Quick Links

Einstein a toujours « relativement » raison

Published: 7 Jul 2008

Profitant d'une configuration cosmique unique, des chercheurs de McGill ont mesuré l'effet prédit par la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein dans le champ gravitationnel extrêmement puissant d'un couple d'étoiles neutroniques superdenses.

Profitant d'une configuration cosmique unique, des chercheurs de McGill ont mesuré l'effet prédit par la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein dans le champ gravitationnel extrêmement puissant d'un couple d'étoiles neutroniques superdenses. Essentiellement, cela revient à dire que la théorie formulée il y a 93 ans par le célèbre physicien se tire bien d'une autre épreuve. Les chercheurs de McGill ont utilisé le radiotélescope Robert C. Byrd Green de l’Observatoire national de radioastronomie pour étudier durant quatre ans un système de deux étoiles neutroniques observables sous la forme de pulsars émettant, tel un phare, des faisceaux d'ondes radio.

Source Site: /newsroom
Classified as: