Histoire et énoncé de mission


Histoire

Le musée Redpath est le plus ancien immeuble conçu à des fins muséales du Canada. Achevé en 1882, il a d'abord reçu les collections de Sir Wiliam Dawson, qui était alors principal de l'Université McGill. Le Musée abrite actuellement les vastes collections de paléontologie, de zoologie, de minéralogie et d'ethnologie (cultures du monde). Il possède plusieurs laboratoires de recherche et un amphithéâtre d'enseignement se style victorien. Le Musée est ouvert au public. Nous vous invitons à découvrir l'histoire et l'architecture du Musée, ainsi que ses directeurs (en anglais).

Énoncé de mission

Le Musée Redpath est une unité indépendante rattachée à la Faculté des sciences de l’Université McGill. Sa mission est de favoriser la compréhension et l’appréciation de la diversité de notre héritage biologique, géologique et culturel grâce à la recherche scientifique, à l’étude de collections et à l’éducation. Construit en 1882 par le plus éminent naturaliste de l’époque victorienne du Canada, Sir William Dawson, il possède son propre corps professoral et offre des cours au premier cycle et aux cycles supérieurs, ainsi qu’une mineure en histoire naturelle. Chaque année, plus de 60 000 écoliers et étudiants interagissent avec les éducateurs du Musée, et près de 100 000 visiteurs découvrent ses expositions. Riche d’un effectif de quelque 100 employés, le Musée Redpath est plus actif et plus productif qu’il ne l’a jamais été. Les projets de recherche réalisés au Musée sont axés sur l’évolution, qu’il s’agisse de préciser les détails de quelque 3,5 milliards d’années de vie sur la planète ou d’examiner la façon dont les créatures et les systèmes se transforment aujourd’hui. La recherche scientifique réalisée au Musée s’appuie sur des collections de plus de trois millions de spécimens de fossiles, d’animaux et de minéraux, ainsi que sur des artéfacts provenant de diverses cultures. Ce matériel est utilisé chaque jour pour une multitude de cours et de projets de recherche universitaires, et de nombreux spécimens sont prêtés à d’autres institutions afin de contribuer à la recherche.