Quick Links

Un scientifique québécois devient directeur du Neuro

Nouvelles

Au terme de recherches à l’échelle mondiale, le réputé Institut et hôpital neurologiques de Montréal – le Neuro – de l’Université McGill et du Centre universitaire de santé McGill a un nouveau directeur en la personne de Guy Rouleau, M.D., Ph. D., FRCPC, O.Q. Le Dr Rouleau, un éminent clinicien-chercheur du Québec dont l’apport à la science et à la société est reconnu, sera aussi titulaire de la Chaire Wilder-Penfield en neurosciences à titre de professeur de neurologie et de neurochirurgie à McGill. Il entrera en fonction le 1er janvier 2013.
Publié: 9 Nov 2012

«Le Neuro est un atout extraordinaire du Québec qui contribue directement à l’avancement de la science et de la santé à l’échelle régionale et internationale», a précisé la Pre Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de McGill. «Le Neuro joue un rôle essentiel dans l’approfondissement des connaissances fondamentales en neurosciences et dans l’application de ce savoir au diagnostic et au traitement des maladies neurologiques et à l’amélioration de la qualité de vie d’innombrables personnes, dans la province et ailleurs. Avec la désignation du Dr Rouleau, nous envisageons avec grande confiance de consolider la réputation d’excellence du Neuro.»

«En sa qualité  de directeur du Neuro et de professeur de neurosciences titulaire de la Chaire Wilder-Penfield, le Dr Rouleau aura maintes possibilités pour investir dans sa passion pour les neurosciences, sa créativité et son leadership», a poursuivi M. Normand Rinfret, directeur général et chef de la direction du Centre universitaire de santé McGill. «Alors que les professionnels talentueux du Neuro continuent de cartographier et de mieux comprendre le cerveau, en plus de fournir des soins et de la formation hors pair, nous planifierons un avenir brillant au site Glen qui favorisera encore plus la collaboration et les avantages dans l’intérêt de la société.»
Le DRouleau entrera en fonction au Neuro après avoir travaillé à l’Université de Montréal où, en plus de son laboratoire de recherche, il dirige présentement le Centre de recherche du CHU Ste-Justine, le Centre d’excellence en neuromique de l’Université de Montréal (CENUM) et le Réseau de médecine génétique appliquée du Québec - FRQS. Il a reçu maintes distinctions, notamment le Prix Wilder-Penfield 2012 (Prix  du Québec), le prix Henry Friesen, le prix national Margolese de la recherche sur le cerveau, et il est officier de l’Ordre national du Québec.   
 
«J’ai consacré ma carrière à l’avancement des neurosciences et des soins neurologiques», de dire le DRouleau. «Pour accroître l’impact de ces travaux au Québec et au-delà, le Neuro est l’endroit idéal. Fidèles à la vision du Dr Penfield, chercheurs et médecins y travaillent en étroite collaboration pour que les problèmes rencontrés dans la pratique clinique inspirent la recherche et que les résultats de la recherche soient appliqués directement aux besoins médicaux des patients. Le Neuro est un chef de file mondial dans l’intégration qu’on y réalise de la recherche, des soins cliniques et de l’enseignement.» 
 
Le Dr Rouleau a notamment à son actif l’identification de plus de 20 gènes à l’origine de maladies et la découverte de nouveaux mécanismes mutationnels. Depuis 20 ans, son équipe et lui ont travaillé à identifier des gènes responsables de maladies neurologiques et psychiatriques, dont l’autisme, la sclérose latérale amyotrophique, les neuropathies héréditaires, l’épilepsie et la schizophrénie, ainsi que sur l’approfondissement de la compréhension des mécanismes moléculaires qui engendrent les symptômes de ces maladies.
 
«Le DRouleau est un pionnier de la recherche et des soins cliniques dans ce domaine et s’investit dans la formation de la prochaine génération de neuroscientifiques», a révélé le Dr David Eidelman, vice-principal (Santé et affaires médicales) et doyen de la Faculté de médecine de McGill. «Il aura un rôle clé à jouer dans la consolidation des liens et la création de nouveaux liens avec des établissements universitaires, des hôpitaux et des communautés au Québec, au Canada et aux quatre coins du monde. Nous sommes ravis de l’accueillir de nouveau à McGill.»
 
«Le Neuro est un foyer mondial d’innovation de premier plan qui sait prendre des risques calculés indispensables pour faire progresser les neurosciences et résoudre certains des problèmes neurologiques les plus pressants au monde», a rappelé M. Jacques Bougie, président du conseil consultatif du Neuro. «Le Neuro a besoin d’un directeur visionnaire et le Dr Rouleau est la personne toute désignée pour le poste.»
 
Fondé en 1934, le Neuro a pour mission de mener de la recherche poussée en neurosciences et de prodiguer avec compassion des soins de pointe aux patients ayant une maladie neurologique. Les maladies du système nerveux sont à l’origine de plus d’hospitalisations, de soins à long terme et de souffrances chroniques que presque tous les autres problèmes de santé confondus. Comme nous vivons plus longtemps qu’avant, la moitié des Canadiens vivant aujourd’hui connaîtront un jour la maladie neurologique au sein de leur famille, d’où l’importance encore plus cruciale que jamais des travaux avant-gardistes du Neuro.

GUY A. ROULEAU, M.D., Ph. D., FRCPC, O.Q.
 
Le DRouleau s’est joint au Neuro après avoir travaillé à l’Université de Montréal, où il était le directeur du Centre de recherche du CHU Ste-Justine, ainsi que le fondateur et directeur du Centre d’excellence en neuromique. Il y était titulaire de la Chaire de recherche du Canada en génétique du système nerveux et de la Chaire Jeanne-et-Jean-Louis-Lévesque en génétique des maladies du cerveau. De plus, le DRouleau est directeur du Réseau de médecine génétique appliquée – Fonds de recherche du Québec - Santé.
 
Le DRouleau a obtenu un diplôme de médecine (avec grande distinction) en 1980 de l’Université d’Ottawa et un doctorat en génétique de l’Université Harvard en 1989. Il a effectué sa recherche de troisième cycle en neurosciences à l’Institut neurologique de Montréal et à l’Hôpital général du Massachusetts. Il a effectué sa formation clinique en médecine interne à l’Hôpital général de Montréal, sa résidence en neurologie à l’Institut neurologique de Montréal, et ses recherches postdoctorales à l’Hôpital général du Massachusetts.
 
Le DRouleau compte, parmi ses grandes réalisations l’identification de plus de 20 gènes à l’origine de maladies ainsi que la découverte de nouveaux mécanismes mutationnels. Durant les vingt dernières années, en compagnie de son équipe il a cherché à comprendre la base génétique de maladies et à identifier des gènes responsables de maladies neurologiques et psychiatriques, dont la sclérose latérale amyotrophique, l’AVC, le tremblement essentiel, les anévrismes de forme familiale, les angiomes caverneux, l’épilepsie, l’ataxie spinocérébelleuse, la paraplégie spastique, l’autisme, le syndrome de Gilles de la Tourette, le syndrome des jambes sans repos, la schizophrénie et la psychose bipolaire. Il a publié plus de 500 articles dans de prestigieuses revues scientifiques à comité de lecture, comme The LancetCell et Nature, ainsi que 40 articles de synthèse et chapitres d’ouvrages. Ses travaux ont fait l’objet de plus de 26 000 citations. Il a prononcé quelque 120 conférences dans le monde entier. Il a formé de nombreux étudiants (9 à la maîtrise, 40 au doctorat et 40 boursiers postdoctoraux) dont plusieurs enseignent maintenant dans des universités au Brésil, en France, au Portugal, au Japon, aux É.-U. et au Canada.
 
Au nombre des distinctions qui lui ont été accordées figurent le Prix Wilder-Penfield 2012 (Prix du Québec), le prix national Margolese de la recherche sur le cerveau de l’Université de la Colombie-Britannique, ainsi que le prix Henry Friesen du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et de la Société canadienne de recherches cliniques. Le docteur Rouleau est officier de l’Ordre national du Québec.
 
Le DRouleau fait partie du comité de rédaction de grandes revues scientifiques, dont Neurology of Disease et Annals of Human Genetics, et est lecteur ponctuel pour plus de 25 revues. Il est membre de plusieurs comités scientifiques internationaux, tels que le conseil consultatif scientifique stratégique de l’IGBMC, Strasbourg, France, et fait partie du conseil de plusieurs fondations et sociétés qui se consacrent à la découverte de traitements curatifs pour des maladies du système nerveux, comme la Fondation des Jumelles Coudé, la Fondation de l’ataxie de Charlevoix-Saguenay, le conseil consultatif médical Gairdner, la Fondation Cole et l’Académie canadienne des sciences de la santé.
 
Le Ddocteur Rouleau a aussi siégé à nombre de comités d’évaluation de demande de fonds (par ex. IRSC, NIH, SCSLA, ENR, ANFQ, FRQS). Il a fondé et dirigé plusieurs compagnies florissantes, notamment RGS Génome inc., Xenon Genetics Research Inc., et Emerillon Therapeutics Inc.

Coordonnées

Contact: Cynthia Lee
Organisation: Media Relations, McGill University
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6754

Secondary Contact Information

Contact: Anita Kar
Organisation: The Neuro, Communications Associate
Téléphone au bureau: 514 398-3376
Catégorie:
Site de source: /newsroom
Classification: