Quick Links

Sleiman

Des « cages » d’ADN peuvent libérer des médicaments

Des nanostructures composées de brins d’ADN peuvent encapsuler et libérer des molécules médicamenteuses de petite taille
Mar, 2013-09-03 11:49

Dans le cadre d’une nouvelle étude dont les résultats ont fait l’objet d’un article publié en ligne le 1er septembre 2013 dans la revue Nature Chemistry, des chercheurs de l’Université McGill ont découvert que des « cages » nanométriques composées de brins d’ADN peuvent encapsuler de petites molécules médicamenteuses et les libérer en réaction à certains stimuli. 

Coordonnées

Contact: Chris Chipello
Organisation: Relations avec les médias
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-4201

Secondary Contact Information

Contact: Hanadi Sleiman
Organisation: Département de chimie
Téléphone au bureau: 514-398-2633
Catégorie:
Site de source: /newsroom