Quick Links

Pas plus rapide que moi...

Nouvelles

Publié: 3 Oct 2006

Employant pour la première fois des techniques d'imagerie thermique pour mesurer la montée du désir, une étude menée à McGill a démontré que l'excitation sexuelle est aussi rapide chez la femme que chez l'homme. L'étude réalisée par le directeur du Service de thérapie de dysfonctions sexuelles de l'Hôpital Royal Victoria, Irv Binik, et un étudiant de 2e/3e cycle, Tuuli Kukkonen, dégonfle le vieux mythe voulant que les hommes soient plus excitables que les femmes.

Employant pour la première fois des techniques d'imagerie thermique pour mesurer la montée du désir, une étude menée à McGill a démontré que l'excitation sexuelle est aussi rapide chez la femme que chez l'homme. L'étude réalisée par le directeur du Service de thérapie de dysfonctions sexuelles de l'Hôpital Royal Victoria, Irv Binik, et un étudiant de 2e/3e cycle, Tuuli Kukkonen, dégonfle le vieux mythe voulant que les hommes soient plus excitables que les femmes.
Site de source: /newsroom
Classification: