Obésité infantile

Obésité infantile McGill University

| Skip to search Skip to navigation Skip to page content

User Tools (skip):

Sign in | Sunday, March 29, 2015
Sister Sites: McGill website | myMcGill

McGill Reporter
November 8, 2007 - Volume 40 Number 06
| Help
Page Options (skip): Larger

Obésité infantile : branle-bas de combat au menu

Combattre le feu par le feu! Voilà la mission que confie Laurette Dubé, professeure à la Faculté de gestion Desautels, au Groupe de réflexion sur les défis de la santé pour combattre la pandémie d'obésité infantile. Cette année encore, la professeure Dubé, titulaire de la chaire James McGill en marketing et psychologie du consommateurs et des habitudes de vie, a réuni le gratin des scientifiques, gens d'influence et décideurs internationaux ainsi que des représentants des sociétés alimentaires et des intervenants des secteurs public et privé pour venir proposer des solutions réelles à ce fléau.

« Ce n'est rien de moins qu'une révolution tranquille de notre environnement alimentaire que le Groupe de réflexion a le potentiel de déclencher », lance Laurette Dubé. « Il est impérieux de revisiter tous nos acquis, toutes nos façons de faire, nos valeurs, nos politiques et nos pratiques en matière d'agriculture, d'économie et de santé. » À chacun des intervenants, la Pre Dubé a demandé d'établir un état des lieux dans son domaine d'expertise, puis de proposer UNE mesure stratégique ou UN levier de changement réalisable d'ici les cinq prochaines années, dans le but d'amener la chaîne alimentaire toute entière à prendre un virage « santé ».

Selon le Groupe, ce virage sera possible si et seulement si on remplace les diktats de l'offre et de la demande actuels—production, distribution, commerce, mécanismes d'approbation de nouveaux produits, étiquetage, publicité faite aux enfants,

allégations relatives à la santé, consommation—par des approches fondées avant tout sur la qualité et la diversité des aliments.

Les estimations du groupe de recherche International Obesity Task Force indiquent que près de 287 millions d'enfants dans le monde souffriront d'embonpoint ou d'obésité en 2010, soit 85% de plus qu'il y a dix ans. Si les habitudes de vie des jeunes et des adultes ne changent pas, l'Organisation mondiale de la Santé estime que les décès dus à l'obésité et aux maladies chroniques augmenteront de dix-sept pour cent dans les dix prochaines années. L'heure est au déploiement de l'artillerie lourde.

Les leviers de changement proposés par le Groupe feront l'objet d'un suivi l'an prochain, à l'occasion du deuxième volet du programme biennal de transfert de connaissance. À l'instar des environnementalistes qui réussissent à mobiliser et à insuffler un sens de l'urgence aux décideurs, les promoteurs d'une vie en santé prendront toutes les avenues offertes pour enrayer la progression de la pandémie d'obésité et éviter que les enfants d'aujourd'hui forment la première génération dont l'espérance de vie serait moindre que celle de leurs parents. Voilà le défi que s'apprêtent à relever les membres du Groupe de réflexion sur les défis de santé 2007.

view sidebar content | back to top of page

Search