La science ouverte en action : symposium inaugural [en anglais]

Évènement

Jeanne Timmins Amphitheatre, Montreal Neurological Institute-Hospital (The Neuro), 3801 University Street, Montreal, QC, H3A 2B4, CA

 

Pour accélérer les découvertes et avoir un impact sur la santé, nous devons transformer notre approche sur la science. Les innovations dans les sciences biomédicales et les technologies de données volumineuses ont suscité de l'espoir et sont alimentées par une nouvelle façon de faire de la science: la science ouverte. Il s’agit du concept de partage des données et du matériel de recherche et de la suppression des obstacles à la collaboration.

Nous vous invitons à participer et à échanger autour de la science ouverte au Neuro et au-delà. Rencontrez et apprenez des experts nationaux et internationaux sur les protocoles de propriété intellectuelle, l’éthique, le consentement et l’engagement des patients, le secteur pharmaceutique, la neuroinformatique, et plus encore!

Le symposium (en anglais) sera animé par Susan Usher, directrice du Forum sur l'innovation en santé. Nos conférenciers principaux sont John Wilbanks (Sage Bionetworks), Dario Taraborelli (Initiative Chan Zuckerberg), Russ Poldrack (Centre de neurosciences reproductibles de Stanford) et Brian Wallach (Je suis la SLA). Nous avons également le plaisir d’accueillir Alain Schuhl (Centre national de la recherche scientifique) et Suzana Petanceska (Institut national du vieillissement). Le symposium se terminera par la conférence Wilder Penfield, animée par Susan M. Fitzpatrick, présidente de la Fondation James S. McDonnell.

Rejoignez la conversation en ligne! Suivez-nous et utilisez le hashtag #OpenScienceinAction!

Programme

Le lundi 18 novembre 2019
AMPHITHÉÂTRE JEANNE-TIMMINS, LE NEURO

Maître de cérémonie : Susan Usher, directrice du Forum d’innovation en santé

8h à 8h30  

INSCRIPTION

8h30 à 9h

MOT D’OUVERTURE

(amphithéâtre Jeanne Timmins)

  • Guy Rouleau, directeur, Le Neuro
  • Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière, Université McGill
  • Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec
  • Pierre Gfeller, Président et directeur général, Centre universitaire de santé McGill
  • Lucie Opatrny, Sous-ministre adjointe, Direction générale des affaires universitaires, médicales, infirmières et pharmaceutiques (DGAUMIP), Ministère de la Santé et des Services sociaux, Gouvernement du Québec 

9h à 10h

TABLE RONDE D’OUVERTURE

Mon récit de science ouverte (amphithéâtre Jeanne-Timmins)

Animateur : Sylvain Baillet, président, Comité des initiatives de la communauté en science ouverte, Le Neuro

Panélistes :

  • Jean Gotman, atlas en libre accès d’EEG intracrânienne, Le Neuro
  • Marco Prado, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurochimie de la démence, scientifique, Institut de recherche Robarts, Université Western Ontario
  • Jane Roskams, présidente, comité de formation, Plateforme canadienne de neuroscience ouverte

Si la science est un marathon, la science ouverte est le tour d’honneur. Dans cette séance, des chercheurs qui ont eu le courage de se lancer dans la création de ressources en libre accès pour accélérer la recherche décriront l’impact de leur travail sur leurs milieux scientifiques, les difficultés rencontrées et ce qu’ils auraient fait différemment. Leurs expériences personnelles ne manqueront pas d’inspirer la relève.

10h à 10h15

PAUSE

10h15 à 10h40

CONFÉRENCE

Science ouverte : vivre son traitement : Brian Wallach, cofondateur, I am ALS, et Danielle Carnival, directrice générale, I am ALS (amphithéâtre Jeanne Timmins)

Quand Brian Wallach a obtenu son diagnostic de SLA, à l’âge de 37 ans, il a transformé cette terrible nouvelle en mouvement d’espoir pour toutes les personnes atteintes de SLA et d’autres maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et la SP, afin que nous puissions ensemble accélérer la découverte de traitements. Venez prendre part à la discussion de Brian Wallach et Danielle Carnival sur ce mouvement, dirigé par des patients à l’intention de patients, qui a déjà eu un impact sur la façon de combattre la maladie.

10h50 à 11h35

ATELIERS

1. Ouverts aux affaires : science ouverte et partenariats pharmaceutiques (salle Bell)

Animateur : Edward Fon, directeur scientifique, Le Neuro

Panélistes :

  • Diane Gosselin, présidente-directrice générale, Consortium québécois sur la découverte du médicament (CQDM)
  • Owen Roberts, président-directeur général, M4K Pharma, et président-directeur général, Nobelex Biotech

Trop de maladies du cerveau demeurent incurables, et cela doit cesser. Cet atelier offrira des exemples de premier plan de façons d’accélérer la découverte de médicaments en adoptant un modèle de découverte et de mise au point de médicaments fondé sur la collaboration et la science ouverte, qui regroupe des acteurs clés du milieu universitaire, du secteur pharmacologique et des sociétés de biotechnologie.


2. L’apport des patients à la science ouverte (amphithéâtre Jeanne-Timmins)

Animateur : Jason Karamchandani, professeur agrégé, Département de pathologie, et directeur scientifique, référentiel C-BIG (Clinical, Biological, Imaging and Genetic Data), Le Neuro

Panélistes :

  • Bartha Knoppers, directrice, Centre de génomique et politiques, Université McGill
  • David Buckeridge, professeur, École de santé des populations et de santé mondiale, Université McGill, et directeur médical, entrepôt de données du Centre universitaire de santé McGill
  • Rory Collins, chercheur principal, UK Biobank, et chef, Nuffield Department of Population Health, University of Oxford (par vidéoconférence)

3. La science ouverte à l’international (Centre de communications de Grandpré)

Animatrice : Masha Cemma, conseillère en politiques, Bureau de la Conseillère scientifique en chef du Canada

Panélistes :

  • Alain Schuhl, directeur général délégué à la science, Centre national de la recherche scientifique (CNRS)
  • Suzana Petanceska, directrice de programmes, biologie et pharmacologie systémiques, et chercheure principale, développement stratégique et partenariats, Division of Neuroscience, National Institute on Aging/National Institutes of Health

La science ouverte recèle un potentiel considérable pour les chercheurs du monde entier. De nouvelles approches de collaboration et d’échanges scientifiques voient le jour et gagnent en popularité. Cette séance présentera les initiatives et les acteurs qui contribuent à l’évolution des pratiques de science ouverte aux États-Unis et en France.

11h45 à 12h15

CONFÉRENCE

Étayer les assises invisibles de la science : Dario Taraborelli, agent de projet scientifique (science ouverte), Chan Zuckerberg Initiative (CZI) (amphithéâtre Jeanne Timmins)

Un des moyens d’encourager la recherche fondée sur la collaboration et l’ouverture est d’appuyer et de récompenser les parties qui créent et maintiennent les ressources en libre accès (logiciels, données, méthodes) qui sous-tendent la science moderne. Cette conférence présentera les priorités établies et projets entrepris par la CZI dans le but d’accroître la visibilité et la reconnaissance de ces contributions précieuses (et souvent invisibles), et de les rendre finançables.

12h15 à 12h30

ALLOCUTION (amphithéâtre Jeanne Timmins)

  • Mona Nemer, Conseillère scientifique en chef, gouvernement du Canada

12h30 à 13h30

DÎNER ET RÉSEAUTAGE

13h30 à 13h45

​​​ ​​​LE PRIX SCIENCE OUVERTE EN ACTION DE LA FONDATION CYRIL, DOROTHY, JOEL ET JILL REITMAN (amphithéâtre Jeanne Timmins)

Remise : Sylvain Baillet, président, Comité des initiatives de la communauté en science ouverte, Le Neuro

Allocution : Joel Reitman, Fondation Reitman

13h45 à 14h30

CONFÉRENCE

Méthodes de science ouverte pour les différents milieux (amphithéâtre Jeanne Timmins)

  • John Wilbanks, chef des ressources en accès ouvert, Sage Bionetworks

Dans le contexte des logiciels ouverts, les origines conceptuelles de la science ouverte ont mené à des approches entièrement articulées autour de la propriété : données ouvertes, accès libre, science à livre ouvert et autres. Bien que ces approches tentent de faire de l’ouverture la nouvelle position par défaut, toutes les positions par défaut ont leurs externalités, dont l’ouverture. Cette conférence explorera la façon dont les milieux peuvent mettre à profit la série de méthodes qu’offre la science ouverte, tout en faisant appel aux environnements « sécuritaires » pour échanger en privé leurs hypothèses préliminaires, ainsi que la relation entre la diversité épistémique et la science ouverte.

14h30 à 14h40

PAUSE

14h40 à 15h25

ATELIERS

1. Mise en œuvre des sciences ouvertes : accords de transfert de matériel, contrats, collaboration et commercialisation (Centre de communications de Grandpré)

Animatrice : Viviane Poupon, chef des opérations, Institut de science ouverte Tanenbaum, et directrice générale, Partenariats et Initiatives, Le Neuro

Panélistes :

  • Richard Gold, professeur et directeur fondateur, Centre des politiques en propriété intellectuelle, Université McGill
  • Dylan Roskams-Edris, officier d’alliance pour les sciences ouvertes, Institut de science ouverte Tanenbaum, Le Neuro

À mesure que les chercheurs se rangent derrière les pratiques de science ouverte, il devient nécessaire d’adopter de nouvelles ententes contractuelles et stratégies commerciales afin de structurer les collaborations et les partenariats dans le domaine, et de mettre au point des produits fondés sur les résultats qui contribuent au bien public. La discussion portera sur les accords de transfert d’information, les ententes de collaboration et de partenariats ouverts, les stratégies de commercialisation ouverte et les autres ententes nécessaires à la mise en œuvre de la science ouverte.


2. Des données en accès libre et "FAIR" (amphithéâtre Jeanne-Timmins)

Animateur : Jean-Baptiste Poline, professeur agrégé de neurologie et de neurochirurgie, Le Neuro

Panélistes :

  • Chris Gorgolewski, ingénieur principal en logiciels, Google DataSearch Project
  • Jennifer Stine Elam, directrice, rayonnement scientifique et éducation, Human Connectome Project, School of Medicine, Washington University in St. Louis
  • Ian Mathews, cofondateur, Redivis
  • Isabella Chu, directrice associée, Data Core, VPHS-Population Health Sciences

Cette séance examinera la visualisation, l’extraction et la diffusion à grande échelle de données tirées d’ensemble de données sur les sciences de la vie, ainsi que l’accès à ces données, au moyen d’exemples concrets tirés de données sur l’imagerie cérébrale et la santé des populations. La séance explorera l’important défi que constitue l’association de métadonnées aux ensembles de données pour faciliter le repérage.


3. Open Lab Notebooks : notre parcours et nos projets (Salle Bell)

Panélistes :

  • Rachel Harding, boursière, Huntington’s Disease Society of America (HDSA), Consortium de génomique structurelle (CGS), Université de Toronto
  • Thomas Durcan, directeur associé, Plateforme de découverte de médicaments en phase embryonnaire (EDDU), Le Neuro

Cette séance pratique examinera comment avoir un impact sur différents groupes de parties prenantes au moyen du partage de données de laboratoire en temps réel et de l’établissement de partenariats durables voués à l’avancement de la science. Elle inclura une période de questions.

15h25 à 15h35

PAUSE

15h35 à

16h20

CONFÉRENCE

Vers un écosystème de science ouverte pour l’imagerie cérébrale : Russell Poldrack, directeur, Stanford Center for Reproducible Neuroscience, et Albert Ray Lang, professeur de psychologie, Stanford University (par vidéoconférence pour réduire l’empreinte carbone) (amphithéâtre Jeanne Timmins)

Dans le domaine de l’imagerie cérébrale, la science ouverte est devenue la norme. Découvrez les outils, les normes et les ressources qui ont permis son développement, ainsi que les leçons tirées de sa réussite.

16h20 à

16h45

PAUSE

16h45 à 17h45

WILDER PENFIELD LECTURE (amphithéâtre Jeanne Timmins)

Introduction : David Eidelman, vice-principal (santé et affaires médicales) et doyen, Faculté de médecine, Université McGill

Alimenter la science ouverte : le rôle du financement privé : Susan M. Fitzpatrick, présidente, Fondation James S. McDonnell

La création du Neuro en 1934 et le soutien crucial offert par la Fondation Rockefeller sont des exemples précieux des facteurs qui entrent dans la concrétisation d’une vision scientifique puissante et des façons de prendre les décisions de financement au sein des fondations privées. Le besoin urgent de mettre au point des traitements à l’intention des personnes souffrant de troubles neurologiques et l’espoir de tirer les avancées requises d’une intégration de la neuroscience de base et du savoir clinique sur le cerveau, tous deux à l’origine de la fondation du Neuro, constituent encore un impératif moral mondial et urgent aujourd’hui, 85 années plus tard. Pourquoi le traitement efficace des maladies neurologiques s’avère-t-il si complexe? Les occasions qu’offre l’adoption des principes et pratiques de la science ouverte changeront-elles la donne? Quel rôle devraient jouer les bailleurs de fonds privés dans cette transformation culturelle des sciences universitaires?

17h45

MOT DE LA FIN (amphithéâtre Jeanne Timmins)

  • Guy Rouleau, directeur, Neuro

18h

RÉCEPTION ET RÉSEAUTAGE

 

Contact

Debbie Rashcovsky, Responsable des événements, Le Neuro 
+1-514-398-6047
debbie.rashcovsky [at] mcgill.ca (subject: Open%20Science%20in%20Action%3A%20Inaugural%20Symposium%20)