Séminaire du CRIEM | Qui sommes-nous pour être découragées?

Évènement

CRIEM, Espace Montréal, 680, rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC, H3A 0B8, CA

 

Quelle est l’essence même de l’engagement politique? Qui est Lorraine Guay, et qu’est-ce que son parcours comme figure du militantisme québécois nous apprend sur l’importance de l’activisme contemporain?  

 

 

En donnant une voix à ceux qui n’en n’ont pas, l’engagement politique devient nécessaire au bon fonctionnement de la démocratie et au développement inclusif de nos sociétés. Ce premier séminaire CRIEM de l’année 2020 sera l’occasion de réfléchir à la valeur du militantisme à la lumière de l’ouvrage “Qui sommes-nous pour être découragées?”, rédigé par Pascale Dufour et la militante Lorraine Guay. Quatre panélistes viendront alimenter cette réflexion collective et questionner l’activisme contemporain d’après diverses perspectives.

L'événement se déroulera majoritairement en français et l'inscription est obligatoire ; veuillez confirmer votre présence en suivant ce lien.

 

Animateur:


  • Jonathan Durand Folco (Professeur adjoint - École d’Innovation sociale, Université Saint-Paul; Membre - CRIEM)

Auteures:


  • Lorraine Guay (« Militante émérite »)
  • Pascale Dufour (Professeure titulaire - Département de science politique, et responsable du programme en études féministes, des genres et des sexualités, Faculté des arts et des sciences, Université de Montréal)

Panélistes:


  • Barry Eidlin (Professeur adjoint - Département de sociologie de l’Université McGill)
  • Alanna Thain (Professeure agrégée - Département de langue anglaise de l’Université McGill, Directrice - Moving Image Research Lab)
  • Adam Gwiazda-Amsel (VP aux affaires internes et responsable des partenariats avec les organismes communautaires - Association étudiante de l’Université McGill, AÉUM)
  • Maryse Chapdelaine (Chargée de projet, aménagement urbain au centre-ville - Table de quartier Peter-McGill)

Résumé de l'ouvrage (Écosociété):


«Qui sommes-nous pour être découragées?» Au fil de cette conversation avec Pascale Dufour, Lorraine Guay nous met au défi de répondre à cette question. Pour cette militante du milieu communautaire, notre devoir moral est clair: nous sommes les héritières des luttes passées et nous devons les poursuivre sans relâche. Antidote au cynisme et au désengagement de la chose publique, cette «posture de vie» guide son implication politique depuis plus de 60 ans.

Infirmière de formation, intellectuelle autodidacte, Lorraine Guay s'est engagée sur de nombreux fronts tout au long de sa vie: d'abord au sein de la Jeunesse étudiante catholique, puis à la Clinique populaire de Pointe-Saint-Charles, où elle passera plus de 15 ans de sa vie. Elle a aussi lutté pour la solidarité internationale avec les peuples d'Amérique latine et de Palestine, pour les ressources alternatives en santé mentale, pour la souveraineté du Québec, dans le mouvement féministe et dans la recherche universitaire en milieu communautaire. Revenant sur les expériences marquantes de son parcours, elle réfléchit en compagnie de Pascale Dufour aux enjeux sociaux, politiques et personnels que celles-ci soulèvent.

Infatigable militante de l’ombre, Lorraine Guay est une véritable « femme forte » qui inspire tant par la diversité que par la durée de son engagement. «C’est l’ONU des relations entre militant.e.s!» dira d'elle son amie Diane Lamoureux. Plus qu'un simple récit, ce livre de transmission nous invite à réfléchir à la matière première de ce qui fait l’engagement politique, par-delà les seules stratégies et tactiques militantes.