Dr Bloom dénonce la perpétuation de mythes autour de la pratique d'électrochocs

News

Published: 23May2019

« Il y a un aspect hollywoodien du traitement psychiatrique sauvage qui perdure lorsqu’on parle des électrochocs. Nous avons beaucoup évolué depuis les interventions du Dr Cameron dans les années ’50, tout comme d’autres interventions qu’on pratiquait à cette époque telle que la mastectomie radicale pour les cancers du sein », souligne le chef médical du programme de déficience intellectuelle avec comorbidité psychiatrique de l’Université McGill, David Bloom. Mieux contrôlée et personnalisée, cette intervention se donne aujourd’hui sous anesthésie générale combinée à un relaxant chimique et laisserait peu de séquelles à long terme au cerveau.

Lire l'artique au complet ici.