Climate in the Age of Empire. Weather Observers in Colonial Canada

Climate in the Age of Empire. Weather Observers in Colonial CanadaVictoria C. Slonosky. Climate in the Age of Empire. Weather Observers in Colonial Canada, University of Chicago Press, 2018. 

Lecture commentée par Victoria C. Slonosky, membre associée (octobre 2020) :

La question des changements climatiques d'origine humaine semble être un problème nouveau et spécifiquement moderne, prenant chaque année un caractère plus urgent. En parcourant des documents historiques de Montréal et de Québec pour essayer de déterminer avec précision comment notre climat a changé au cours des siècles précédents, j’ai été surprise de découvrir que non seulement plusieurs des questions scientifiques qui nous préoccupent aujourd'hui ressemblent à celles du passé, mais que l’idée même de la modification du climat par les humains fait partie de la société québécoise depuis le régime français. En effet, l’intérêt envers nos interactions avec le climat et notre influence sur ce dernier est présent depuis le début de la pensée occidentale en Grèce antique. L’ouvrage Climate in the Age of Empire. Weather Observers in Colonial Canada explore comment les réflexions concernant l’impact de l’activité humaine sur le climat ont été à l’origine de certaines des premières observations météorologiques dans le Canada des XVIIIe et XIXe siècles.

À Québec, le médecin du Roi Jean-François Gaultier a enregistré des observations météorologiques systématiques parmi les plus anciennes sur le continent, ainsi que des idées contemporaines sur les instruments, la façon dont la météo affectait la santé et comment la transformation des terres influençait le climat. Ces thèmes se sont poursuivis au XIXe siècle, lorsque les pandémies mondiales de choléra et de typhus ont stimulé l'intérêt pour la météorologie médicale. Une fois de plus, la manière dont les gens influençaient le climat a également fait l’objet d'un examen minutieux. Au cours des trois derniers siècles, les observateur·rice·s météorologiques du Canada se sont intéressé·e·s aux mêmes questions d'instrumentation, d’urbanisation et de changement climatique qui nous préoccupent aujourd’hui. Climate in the Age of Empire explore les leçons que nous pouvons tirer du passé et la façon dont nous pouvons utiliser notre héritage scientifique pour faire face aux défis actuels.

Back to top