Quick Links

Je partage ta douleur

Nouvelles

Publié: 4 Juil 2006

Les spécialistes des neurosciences de McGill ont découvert que des souris exhibent des niveaux plus élevés de détresse lorsqu'elles sont témoins de la souffrance de souris qui leurs sont familières. Les chercheurs appellent cette douleur partagée « contagion émotive » et y voient un précurseur primitif et nécessaire de l'empathie humaine. Le compte rendu de l'étude menée par le chercheur Jeffrey Mogil a été publié dans la revue Science.

Les spécialistes des neurosciences de McGill ont découvert que des souris exhibent des niveaux plus élevés de détresse lorsqu'elles sont témoins de la souffrance de souris qui leurs sont familières. Les chercheurs appellent cette douleur partagée « contagion émotive » et y voient un précurseur primitif et nécessaire de l'empathie humaine. Le compte rendu de l'étude menée par le chercheur Jeffrey Mogil a été publié dans la revue Science.
Site de source: /newsroom
Classification: