Billet de blogue | De Madrid à Montréal : recherche sur l’habiter urbain dans un contexte de confinement

Nouvelles

Publié: 10nov2020
Écrit par Carmen Mata Barreiro

Madrid à l’arrêt! C’était le mois de mars 2020 et j’avais représenté (avec la directrice de notre département) l’Universidad Autónoma de Madrid à la Fête de la Francophonie, le 6 mars. Celle-ci avait eu lieu dans l’imposant Palais des Communications, réalisé entre 1904 et 1918 par Antonio Palacios — l’architecte du Madrid moderne — et devenu, de nos jours, le siège de l’Hôtel de Ville. Ça a été la dernière activité et la dernière rencontre présentielle des membres de notre département de philologie française. Depuis lors, Zoom et Teams nous ont permis de nous revoir, d’échanger des idées et de faire partie de jurys censés évaluer les Travaux de recherche des étudiant·e·s de notre Master universitaire d’études internationales francophones (MEIF).

« Annuler ou reporter? », c’était la question à se poser pour les congrès, colloques et événements prévus au cours de cette année. Nous avons reporté la VI Muestra de cinéma francophone Encuentros/Rencontres que je coordonne (avec Alain Lefebvre), festival où l’univers filmique du Québec a toujours une grande place. Et dès que l’annonce, initiale, de l’annulation du 88e Congrès de l’Acfas a été diffusée, j’ai demandé aux coordinateur·trice·s du colloque « Interroger la représentation de l’habiter urbain dans la fiction contemporaine », où j’allais participer, d’envisager un ouvrage portant sur le thème du colloque. Christiane Lahaie (Université de Sherbrooke) et Christophe Duret (Université de Montréal, Université de Limoges) ont convenu qu’il ne fallait pas laisser la crise actuelle compromettre ce projet et ont produit un appel à publication.

(Lire la suite sur L'Urbanologue)

Back to top