Nouvelles employées à la Faculté

Nouvelles

La Faculté de droit a le plaisir d’accueillir trois nouvelles collègues parmi son personnel administratif.

Charlotte Burns, BCL/LLB’12, a été nommée au poste nouvellement créé d’administratrice conseillère aux étudiants (questions autochtones et d'équité). Elle est Lenape/Anishinaabe d'origine mixte et elle vient de la nation Munsee Delaware. Avant sa nomination, elle travaillait au service de Gestion de l'effectif étudiant de l’Université à titre de formatrice et d’administratrice de dossiers. Charlotte est responsable d’offrir du soutien scolaire et personnel aux étudiants autochtones ou appartenant à tout groupe revendiquant l’équité, par exemple les groupes racisés, les étudiants en situation de handicap, et les étudiants trans ou non-conformistes de genre.

Après avoir travaillé pour le Centre de développement professionnel au cours de ses études, Sophie Roy-Lafleur, BCL/LLB’11, est de retour à la Faculté pour en assumer la direction à compter du 10 octobre 2017. Depuis 2013, Sophie pratiquait le droit du travail à la firme montréalaise Lapointe Rosenstein Marchand Melançon. Elle a également travaillé chez Baker McKenzie à Toronto. Sophie se joint à nous pleine d’idées pour continuer d’améliorer les services offerts à notre communauté étudiante. Son expérience professionnelle des dernières années sera un atout indéniable pour lui permettre d’offrir aux étudiants et étudiantes des conseils éclairés sur le marché du travail juridique.

Enfin, à la suite de l’affectation d’Ali Martin-Mayer au service juridique de l’Université, Gillian Nycum, BCL/LLB’07, a été nommée Doyenne adjointe (Admissions et recrutement) par intérim. Gillian a précédemment tenu ce rôle en remplacement d’un congé parental en 2014-2015. Depuis, Gillian a agi à titre de conseillère senior pour le professeur David Lametti, député, et a travaillé chez Human Impact Lab, un studio créatif à but non lucratif qui œuvre en partenariat avec l’Université Concordia. Elle entre en poste avec une vision inspirante du rôle des admissions pour améliorer l’accès à la justice.