Quick Links

Département de sciences végétales

Anne-Sophie Tardif, U1 agricultural and environmental sciences, during a visit at Ferme Bellevue as part of the Agro-Ecosystems Field course (AGRI 215).

Céline Birnholz is proud of the delicious cheeses she learned to make during her internship with an independent cheesemaker on a dairy farm in France.

Robert Deschamps, during his internship at Prisme, explains the spore collection apparatus used to develop a model to predict outbreaks of Late Blight of Potato.

Students pose with a magnificent cowhorn orchid and Everglades National Park botanist Jimi Sadle in the southern Everglades during the 2008 Subtropical Field Study Week in PLNT 458.

Bienvenue au département de sciences végétales

De plus d'une façon, nous vivons aujourd'hui dans “l'âge d'or de la biologie”. Au cours du 20e siècle, notre compréhension des systèmes biologiques a progressée de façon exponentielle, et les progrès techniques nous permettent de poser des questions auxquelles on n'aurait même pas songé il y seulement quelques décennies. Nous sommes maintenant capable de modéliser des systèmes aussi complexes que les écosystèmes et le développement des techniques de biologie moléculaire nous donne des outils supplémentaires avec lesquels étudier les organismes vivants.

Alors que le progrès et les promesses de la biologie sont très positifs, nous vivons aussi à une époque remplie de défis énormes: la population humaine frôle les 7 milliards d'individus et continue à augmenter de façon alarmante, le climat change, la disponibilité mondiale d'énergie est à la baisse, l'eau potable se fait rare, la biodiversité est déclinante et nombre d'habitats naturels sont menacés par les activités humaines.

Les spécialistes des plantes (agronomes, écologistes, botanistes, biotechnologistes) ont un rôle crucial à jouer dans la résolution de ces problèmes. Comment les plantes réagiront-elles aux changements climatiques? Comment concevoir des stratégies de conservation efficaces pour la protection de la biodiversité? Comment continuer à nourrir une population grandissante, alors que les ressources se font de plus en plus rare?

Donc, le défi d'utiliser la connaissance accumulée dans le domaine de la biologie revient en grande partie au spécialistes des plantes.

Le département de sciences végétales de l'université McGill offre des programmes de baccalauréat qui forment les écologistes, les agronomes, les botanistes et les biotechnologistes de demain.

Des postes entièrement financés à la maîtrise et au doctorat sont disponibles pour les étudiants qualifiés du Canada et de l'étranger.

Opportunités intéressantes au département de sciences végétales: