Quick Links

Télescope dévoile les premiers moments de l’univers

Published: 15 Mar 2013

L’UNIVERS À plus de 5000 mètres d’altitude dans les Andes chiliennes, on inaugurait officiellement mercredi ALMA, le plus grand radiotélescope du monde, qui a déjà permis de découvrir qu’à peine un milliard d’années après le Big Bang, soit beaucoup plus tôt qu’on ne le pensait, de multiples galaxies contenaient une myriade d’étoiles et en produisaient à un rythme effréné. Mercredi, les revues Nature et Astrophysical Journal publiaient une série d’articles faisant part des premières observations effectuées à l’aide de 16 des 66 antennes d’ALMA qui étaient en activité il y a un an. Les chercheurs qui signent ces articles affirment avoir observé des galaxies situées à 12 milliards d’années-lumière de nous, ce qui veut dire que le rayonnement émis par ces galaxies a pris 12 milliards d’années à nous parvenir. « L’image que nous voyons grâce à ALMA est celle des galaxies, telles qu’elles étaient il y a 12 milliards d’années, soit un peu plus d’un milliard d’années après le Big Bang [survenu il y a 13,7 milliards d’années]. Les images nous révèlent que les galaxies sont en train de former des étoiles à un rythme extrêmement rapide. Quelques milliers d’étoiles se formaient chaque année dans ces galaxies alors qu’aujourd’hui, il se forme une étoile par année dans notre galaxie. Ces observations nous montrent que dans l’enfance de l’Univers, les galaxies ont vu leur population d’étoiles croître très rapidement. Ces observations détaillées nous permettront d’éprouver nos modèles théoriques de la formation des étoiles », souligne Yashar Hezaveh, doctorant à l’Université McGill, qui est l’un des coauteurs d’un article publié dans Nature.

Category:
Source Site: /newsroom
Classified as: