Aide médicale à mourir au Québec : Réflexions et leçons deux ans après la mise en oeuvre

Évènement

Pavillon Chancellor-Day Salle du Tribunal-école Maxwell-Cohen (NCDH 100), 3644, rue Peel, Montréal, QC, H3A 1W9, CA

Il y a deux ans, l’Assemblée nationale du Québec a adopté le projet de Loi 52, « Loi concernant les soins de fin de vie », légalisant ainsi l’aide médicale à mourir (AMM) dans la province.

Lors de ce colloque, un médecin en soins palliatifs offrant l’AMM, un avocat défendant l’accès à ce soin, ainsi qu’une universitaire étudiant les politiques autour de l’aide à mourir discuteront de la mise en application de la Loi 52 et des leçons qui peuvent être tirées de cas réels survenus dans la province et ailleurs dans le monde. Les conférenciers discuteront des cas suivants :

  • Jean Brault - Un patient handicapé qui, pour satisfaire le critère de fin de vie de la loi québécoise, a mené une grève de la faim durant 53 jours.
  • Jocelyne Lizotte - Une patiente atteinte de la maladie d’Alzheimer qui s’est vue refuser sa demande à l’AMM parce que jugée incompétente.
  • Kate Cheney - Une femme de 85 ans de l’Oregon souffrant d’un cancer inopérable qui a été jugée apte à recevoir l’AMM, et ce, malgré des problèmes cognitifs notables et de possibles pressions de la part de membres de la famille.
  • Véronique Dorval - Une femme souffrant de trouble bipolaire qui s’est suicidée après s’être fait refuser l’accès à l’AMM.

À propos des conférenciers

Dr Jocelyn Downie est professeure titulaire à l’Université Dalhousie où elle enseigne l’éthique et le droit de la santé à l’École de droit ainsi qu’à la Faculté de médecine. Elle a publié de nombreux travaux sur le droit des soins de n de vie et l’aide médicale à mourir au Canada.

Me Jean-Pierre Ménard travaille maintenant depuis plus de 30 ans comme défenseur des usagers du système de santé au Québec et comme avocat spécialisé en droit de la santé. Il a présidé le Comité des juristes experts de l’Assemblée nationale du Québec en charge de faire des recommandations légales sur la première législation encadrant l’AMM dans la province.

Dr Alain Naud est médecin de famille et en soins palliatifs à Québec, en plus d’être professeur titulaire à la Faculté de Médecine de l’Université Laval. Il fut le premier professionnel de la santé à partager publiquement son expérience comme médecin offrant l’AMM au Québec.

Organisé par le Medical Student Study Group on Physician-Assisted Dying, la Revue de droit et santé de McGill, et l’Association des étudiant-e-s en droit de McGill. Cet événement est accessible aux personnes à mobilité réduite. Les parents avec enfants sont les bienvenus. Pour plus d’informations concernant l’accessibilité, veuillez écrire à mcgillmedpass [at] gmail.com.

Cette conférence est accréditée pour 2 heures de formation continue obligatoire pour juristes par une formateur reconnu.

Back to top