nouveaux partenariats

L’Université McGill est devenue membre associé de TRIUMF, le consortium d’universités qui possède et exploite le laboratoire national canadien pour la recherche en physique nucléaire et en physique des particules. Le Laboratoire TRIUMF a construit des pièces du grand collisionneur de hadrons qui a mené à la découverte du boson de Higgs, en 2012. En sa qualité de membre, l’Université aura un droit de regard sur l’orientation des recherches du Laboratoire TRIUMF et pourra collaborer avec les autres institutions membres.

ISRAËL

L’Université McGill a signé des ententes de partenariat avec l’Institut Weizmann des sciences, la Faculté de médecine Sackler de l’Université de Tel-Aviv et l’Université Bar-Ilan. Ces ententes concernent la recherche sur le cancer, l’astrophysique, la biologie de l’évolution, d’importantes recherches biomédicales, ainsi que la recherche épigénomique sur les répercussions de l’exposition aux drogues et à la nourriture, ainsi qu’à des traumatismes physiques et émotionnels, sur le cerveau et le génome.

JAPON

L’Université McGill et RIKEN, le plus important institut de recherche multidisciplinaire au Japon, ont signé une entente visant l’établissement d’un centre de recherche conjoint pour accroître les possibilités de collaboration, particulièrement dans les domaines de la nanotechnologie, de la chimie verte et des sciences biomédicales avancées.

Prof Yeona Jang

MEXIQUE

L’Université McGill a signé des ententes avec l’Université de Guadalajara et l’Université nationale autonome du Mexique concernant l’échange d’étudiants et de professeurs, des activités de recherche conjointes et l’organisation de congrès et de symposiums. Ces ententes ont été signées dans le cadre de la première mission économique et commerciale de la première ministre Pauline Marois.

TELUS SANTÉ

L’Université McGill a conclu un partenariat de trois ans et d’une valeur d’un million de dollars avec TELUS Santé prévoyant des activités de recherche et d’enseignement sur l’utilisation de la technologie dans l’amélioration de la santé des Canadiens et des soins qui leur sont offerts. La première étude financée dans le cadre de ce partenariat est réalisée par Ariane Marelli (médecine) et Yeona Jang (Faculté de gestion Desautels) et porte sur l’utilisation du suivi médical à distance et du dossier de santé personnel pour améliorer l’administration de traitements complexes destinés aux patients atteints d’une maladie cardiovasculaire chronique.