Quick Links

Le Canada en voie de devenir un chef de file mondial dans le domaine des biocarburants de deuxième génération

Nouvelles

Publié: 30 Mai 2012

BioFuelNet Canada – une initiative rendue possible grâce au Programme de réseaux de centres d’excellence du Canada – regroupera des industriels et des universitaires dont les travaux porteront sur la recherche et le développement de biocarburants de demain

vidéo

 

BioFuelNet Canada – une initiative rendue possible grâce au Programme de réseaux de centres d’excellence du Canada – regroupera des industriels et des universitaires dont les travaux porteront sur la recherche et le développement de biocarburants de demain


Un avion propulsé à l’aide d’un carburant issu de déchets agricoles? Si cela semble utopique, un nouveau réseau de chercheurs dirigé par le professeur Don Smith, de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement de l’Université McGill, pourrait bien transformer cette idée en réalité.

BioFuelNet Canada est l’un des trois nouveaux Centres d’excellence dont la création a été annoncée aujourd’hui par l’honorable Gary Goodyear, ministre d’État aux Sciences et à la Technologie, lors d’un événement qui s’est tenu à l’Université McGill.

« Le Plan d'action économique de 2012 du gouvernement met l'accent sur les facteurs déterminants de la croissance et de la création d'emplois, c'est-à-dire l'innovation, l'investissement, l'éducation, les compétences et les collectivités. L'amélioration des soins de santé, la durabilité de l'environnement et la gestion des ressources naturelles sont trois priorités très importantes pour les Canadiens. En axant les investissements de recherche sur ces domaines, nous bâtirons un avenir plus durable pour l'ensemble des Canadiens », a expliqué l'honorable Gary Goodyear, ministre d'État aux Sciences et à la Technologie.

BioFuelNet Canada recevra près de 25 millions de dollars du Programme de réseaux des centres d’excellence (RCE) du gouvernement fédéral. Ce programme, constitué de réseaux de recherche virtuels d’envergure dirigés par des universitaires, regroupe des partenaires des milieux universitaire, industriel et gouvernemental, ainsi que des organismes sans but lucratif. Depuis plus de vingt ans, le Programme des RCE réunit des sommités dans bon nombre de disciplines et de secteurs, dont les travaux visent à trouver des solutions aux principaux enjeux auxquels sont confrontés les Canadiens. Les RCE ont obtenu un soutien financier et non financier de plus de 386 millions de dollars de l’industrie.

« Notre objectif est de développer les connaissances, les outils et des politiques afin que, d’ici 10 à 20 ans, 25 pour cent du carburant utilisé au Canada soit composé de biocarburants de deuxième génération, a indiqué le professeur Don Smith, directeur scientifique de BioFuelNet Canada. Nous étudions des sources de carburant aussi diverses que les arbres, les résidus agricoles et les plantes à croissance rapide –  comme le panic raide –, sans oublier les algues, le papier de rebut, les eaux d’égout et les déchets traités. »

Réunissant près de 100 chercheurs de quelque 25 institutions de toutes les régions du Canada, le Réseau regroupe la plupart des scientifiques qui œuvrent dans le domaine des biocarburants au pays. Les chercheurs relèveront de quatre grandes plateformes régionales (Ouest, Prairies, Centre et Est) et concentreront leurs efforts sur les sources, les procédés de transformation, l’usage et les meilleures pratiques en matière de développement durable pour chaque région. Parallèlement, l’intégration des chercheurs à un réseau national leur permettra de profiter des synergies associées à un processus de recherche commun.

« Cette initiative représente une occasion privilégiée pour les industriels et les universitaires canadiens de travailler en étroite collaboration afin de favoriser le développement des biocarburants de deuxième génération, une composante clé du bouquet énergétique de demain », a affirmé monsieur Thierry Vandal, président par intérim du Conseil d’administration du Réseau BioFuelNet Canada et président-directeur général d’Hydro-Québec.

« En mettant en commun leur expertise et en travaillant en étroite collaboration, les membres du Réseau sont en mesure de définir une feuille de route réaliste qui permettra au Canada d’être à l’avant-garde dans le domaine de la production de biocarburants de deuxième génération, tout en réduisant considérablement nos émissions de gaz à effet de serre et notre dépendance à l’égard des combustibles fossiles, a ajouté Don Smith. Nous sommes engagés envers la recherche qui se traduira par des résultats concrets dans un proche avenir. En travaillant de concert avec nos partenaires de l’industrie et du gouvernement, nous devrions parvenir, d’ici les cinq prochaines années, à définir et à mettre en œuvre les meilleures pratiques et technologies, tout en orientant les politiques de façon à nous rapprocher de notre objectif. »

« Nous remercions le gouvernement du Canada pour l’appui important qu’il nous accorde au moyen du Programme des RCE, et nous félicitons l’équipe du professeur Smith pour cette reconnaissance exceptionnelle du travail révolutionnaire qu’elle accomplit, a déclaré la professeure Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l’Université McGill. Exemple éloquent des synergies qui naissent de travaux scientifiques remarquables, le Réseau BioFuelNet contribue également au développement de produits et de politiques susceptibles de nous assurer un avenir durable. L’Université McGill est fière de participer à cette initiative. »

Renseignements sur le Réseau BioFuelNet Canada : www.biofuelnet.ca

 

Coordonnées

Contact: Katherine Gombay
Organisation: Université McGill
Courriel:
Téléphone au bureau: 514 398-2189
Site de source: /newsroom
Classification: