Quick Links

Les effets de la perte de biodiversité sur les écosystèmes pourraient rivaliser avec ceux des changements climatiques et de la pollution

Nouvelles

Publié: 2 Mai 2012

Les effets de la perte de biodiversité sur les écosystèmes pourraient rivaliser avec ceux des changements climatiques et de la pollution

La perte de biodiversité semble exercer sur les écosystèmes des effets aussi marqués que les changements climatiques, la pollution et d’autres formes importantes de stress environnemental, selon une étude réalisée par des chercheurs établis au Canada, aux États-Unis et en Suède. Cette étude, qui paraît aujourd’hui dans la revue scientifique Nature,  est la première étude exhaustive établissant une comparaison directe entre les effets de la perte de biodiversité et ceux d’autres modifications de l’environnement attribuables à l’activité humaine. Elle met en lumière la nécessité d’intensifier les efforts déployés à l’échelle locale, nationale et internationale quant à la protection de la biodiversité et des bienfaits qui y sont liés..

« Selon certains, les effets de la perte de biodiversité sont relativement mineurs si on les compare à ceux d’autres agresseurs environnementaux » affirme David Hooper, auteur principal de l’étude et biologiste à la Western Washington University. Selon les résultats que nous avons obtenus, l’extinction de certaines espèces pourrait se traduire par une réduction de la production végétale comparable à celle attribuable au réchauffement climatique et à la pollution. »

Hooper et ses collaborateurs ont recensé les données d’un grand nombre d’études afin de comparer les effets exercés par divers agresseurs environnementaux sur deux processus fondamentaux communs à tous les écosystèmes : la croissance des végétaux et la décomposition. Ils ont ainsi examiné presque toutes les études ayant reproduit l’extinction de certaines espèces en en modifiant la richesse, puis évalué les effets de cette disparition sur les écosystèmes.

« Selon les résultats de notre étude, l’extinction de certaines espèces aura d’importantes répercussions sur les écosystèmes dont nous dépendons, explique Andrew Gonzalez, écologiste à l’Université McGill. Nous avons démontré qu’il faut nous préoccuper de la perte de biodiversité, qui deviendra l’une des plus importantes formes de changement à l’échelle planétaire au cours du 21e siècle. »

Jusqu’à tout récemment, nul ne savait comment la perte de biodiversité se comparait aux autres changements environnementaux anthropiques ayant une incidence sur la santé et la productivité des écosystèmes. Toutefois, l’importance des effets exercés par l’extinction de certaines espèces semble indiquer que les décideurs qui cherchent à trouver des solutions à d’autres problèmes environnementaux pressants devraient également tenir compte de leurs possibles effets sur la biodiversité.

Cette étude a été financée par la Division de biologie de l’environnement de la Fondation nationale des sciences (É.-U.) et le Centre national pour l’analyse et la synthèse écologiques (É.-U.).

Coordonnées

Contact: Cynthia Lee
Organisation: Université McGill
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6754
Site de source: /newsroom
Classification: