Quick Links

On this page

Renseignements sur les déficiences possibles et les limitations qu’elles imposent aux étudiants


Cette section présente des renseignements sur le type de déficience que vos étudiants pourraient avoir. Ces renseignements vous permettront de mieux comprendre la situation de vos étudiants et pourront servir de base aux conversations que vous pourriez avoir avec eux au sujet de votre cours, leur situation universitaire et les accommodements nécessaires. Ces renseignements ne visent qu’à vous guider dans votre démarche et ne sont pas censés être définitifs. Nous vous invitons à communiquer avec l’OSD si vous désirez des renseignements plus précis sur les catégories de déficiences et les accommodements que vous demandent vos étudiants.

Il est à noter que de nombreux étudiants peuvent avoir plusieurs déficiences et que cette comorbidité compliquera probablement leur situation.

ÉTUDIANTS AYANT UNE DÉFICIENCE VISUELLE

Les manifestations de la déficience visuelle varient entre la cécité totale et une vision suffisamment limitée pour être qualifiée de cécité légale. Les déficiences visuelles peuvent apparaître dès la naissance, mais un grand nombre d’entre elles résultent d’accidents ultérieurs ou d’une maladie progressive. La vue de certains étudiants peut se détériorer pendant leur séjour à l’université à cause d’une telle maladie. La vue de certains étudiants peut être relativement bonne dans certaines conditions de luminosité mais peut se détériorer considérablement dans une faible luminosité ou au crépuscule.

Mobilité

Les étudiants aveugles ou très malvoyants qui ont été conseillés par un conseiller en orientation et mobilité et qui ont appris à trouver une salle de classe peuvent se rendre à leur cours de façon autonome. Cependant, si leur salle de classe est déménagée, ils auront besoin d’aide pour apprendre un nouvel itinéraire. Ces étudiants sont normalement très autonomes et bien orientés, se déplaçant souvent de façon confiante par autobus ou par métro. Certains étudiants font appel à un chien-guide ou une canne blanche dans leurs déplacements, tandis que d’autres n’utilisent aucune de ces méthodes et se fient tout simplement à des repères appris. Certains étudiants, surtout en hiver, se déplacent sur le campus par l’autobus adapté de McGill. McGill a installé des repères tactiles et visibles pour améliorer la montée et la descente des personnes ayant une déficience visuelle sur les escaliers extérieurs et nous espérons pouvoir mettre en œuvre un projet pilote utilisant des dispositifs de navigation GPS sur le campus.

Les étudiants ayant une déficience visuelle ont à leur disposition une grande gamme de dispositifs techniques leur permettant d’étudier de façon efficace, productive et autonome.

Matériel de lecture en texte numérique ou en braille:

La plupart des étudiants ayant une déficience visuelle reçoivent leur matériel de lecture en format numérique que nous recevons directement de l’éditeur ou du bureau de matériel pédagogique de l’Université. Nous pouvons également scanner le matériel que nous ne pouvons obtenir ailleurs. Nous modifions ces documents numériques par un procédé de reconnaissance optique des caractères. Une fois ce matériel converti en ce format, l’étudiant peut y avoir accès par un logiciel à gros caractères ou un lecteur écran à reconnaissance de la voix. Les étudiants peuvent également télécharger les documents sur un lecteur MP3 ou un IPod™. Nous disposons également d’une imprimante en braille et pour les étudiants qui préfèrent ce format, nous pouvons convertir les textes numériques en braille.

Dispositifs de grossissement:

Dans nos laboratoires, nous disposons de matériel (télévisionneuse) qui grossit les textes pour ceux qui ont en besoin. Ce matériel peut aussi être branché à un ordinateur. Nous disposons également de divers appareils que l’étudiant peut apporter à la salle de classe pour grossir les informations présentées au tableau ou à l’écran.

Écriture et prise de notes:

La plupart des étudiants ayant une déficience visuelle ont appris à maîtriser l’utilisation d’un ordinateur et se servent de leur portable à leurs cours ou, lorsqu’il est nécessaire, en mathématiques ou en génie, par exemple, font appel à un preneur de notes de l’OSD. Ils produisent leurs dissertations et leurs examens en impression normale, utilisant leurs lecteurs écrans pour vérifier le produit final. De façon générale, ils ont droit à du temps supplémentaire à leurs examens. Ils passent normalement leurs examens à notre bureau de façon à disposer du matériel et du temps dont ils ont besoin.

Laboratoires informatiques de l’OSD:

Nous disposons de deux laboratoires techniques adaptés, l’un à la bibliothèque Redpath et l’autre aux bureaux de l’OSD. Nous offrons également du matériel adapté dans plusieurs bibliothèques. Les étudiants accomplissent plusieurs tâches requises à McGill en utilisant une technologie adaptée. Par exemple, on peut généralement faire une recherche en bibliothèque en accédant au système informatique de la bibliothèque et en consultant notre personnel ou les bibliothécaires de référence.

Évacuation: Dans le cas d’une évacuation d’urgence, nous vous prions d’aider votre étudiant à quitter l’immeuble.

ÉTUDIANTS À MOBILITÉ RÉDUITE

Les étudiants à mobilité réduite ont d’une déficience physique qui limite l’usage de leurs jambes ou de leurs bras, ou dans des cas graves, les deux. Ceux qui sont atteints aux jambes ont souvent du mal à se déplacer a l’université sans fauteuil roulant manuel ou électrique, ou sans canne ou marchette, ou ils peuvent tout simplement avoir du mal à marcher ou à se déplacer facilement à des vitesses normales. Dans le cas des étudiants atteints aux bras, leur dextérité manuelle peut être faible, ou ils peuvent avoir du mal à accomplir certaines tâches, à écrire ou à travailler en laboratoire, par exemple, ou même à attirer l’attention du professeur en se levant la main. Certains étudiants ont des troubles de la parole qui peuvent varier entre une articulation lente et indistincte et une incapacité de parler sans un ordinateur muni d’un synthétiseur de la parole. La gravité et les causes de cette déficience peuvent varier énormément. Nous vous prions de prendre rendez-vous avec votre étudiant à la première occasion pour discuter de ses besoins particuliers.

Salles de classes accessibles:

Ces étudiants doivent suivre leurs cours dans des salles de classe accessibles par ascenseur ou rampe et il se peut qu’on doive déplacer un cours à une salle accessible pour en faciliter l’accès. Ils devront peut-être également prendre le transport adapté pour se rendre à l’université. Ils pourront de temps à autre arriver en retard à leur cours à cause du manque de fiabilité de ce service. Ils utilisent souvent l’autobus adapté de l’université pour se déplacer sur le campus.

Placement en salle de classe:

Les salles de cours de McGill disposent généralement d’espaces réservés aux fauteuils roulants. Les étudiants ont parfois besoin d’être placés à des endroits particuliers de la salle, normalement à l’avant.

Prise de note:

Les étudiants qui ont du mal à écrire manuellement font normalement appel à un preneur de notes en salle de classe. Ce service est organisé par l’OSD.

Utilisation d’un ordinateur:

Les étudiants utilisent fréquemment un ordinateur pour leurs dissertations et leurs examens. Selon leurs besoins, ils peuvent accéder à l’ordinateur en utilisant diverses sortes de technologies, tels un clavier adapté, un manche à balai spécial ou une licorne, ou encore ils peuvent faire appel à un logiciel de reconnaissance de la voix qui leur permet de faire lecture d’un texte écrit pour lui faire subir un traitement de texte. Certains étudiants peuvent avoir besoin d’un scribe.

Temps supplémentaire:

Les étudiants ont souvent droit à du temps supplémentaire à leurs examens. Cela signifie qu’ils peuvent choisir de passer leurs tests et leurs examens à notre bureau. À l’occasion, les échéances des exigences des cours devront être souples. Lecture en médias substituts: Les étudiants qui ont du mal à tourner les pages ou qui ont des troubles de la coordination visuelle reçoivent leurs documents en format numérique.

Lecture en médias substituts:

Les étudiants qui ont du mal à tourner les pages ou qui ont des troubles de la coordination visuelle reçoivent leurs documents en format numérique.

Évacuation:

Dans le cas d’une évacuation d’urgence, nous vous prions d’aider votre étudiant à quitter l’immeuble.

ÉTUDIANTS MALENTENDANTS

Les étudiants malentendants ne sont pas complètement sourds, mais sont atteints d’une perte auditive à divers niveaux. De façon générale, la première langue de ces étudiants n’est pas une langue gestuelle. Ils ont souvent appris des méthodes orales de communication et se fient à diverses stratégies et technologies pour rehausser leur audition résiduelle. Certains entendent très bien lors de conversations face à face, tandis que d’autres doivent utiliser un appareil auditif. L’audition de certains étudiants peut être très faible et n’est pas grandement accrue par un appareil auditif. Normalement, ces étudiants n’entendent pas mieux si on leur crie. Un discours clair, modéré et distinct est beaucoup plus utile.

Capacité de parler:

De façon générale, ces étudiants vocalisent, mais certains ont du mal à parler distinctement.

Capacité de comprendre le discours des autres:

Lecture labiale:

Certains étudiants maîtrisent la lecture labiale et s’en servent pour comprendre le contenu d’une conversation, bien que certains interlocuteurs soient plus faciles à comprendre que d’autres. Les accents inconnus rendent difficile la reconnaissance des mots et les barbes cachent souvent les lèvres. Un vocabulaire inconnu peut également poser des défis. L’utilisation de la lecture labiale en salle de classe est limitée. Il est évidemment plus difficile de lire des lèvres à distance, mais si le professeur écrit au tableau, se promène dans la salle ou présente des diapositives dans une salle obscurcie, l’étudiant ne lui voit plus le visage et rate donc ses paroles. Il est, par conséquent, préférable d’utiliser une méthode pédagogique qui vous permet de toujours faire face aux étudiants.

Appareils auditifs:

Beaucoup d’étudiants utilisent des appareils auditifs, surtout les appareils numériques récents, qui sont de loin supérieurs aux anciens modèles analogiques. Cependant, ces appareils peuvent encore s’avérer assez limités quant à leur capacité d’améliorer l’écoute de certains étudiants.

Systèmes MF:

À une certaine distance ou dans de grands espaces, tels qu’une salle de cours, d’autres systèmes d’amplification, tels des systèmes MF portables, peuvent s’avérer utiles, puisque dans de telles situations les appareils auditifs ne sont pas utiles. Un étudiant pourrait donc vous demander de porter un petit microphone MF en salle de classe.

Implants cochléaires:

Cette procédure, qui implante un dispositif électronique dans le cerveau d’une personne sourde ou très malentendante, utilise des signaux pour contourner les nerfs responsables de la perte auditive. Un dispositif qui ressemble à un appareil auditif et qui est porté derrière les oreilles transmet des signaux sonores à l’implant. La procédure devient de plus en plus populaire, surtout chez les jeunes enfants. La capacité de parler, d’entendre et de s’exprimer chez un grand nombre de personnes qui subissent cette opération est normale ou presque normale.

Prise de note simultanée:

Pour leur permettre de suivre le cours en temps réel, certains étudiants prennent des notes sur ordinateur en simultanée en utilisant deux portables reliés. L’OSD fournit le matériel et le personnel nécessaires.

Preneurs de notes:

Les étudiants ayant une déficience visuelle font normalement appel à un preneur de notes pour leur permettre de se concentrer sur le professeur.

Évacuation:

Dans le cas d’une évacuation d’urgence, nous vous prions d’aider votre étudiant à quitter l’immeuble.

ÉTUDIANTS SOURDS EMPLOYANT UNE LANGUE DES SIGNES

Un grand nombre d’étudiants sourds et un certain nombre d’étudiants très malentendants originaires d’un milieu anglophone en Amérique du Nord utilise la American Sign Language (ASL) comme première langue, alors que les étudiants d’origine francophone emploient la langue des signes québécoise (LSQ). Il existe un grand nombre de langues des signes, de sorte que les étudiants provenant d’autres pays peuvent n’utiliser que la langue des signes de leur milieu d’origine, ce qui peut compliquer l’affectation d’un interprète gestuel à un cours.

Étudiants employant l’ASL

Une langue à part entière, l’ASL constitue la première langue des personnes qui s’associent à la culture des personnes sourdes.

Interprète en ASL:

Les étudiants reçoivent en salle de classe les services d’un interprète gestuel de formation qui s’assoit devant l’étudiant et lui traduit en ASL toutes les communications faites dans la salle. L’interprète transmet également aux étudiants les communications de l’étudiant sourd. L’étudiant vous demandera un plan de cours et toute lecture que vous demandez aux étudiants pour pouvoir se préparer à l’avance et s’assurer de bien comprendre les éléments importants du cours et de prévoir comment interpréter le vocabulaire spécialisé. Ils peuvent également assisté aux séminaires et aux groupes de discussions auxquels l’étudiant doit participer.

Preneur de notes:

L’étudiant doit aussi faire appel à un preneur de notes pendant le cours puisqu’il ne peut prendre des notes et observer l’interprète en même temps. Normalement, c’est un compagnon ou une compagne de classe qui effectue cette tâche et notre service fournit un ordinateur à cette fin

Tutorat:

Puisque ces étudiants étudient essentiellement dans une langue seconde, ils peuvent avoir besoin d’un tuteur en langue anglaise. Notre bureau peut organiser ce service.

Rendez-vous avec votre étudiant:

Si vous voulez rencontrer votre étudiant ou s’il veut vous rencontrer, moyennant un préavis suffisant, nous pouvons affecter un interprète à la réunion pour vous aider. Si aucun interprète n’est disponible, nous vous recommandons de communiquer avec votre étudiant par ordinateur pour permettre à l’étudiant de lire le contenu de votre conversation et répondre.

Dans le cas d’une évacuation d’urgence, nous vous prions d’aider votre étudiant à quitter l’immeuble.

ÉTUDIANTS AYANT DES TROUBLES DE LA COORDINATION MANUELLE

Les étudiants ayant des troubles de la coordination ont une déficience physique qui limite leur utilisation des bras ou des mains, ou les deux. Ils peuvent avoir une faible dextérité manuelle ou avoir du mal à exécuter certaines tâches, par exemple, à écrire, à travailler en laboratoire ou même à attirer l’attention du professeur en levant la main.

Prise de notes:

Étant donné leurs difficultés d’écriture, la plupart des étudiants font appel à un preneur de notes dans leurs cours. Ce service est organisé par l’OSD.

Utilisation d’un ordinateur:

De façon générale, les étudiants utilisent un ordinateur pour leurs travaux et leurs examens. Selon leurs besoins, ils accèdent à un ordinateur par l’intermédiaire de toutes sortes de technologies, tel un clavier adapté, ou ils peuvent employer un logiciel de reconnaissance de la voix qui leur permet de faire lecture d’un contenu écrit qu’ils passent ensuite au traitement de texte. Certains peuvent avoir besoin d’un scribe pour écrire pour eux.

Temps supplémentaire:

Les étudiants ont droit à du temps supplémentaire à leurs examens. Cela signifie qu’Ils choisissent souvent de passer leurs tests et leurs examens à notre bureau. À l’occasion, les échéances de leurs travaux et examens devront être souples.

Les causes et la gravité de cette déficience peuvent varier énormément. Nous vous prions d’essayer de rencontrer votre étudiant à la première occasion.

ÉTUDIANTS AYANT DES TROUBLES MÉDICAUX

Les étudiants ayant cette catégorie de déficience sont atteints d’un trouble médical chronique, par exemple, le diabète, l’asthme, divers types de cancer, l’épilepsie, le VIH, la schizophrénie et le trouble bipolaire. De toute évidence, la liste des troubles possibles est longue. La vérification médicale de l’état de chaque étudiant est tenue dans des dossiers confidentiels à l’OSD.

Absences aux cours:

Ces états pathologiques peuvent, à l’occasion, obliger les étudiants à s’absenter de leurs cours, à arriver en retard à leurs cours ou quitter tôt. Lorsque vous rencontrerez votre étudiant, il/elle devrait vous aviser si cela pourrait être occasionné par son état médical pour vous éviter de présumer qu’il/elle n’est pas intéressé à ses cours ou gère mal son temps.

Preneurs de notes:

Afin de compenser leurs absences inévitables aux cours, ou parce qu’ils ont du mal à se concentrer pendant les cours, certains étudiants demanderont les services de prise de notes. L’OSD organise ce service.

Notes du médecin pour absences:

Il arrive parfois qu’un étudiant doive s’absenter une ou deux fois par semaine pendant plusieurs semaines ou, pour des raisons légitimes, ne pourront passer un examen à la date prévue. Nous vous prions de ne pas continuellement demander à ces étudiants de vous remettre des notes d’un médecin. Ce n’est pas nécessaire et cela impose un fardeau considérable sur l’étudiant et le système de santé. Si vous doutez de la légitimité de ce type d’absence chronique, nous vous prions d’appeler un des spécialistes à l’OSD pour clarifier la situation particulière de l’étudiant.

Qu’arrive-t-il si des absences répétées compromettent les objectifs du cours?

Il arrive, à l’occasion, qu’un nombre excessif d’absences ne permettent pas à l’étudiant de respecter les exigences du cours. Même si bon nombre des cours de McGill sont offerts en ligne et n’exigent pas une présence régulière aux cours, d’autres la requièrent. La nécessité d’accommoder l’étudiant doit toujours prendre en compte le maintien de l’intégrité du cours. Si la structure de votre cours exige une participation soutenue, votre cours ne sera peut-être pas le meilleur choix pour certains étudiants ayant un trouble particulier. Parlez-en à votre étudiant ou à l’OSD si vous vous retrouvez dans une telle situation.

Effets des médicaments:

Certains étudiants peuvent parfois avoir du mal à se concentrer pendant leurs cours à cause des effets secondaires des médicaments, ou ils devront passer leurs examens dans des conditions particulières. Une certaine souplesse à l’égard des échéances du cours pourrait être nécessaire.

Dois-je connaître la nature précise de l’état médical de l’étudiant?

Nous vous recommandons de ne pas demander à l’étudiant de divulguer la nature précise de son état médical, mais de vous concentrer sur les obstacles à la réussite du cours et sur les solutions permettant de les surmonter.

Confidentialité:

Un certain nombre d’étudiants ont appris de façon très claire que la nature de leur état et même leur documentation médicale ont été échangés entre membres d’un département. Voilà une raison pour laquelle nous demandons aux étudiants de ne pas présenter leur dossier médical aux départements, mais de nous permettre de confirmer auprès des départements l’existence d’un état médical légitime. L’étudiant a le droit à s’attendre au respect de la confidentialité de ses renseignements personnels. Les violations de ce principe ont amené certains étudiants à croire qu’ils ont soufferts d’un préjudice, Nous vous prions d’assurer que tout renseignement que l’étudiant choisit de vous divulguer demeure confidentiel.

ÉTUDIANTS AYANT DES TROUBLES D’APPRENTISSAGE

Les étudiants ayant des troubles d’apprentissage sont des étudiants qui ont une intelligence normale, mais qui sont atteints d’un trouble permanent du système nerveux central qui nuit au traitement de l’information et que les empêche d’apprendre et de produire du matériel scolaire de façon normale. La dyslexie est la mieux connue de ces troubles, mais ne constitue pas la seule forme de trouble d’apprentissage. Selon le domaine du rendement scolaire touché, les étudiants mettent en œuvre diverses stratégies pour accommoder leur déficience.

Étudiants dyslexiques:

La lecture et l’écriture des étudiants dyslexiques sont lentes et imprécises et leur orthographe est faible. Cependant, leur communication verbale est excellente, leur permettant de participer activement aux discussions pendant les cours.

Logiciels:

Les ordinateurs ont grandement facilité la tâche des étudiants dyslexiques. Il existe divers logiciels qui leur permettent de produire des textes exacts, puisque ces logiciels les aide à corriger les erreurs de grammaire et d’orthographe tout en leur permettant d’écouter et de lire simultanément les textes qu’ils ont écrits.

Matériel de lecture en format audio:

Ils savent souvent écouter et on peut compenser leur lecture lente et imprécise par des documents et des examens en format audio numérique qui leur permet d’écouter et de lire en même temps. L’OSD organise ce service. Nous obtenons ce matériel directement des éditeurs, ou du bureau du matériel pédagogique de l’université Si les textes sont moins récents et n’existe pas sous forme électronique, nous les convertissons en format électronique par scanneur. Tous les textes électroniques sont ensuite modifiés par un logiciel de reconnaissance de caractères qui permet aux étudiants de les accéder par des logiciels tels que Kurzweil™, WYNN™, et Claroread™. Tous ces logiciels sont à la disposition des étudiants dans les laboratoires informatiques de l’OSD. Ce matériel est également offert en format MP3 et les étudiants peuvent les télécharger directement sur leurs lecteurs ou leurs IPods™.

Preneurs de notes:

Puisque l’orthographe de ces étudiants est faible et qu’ils ont du mal à assurer la prise de notes dans un cours magistral, ils demandent souvent les services d’un preneur de notes pour les aider pendant leurs cours. La remise des diapositives PowerPoint avant le cours peut également les aider à utiliser votre matériel activement et faciliter leur propre prise de notes.

Temps supplémentaire:

Puisqu’ils lisent et écrivent lentement, ils ont généralement besoin de plus de temps pour leurs examens réguliers et leurs travaux à domicile ayant de courtes échéances.

Examens:

Étant donné qu’ils ont besoin d’un temps supplémentaire et l’accès à un ordinateur, les étudiants choisissent généralement de passer leurs examens à l’OSD.

Correcteur d’épreuves:

Nous offrons aux étudiants des correcteurs d’épreuves formés et supervisés pour leurs travaux et examens. Ces étudiants de deuxième ou de troisième cycle travaillent avec notre spécialiste en aptitudes d’apprentissage et veillent à ce que l’étudiant n’a pas omis de corriger les erreurs d’orthographe et de grammaire. Le contenu du texte produit par l’étudiant n’est pas modifié. Nous retenons une copie du texte original pour nous assurer que toute modification apportée au texte respecte le cadre que nous avons établi pour son accommodement.

Examens à choix multiples:

Les examens à choix multiples posent des difficultés extrêmes pour certains étudiants ayant de graves troubles de lecture. Certains types d’examens à choix multiples imposent un lourd fardeau sur le plan de la compréhension et du traitement de l’information et, par voie de conséquence, la mémoire verbale. Si notre évaluation d’un étudiant révèle que leur rendement à ce type d’examen est beaucoup plus faible qu’à d’autres types d’examens, nous tentons diverses stratégies, en convertissant l’examen en questions vrai ou faux, par exemple, ou en réponses courtes et/ou en courtes dissertations. Bien que ces demandes ne soient pas fréquentes, nous pourrons vous demander de modifier la forme de l’examen pour un étudiant en particulier.

Étudiants ayant des troubles d’apprentissage non verbaux (visuospatiaux):

Certains étudiants ont du mal à accomplir des tâches qui nécessitent un traitement visuospatial. Tout effort qui leur demande de synthétiser divers éléments d’une tâche leur sera probablement difficile, de même que toute matière utilisant un langage symbolique, dont les mathématiques, l’architecture, l’informatique, le génie et la logique philosophique. Certaines tâches, telles que la construction d’une dissertation, la gestion et l’organisation du temps, ainsi que certaines aptitudes, telle l’orientation géographique, peuvent également poser problème. Certains étudiants peuvent également avoir des limitations sur le plan de la dextérité manuelle, méritant un diagnostic de « dysgraphie », c’est-à-dire, une écriture extrêmement illisible.

Cours de mathématiques:

Les étudiants qui suivent des cours axés sur les mathématiques reçoivent souvent un accommodement leur permettant d’utiliser une calculatrice non programmable et une feuille de formules aux examens, cette dernière étant fournie par le professeur.

Rédaction de dissertations:

Ces étudiants ont du mal à visualiser la forme d’une dissertation et travaillent fréquemment avec notre spécialiste en aptitudes d’apprentissage pour déterminer comment ils peuvent illustrer leurs connaissances d’une matière et organiser leurs idées d’une façon cohérente. Ils ont également accès à un logiciel particulier qui les aide à planifier et à organiser leur rédaction. Ces programmes, tels que Inspiration™ et CMaps™, sont offerts aux étudiants dans les laboratoires informatiques de l’OSD.

Correcteurs d’épreuves:

Nous affectons aux étudiants des correcteurs d’épreuves formés et supervisés pour leurs examens et leurs travaux. Ces étudiants de 2e ou de 3e cycle collaborent avec notre spécialiste en aptitudes d’apprentissage pour assurer que l’étudiant puisse transmettre ses idées de façon cohérente. Le contenu du travail de l’étudiant n’est pas modifié. Nous retenons une copie du travail non corrigé pour nous assurer que toute modification aux réponses de l’étudiant respecte le cadre que nous avons établi pour cet accommodement.

Examens:

Puisqu’ils ont besoin d’un temps supplémentaire et peut-être l’accès à un ordinateur, les étudiants choisissent généralement de passer leurs examens à l’OSD. Ils nécessitent également du temps supplémentaire à leurs examens à choix multiples, étant donné qu’ils ont du mal à remplir correctement une feuille de réponse informatisée NCR. À la fin d’un examen à choix multiples, nous demandons à un surveillant de s’assurer qu’ils ont correctement transposé leurs réponses sur la feuille de réponse.

Clarification orale après un examen:

Certains étudiants ont beaucoup de mal à produire un texte cohérent lors d’un examen chronométré. Dans ces cas, nous proposons au professeur d’utiliser un examen oral modifié. L’étudiant passe son examen en même temps que les autres étudiants, mais ses réponses peuvent prendre la forme de longues notes ou de courts paragraphes. À la fin de l’examen, nous demandons au professeur de se rendre à l’OSD ou nous accompagnons l’étudiant chez le professeur. Le professeur peut alors se fonder sur le contenu écrit de l’étudiant pour poser des questions visant à approfondir le niveau de connaissance de l’étudiant et de clarifier davantage ses réponses. Les étudiants peuvent souvent exprimer leurs réponses et leurs connaissances de façon très cohérente en mode oral.

Étudiants ayant un trouble spécifique de développement du langage (TSDL)

Quelques étudiants pourraient avoir un trouble spécifique du développement du langage (TSDL). Leurs troubles sur le plan du traitement cognitif sont moins circonscrits que ceux d’un étudiant dyslexique et l’effet du traitement déficient sur le système linguistique est plus étendu. En général, ils ont du mal à s’exprimer verbalement et peuvent sembler hésiter et chercher le mot juste pendant une conversation. Leur lecture peut être lente, mais leur capacité d’écoute semble faible également. Ils peuvent avoir une mauvaise réaction lorsqu’on leur pose soudainement une question directe pendant un cours puisqu’ils semblent incapables de traiter la question et de formuler une réponse rapidement. Ayant vécu pendant de longues années de telles expériences stressantes, ils peuvent être très anxieux dans un cours exigeant leur participation. Si on les avise suffisamment à l’avance avant de leur poser une question et si on leur donne le temps de répondre, ils seront moins anxieux et seront encouragés à participer activement.

Rédaction de dissertations:

Ces étudiants ont du mal à produire un écrit précis et travaille fréquemment avec notre spécialiste en aptitudes d’apprentissage pour déterminer comment ils peuvent illustrer leurs connaissances et organiser leurs idées de façon cohérente. Ils profitent grandement de l’utilisation des logiciels standards et adaptés installés dans les ordinateurs de l’OSD.

Correcteurs d’épreuves:

Nous offrons aux étudiants des correcteurs d’épreuves formés et supervisés pour leurs travaux et examens. Ces étudiants de 2e ou de 3e cycle travaillent avec notre spécialiste en aptitudes d’apprentissage et s’assurent que l’étudiant n’a pas omis de corriger les erreurs d’orthographe et de grammaire. Le contenu du texte produit par l’étudiant n’est pas modifié. Nous retenons une copie du texte original pour nous assurer que toute modification apportée au texte respecte le cadre que nous avons établi pour son accommodement.

Examens:

Étant donné qu’ils ont besoin d’un temps supplémentaire et d’accès à un ordinateur, les étudiants choisissent généralement de passer leurs examens à l’OSD.

Preneurs de notes:

Puisque ces étudiants sont dysorthographiques et commettent souvent de multiples erreurs de grammaire qui rendent difficile la prise de notes lors d’un cours magistral, ils demandent souvent les services d’un preneur de notes pour les aider pendant leurs cours. La remise des diapositives PowerPoint avant le cours peut également les aider à utiliser activement votre matériel et à prendre de meilleures notes eux-mêmes.

DIAGNOSTIC

L’OSD n’offre aucun service ou accommodement à un étudiant prétendant avoir un trouble d’apprentissage avant d’avoir reçu une documentation acceptable. Cela comprend un rapport psychopédagogique complet administré par un psychologue qualifié, lequel, par l’administration de tests normalisés appropriés, démontre clairement la présence d’une déficience.

ÉTUDIANTS AYANT UNE DÉFICIENCE DE L’ATTENTION OU UN TROUBLE D'HYPERACTIVITÉ AVEC DÉFICIT DE L'ATTENTION

Les étudiants qui ont reçu un tel diagnostic ont du mal à maîtriser et maintenir leur concentration et à régler leur attention pendant une longue période de temps. Deux types de ce trouble sont les plus reconnus: le déficit de l’attention avec hyperactivité et le déficit de l’attention du type inattentif (sans hyperactivité). Chez certains étudiants, les deux types sont diagnostiqués

Les étudiants ayant un THADA (avec hyperactivité) ont parfois du mal à maîtriser un comportement impulsif. Ils peuvent interrompre un cours ou un séminaire, de sorte qu’ils peuvent sembler impolis, mais il importe de comprendre qu’il s’agit d’un comportement qu’ils ne peuvent pas toujours maîtriser. De même, ils peuvent sembler agités et bouger sans cesse pendant que vous parlez, et pendant une conversation ils peuvent changer de sujet soudainement.

Les étudiants ayant un déficit de l’attention du type inattentif sont souvent qualifiés de rêveurs et semblent facilement tomber dans la lune. On peut les croire ennuyés ou indifférents, mais il importe de comprendre qu’ils ne peuvent aucunement maîtriser ce comportement.

Les deux types d’étudiants peuvent facilement être distraits par des éléments de leur environnement, de sorte qu’ils peuvent perdre complètement le fil d’un cours si les étudiants autour d’eux placotent ou tapotent sur un clavier. Bon nombre d’entre eux ont beaucoup de mal à commencer une dissertation, ou à s’asseoir pour faire leurs lectures, ou encore à calculer combien de temps il leur faudra pour achever un travail. Les étudiants des 2e et 3e cycles qui doivent rédiger une thèse sont particulièrement désavantagés par ces symptômes et leurs directeurs doivent leur donner une structure claire et cohérente pour leur permettre d’achever un travail aussi long.

L’hyperactivité est reconnue chez les enfants d’âge scolaire depuis de longues années et les grandes percées sur le plan de la recherche et du traitement sont le fruit de chercheurs et de médecins associés à l’Université McGill. Les professeurs de McGill poursuivent leurs recherches sur ce trouble et les traitements tant chez les adultes que chez les enfants. Puisqu’il s’agit d’une spécialisation médicale qui évolue, certains étudiants à l’université sont identifiés formellement pour la première fois.

MÉDICAMENTS:

Les étudiants doivent souvent prendre des stimulants qui les aident à se concentrer. Cependant, les médicaments ne sont pas toujours efficaces et ne guérissent pas l’affection. Dans les meilleures circonstances possibles, ils ne font que redonner aux étudiants, dans une certaine mesure, la capacité de se concentrer sur une tâche.

DIAGNOSTIC:

Chaque étudiant suivi par l’OSD a été diagnostiqué par des médecins qualifiés qui nous ont transmis une documentation acceptable et considérable à l’appui du diagnostic.

VARIABILITÉ:

Un des aspects difficiles de cet état est sa variabilité quotidienne. Les étudiants ne savent pas d’une heure à l’autre s’ils pourront maintenir leur concentration. Par conséquent, vous pouvez les voir un jour et ne pas remarquer qu’ils ont du mal à suivre votre conversation. Cela peut changer à des occasions subséquentes. Il est important de comprendre que les étudiants ne simulent pas leurs difficultés.

Les étudiants universitaires peuvent éprouver un certain nombre de difficultés

COURS:

La capacité de maintenir leur attention pendant la durée d’un cours est souvent difficile. Nous recommandons aux étudiants de s’asseoir à l’avant de la salle de classe et d’utiliser les services d’un preneur de notes de l’OSD pour compléter leurs propres notes. Ils devront peut-être à l’occasion demander au professeur ou à l’assistant des éclaircissements supplémentaires du matériel du cours. Nous les encourageons à bien noter les heures des cours de façon à arriver tôt aux cours pour être sûrs d’y être dès le début.

EXAMENS:

Les étudiants passent normalement leurs examens à l’OSD parce qu’ils ont besoin d’un espace distinct et sans distractions. Ils demandent parfois d’utiliser un ordinateur pour leurs examens puisque cela les aide à se concentrer. De façon générale, on ne leur accorde pas de temps supplémentaire aux examens, mais ils devront peut-être prendre des pauses et quitter la salle d’examen pour reprendre leur concentration. Chez nous, ces pauses sont chronométrées et nous ajoutons le temps des pauses aux heures prévues de l’examen pour ne pas pénaliser les étudiants. À l’occasion, les étudiants réussissent mieux en dictant les réponses aux examens à un scribe. Certains étudiants préfèrent entendre les questions en format audio, puisque l’écoute et la lecture des questions peuvent les aider à maintenir leur attention.

ORGANISATION:

L’incapacité d’organiser son emploi du temps et son espace constitue une des caractéristiques marquantes du déficit de l’attention.

  1. Rendez-vous : La gestion du temps peut être problématique pour de nombreux étudiants et ils doivent travailler très fort pour ne pas être en retard à leurs cours et à d’autres rendez-vous.
  2. Dissertations et travaux : Ils ont souvent du mal à prévoir combien de temps une tâche prendra et il leur est difficile d’organiser plusieurs tâches à la fois. S’ils doivent remettre plusieurs dissertations pendant la même période, ils pourront avoir du mal à jongler les diverses tâches et échéances et une certaine souplesse quant aux échéances pourrait être nécessaire. Notre spécialiste en aptitudes d’apprentissage tente de les aider à s’organiser et nous vous aviserons si un étudiant semble avoir légitimement besoin du report d’une échéance.
  3. Lectures : Puisqu’à tout moment les étudiants ne peuvent compter sur leur capacité de se concentrer, ils peuvent avoir du mal à achever les lectures nécessaires pour faire leurs dissertations et cela peut justifier le report d’une échéance. Certains étudiants utiliseront une technologie adaptée et un texte en format numérique pour les garder sur la bonne voie pendant leurs lectures.
  4. Emploi du temps : Nous essayons de les aider à organiser leur emploi du temps. Certains étudiants ont des aidants à l’extérieur de l’université qui leur donnent un coup de main.

Il importe de souligner que certains étudiants ont développé d’excellents stratégies de prise en charge, de sorte qu’ils peuvent, grâce à un effort considérable, respecter la plupart des échéances.