Quick Links

Les dépenses de santé : les hommes en profitent plus

Nouvelles

Les dépenses de santé sont davantage associées à une prolongation de l’espérance de vie chez les hommes que chez les femmes dans les pays industrialisés
Publié: 12 Déc 2013

Les dépenses en soins de santé représentent une part importante – et sans cesse croissante – du budget des gouvernements. Il est donc devenu essentiel d’en accroître l’efficience. Dans le cadre de la première étude visant à analyser l’efficience des dépenses en santé selon le sexe dans 27 pays industrialisés, des chercheurs ont découvert d’importantes disparités, notamment le fait que la prolongation de l’espérance de vie est plus marquée chez les hommes que chez les femmes dans presque tous les pays.

« Nous avons été surpris d’observer un écart important au chapitre de l’efficience des dépenses entre les sexes dans l’ensemble des pays industrialisés. L’espérance de vie moyenne des femmes est passée de 75,5 à 79,8 ans entre 1991 et 2007, tandis que celle des hommes est passée de 72,5 à 77,1 ans. Les résultats obtenus chez les hommes étaient beaucoup plus fortement corrélés avec les dépenses en santé. Ainsi, au Canada, une augmentation de 100 $ des dépenses de santé était associée à une prolongation de l’espérance de vie de 1,26 mois chez les femmes et de 2,56 mois chez les hommes », explique Douglas Barthold, auteur principal de l’étude et doctorant au Département de sciences économiques de l’Université McGill.  

États-Unis

Aux États-Unis, une augmentation de 100 $ des dépenses de santé était associée à une prolongation de l’espérance de vie de 0,04 mois chez les femmes et de 0,70 mois chez les hommes. Les hommes ont enregistré de meilleurs résultats que les femmes tant dans les pays les plus efficients (comme l’Allemagne, la Suisse et l’Italie) que dans les pays les moins efficients (comme les États-Unis, la Suède et la Pologne). Sur 27 pays, le Canada s’est classé au 8e rang pour ce qui est de l’efficience globale et les États-Unis, au 22e rang.  

« Au chapitre de la réduction de la mortalité chez les femmes, les États-Unis se classaient au 25e rang des 27 pays industrialisés que nous avons étudiés. Les investissements en soins de santé ont été à peine plus efficaces pour réduire la mortalité chez les hommes, le pays se classant au 18e rang sur 27 », affirme la  professeure Jody Heymann, co-auteure de l’étude et doyenne de l’École de santé publique Fielding de l’Université de la Californie à Los Angeles (UCLA).

Les chercheurs ont examiné le lien entre diverses dépenses en santé  et l’espérance de vie selon le sexe, à partir de données comparables à l’échelle internationale. Ils ont également tenu compte des différences d’un pays à l’autre en matière de prestations sociales, de développement économique et de comportements ayant un impact surla santé. Pour les besoins de leur analyse, les scientifiques ont utilisé les données nationales de 27 pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques recueillies de 1991 à 2007. 

« Bien qu’il existe des disparités importantes entre les pays au chapitre de l’efficience des dépenses dans le secteur de la santé, nous avons observé une prolongation plus marquée de l’espérance de vie chez les hommes pour chaque dollar dépensé, et ce, dans presque tous les pays », affirme Douglas Barthold. Les chercheurs ignorent la cause exacte de cet écart, et des études plus poussées devront être réalisées pour élucider la question. Les autres auteurs de l’étude, publiée en ligne dans la section First Look de l’American Journal of Public Health, sont les professeurs Arijit Nandi et José Mauricio Mendoza Rodríguez, de l’Université McGill.

Cette étude a été réalisée dans le cadre de l’Initiative pour des sociétés plus saines de l’Institut des politiques sociales et de la santé de l’Université McGill. Financée par Arnold et Blema Steinberg, l’Initiative pour des sociétés plus saines est un programme de recherche visant à informer le public sur les enjeux dans le secteur de la santé, notamment l’augmentation des coûts, la qualité des soins de santé et l’accès à ces derniers au Canada et dans les autres pays industrialisés. Un nouveau site Web, www.healthiersocieties.org, vise à accroître la compréhension du système de santé par les citoyens et les décideurs en offrant des outils visuels interactifs conviviaux permettant notamment de comparer les politiques et les tendances entre les provinces et les pays.

 

Coordonnées

Contact: Cynthia Lee
Organisation: McGill University
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6754
Catégorie:
Site de source: /newsroom
Classification: