Quick Links

La chimie «Verte» est la chimie de l'avenir

Published: 9 Nov 2012

Il est non seulement possible de passer par la chimie pour résoudre des problèmes concrets du XXIe siècle, mais il est aussi souhaitable de le faire dans une perspective de durabilité et de compatibilité avec l'environnement et la santé. Reconnue mondialement dans le domaine de la chimie verte, l'Université McGill peut compter sur le dynamisme de ses professeurs et de ses étudiants aux deuxième et troisième cycles pour continuer d'innover dans cette matière. Audrey Moores est professeure de chimie à McGill. Elle est l'une des quatre personnes au Département de chimie à avoir l'étiquette " chimie verte " accolée à son sarrau. Pour elle, la chimie verte cherche à résoudre des problèmes concrets comme la pollution, " tout en faisant de la science, avec les mêmes niveaux d'excellence que les autres ". Deux aspects sont liés à ce concept : " S'occuper à rendre la chimie plus compatible avec l'environnement et la santé " et " s'attaquer à des problèmes écologiques bien particuliers et utiliser la chimie pour y répondre ", clarifie-t-elle.

À lire dans Le Devoir

Category:
Source Site: /newsroom
Classified as: