.ca (anglais)

Allen Mendelsohn, chargé de cours, Faculté de droit

« En exigeant un consentement préalable pour le partage de certaines informations avec des tiers, la fonction de transparence du suivi des applications d'Apple est le début d'une transformation du paradigme existant en matière de vie privée des consommateurs. Dans le même temps, les entreprises souffriront très probablement d'une publicité moins efficace et donc d'un résultat net réduit ».

Allen Mendelsohn est chargé de cours à la Faculté de droit, où il donne un cours sur le droit de l'Internet. Il est un avocat indépendant basé à Montréal, spécialisé dans le droit de l'Internet et des technologies.

allen.mendelsohn [at] mcgill.ca (anglais, français)

Renee Sieber, professeure agrégée, Département de géographie et École de l'environnement Bieler

« La politique de confidentialité d'Apple doit être considérée avant tout comme un moyen de concentrer les revenus publicitaires dans l'écosystème d'Apple. Nous devrions nous intéresser aux violations de la vie privée au sein de la plateforme. Par exemple, grâce à son propre suivi de localisation mobile ou à l'utilisation d'Apple News, l'entreprise peut en savoir énormément sur ses consommateurs et peut monétiser ces informations à travers ses applications ».

Renee Sieber est une professeure agrégée nommée conjointement au Département de géographie et à l'École de l'environnement Bieler et membre affiliée de l'École d'informatique. Ses recherches se concentrent sur le recâblage des systèmes d'information géographique pour le changement social, les outils pour le développement urbain et durable et l'activisme virtuel.

renee.sieber [at] mcgill.ca (anglais)

Coordonnées

Contact: 
Frederique Mazerolle
Organisation: 
Service des relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
frederique.mazerolle [at] mcgill.ca
Office Phone: 
(514) 398-6693
Mobile Phone: 
(514) 617-8615
Back to top