Waite, Sean and Nicole Denier. 2016. "Self-Employment among Same-Sex and Opposite-Sex Couples in Canada." Canadian Review of Sociology, 53(2): 143–175.

News

Waite, Sean and Nicole Denier. 2016. "Self-Employment among Same-Sex and Opposite-Sex Couples in Canada." Canadian Review of Sociology, 53(2): 143–175.

Abstract

This study presents novel evidence on the relationship between sexual orientation and self-employment. Using data from the 2001 and 2006 Census of Canada and the 2011 Canadian National Household Survey, we explore the propensity for self-employment among same- and opposite-sex couples. We examine the demographic, human capital, and family characteristics of coupled gay men and lesbians relative to their coupled heterosexual counterparts to offer potential mechanisms generating differences in rates of self-employment. Our analysis further considers occupational variability in the likelihood of self-employment. We find that gay men are less likely and lesbians more likely than heterosexuals to be self-employed; however, there is significant variation across occupations. Gay men are more likely to be self-employed in arts and culture, sales and service, and natural and applied sciences, but less likely in business, finance, and health-related occupations. Lesbians are much more likely to be self-employed in health-related occupations, natural and applied sciences, and arts and culture. Marriage and having children are significant predictors of self-employment for coupled heterosexual women but not lesbians.

Cette étude présente des évidences empiriques concernant la relation entre l'orientation sexuelle et le travail indépendant. Utilisant des données provenant du Recensement du Canada de 2001 et de 2006, ainsi que l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011, nous explorons la tendance du travail indépendant parmi les couples de même sexe et ceux de sexe opposé. Ainsi, nous examinons les caractéristiques démographiques, du capital humain et familiales des couples gais et lesbiens par rapport à leurs homologues hétérosexuels, afin de démontrer une corrélation entre l'orientation sexuelle et la probabilité d’être travailleur indépendant – une causation qui nous semble évident et que nous analysons plus en profondeur. Nous concluons d'ailleurs que les hommes gais sont moins probables – et les lesbiennes plus probables – d’être travailleurs indépendants que les hétérosexuels. Cependant, il existe des variantes significatives entre les différentes occupations. Les hommes homosexuels tendent plutôt à être travailleurs indépendants dans les domaines des arts et de la culture, la vente et les services, ainsi que les sciences pures et les sciences naturelles. Par contre, ils le sont moins dans les domaines des affaires, de la finance et des domaines reliés à la santé. De leur côté, les femmes homosexuelles tendent plutôt à être travailleuses indépendantes dans les domaines reliés à la santé, aux sciences pures et aux sciences naturelles, ainsi qu'aux arts et la culture. Finalement, le fait d’être marié et d'avoir des enfants sont des indicateurs significatifs du travail indépendant pour les femmes en couples hétérosexuels, mais pas pour les lesbiennes.