Louise Pelletier named director of Centre de design at UQAM

News

Published: 18Jun2018

[from the UQAM website:]

Le Conseil d'administration de l'UQAM vient de nommer la professeure Louise Pelletier (M.Arch. 1990, Ph.D. 2000) à la direction du Centre de design de l'Université, et ce, pour un mandat de trois ans.

Professeure à l’École de design de l’UQAM depuis 2006, elle a été directrice du programme de premier cycle en design de l’environnement de 2008 à 2012 et directrice de l’École de design de 2014 à 2017. Diplômée de l’École d’architecture de l’Université Laval, elle détient également une maîtrise post-professionnelle et un doctorat en architecture de l’Université McGill.

Architecte de formation, avant d’être à l’emploi de l’UQAM, elle a travaillé en pratique privée pendant une dizaine d’années. Elle a participé à titre de commissaire et designer invitée à plusieurs expositions à Montréal, au Japon, au Brésil et en Norvège. Elle a enseigné à l'École d'architecture de l'Université McGill de 1997 à 2006 et a été professeure invitée à l’École d’architecture de l’Université de Montréal et à l’École d’architecture de l’Université d’Oslo.

Louise Pelletier est l’auteure de plusieurs ouvrages sur l’histoire et la théorie de l’architecture dont Architecture In Words; Theatre, Language and the Sensuous Space of Architecture (Routledge en 2006), Architectural Representation and the Perspective Hinge (MIT Press, 1997) et Theatrical Space as a Model for Architecture (McGill Libraries, 2003). Ses articles ont été publiés dans des revues d’architecture et de design au Canada, aux États-Unis et en Europe. Son plus récent livre, Downfall: The Architecture of Excess (RightAngle International, 2014), est un roman qui propose une réflexion sur les enjeux de la pratique contemporaine en architecture. Ses recherches actuelles portent sur la mise en exposition du design.

« La fonction d’exposer le design et l’architecture joue selon moi un rôle multiple. Au-delà de la fonction de diffusion reconnue d’emblée, il est utile de se rappeler que traditionnellement, les toutes premières expositions d’objets de design et de fragments d'architecture étaient conçues principalement à des fins pédagogiques. Aujourd’hui, les lieux d’exposition du design et de l’architecture sont devenus des centres d’expérimentation formelle et spatiale et mettent de l’avant le rôle du designer comme acteur socioculturel et politique. La direction du Centre de design constitue pour moi une opportunité exceptionnelle de réfléchir au potentiel de cette forme de diffusion, et d’aborder les idées sous-jacentes à différentes pratiques du design ».