Nouveau financement de la recherche sur le cerveau

Nouvelles

Dr. Edward Fon is Scientific Director of the MNI, and serves as Director of the FRSQ Quebec Parkinson Network

Le CQDM et la Fondation Brain Canada unissent encore leurs forces pour financer deux nouveaux projets ciblant des besoins non comblés dans le domaine de la recherche sur le cerveau

Le CQDM et la Fondation Brain Canada sont fiers d’annoncer le financement de deux nouveaux projets de recherche multidisciplinaires et multi-institutionnels dans le cadre du concours Focus sur les neurosciences. Les partenaires verseront un total de 3 M$ à deux équipes de chercheurs afin qu’ils mettent au point des outils, technologies et plateformes de pointe capables d’accélérer la découverte de nouveaux médicaments ciblant les troubles du cerveau et du système nerveux.

Ces deux excellentes équipes réuniront neuf chercheurs issus de sept organismes publics et privés partout au Canada qui travailleront à combler des besoins dans le domaine de la recherche sur le cerveau. Le premier projet sera dirigé par Edward Fon rattaché à l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal (INM). Celui-ci sera épaulé par des collaborateurs œuvrant dans différentes provinces, notamment à l’Université McGill, à l’Université Laval, à l’Université de la Colombie-Britannique, et au Centre de recherche et de développement à Vancouver. Le second projet dirigé par Jean-Martin Beaulieu de l’Université de Toronto est une collaboration publique-privée avec l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill et l’entreprise ImStar Therapeutics établie à Vancouver.

Les deux chercheurs bénéficieront du programme de mentorat unique du CQDM. Ainsi, ils profiteront de l’expertise et du soutien d’influents chercheurs issus de l’industrie pharmaceutique qui collaboreront au projet de manière à harmoniser la recherche avec les besoins de l’industrie et des patients.

« Le programme Focus sur les neurosciences établi en partenariat avec le CQDM rapproche le milieu universitaire et l’industrie afin de créer des technologies et outils capables de transformer les résultats de recherche en résultats concrets sur la santé. Les projets qui ont remporté le concours ont été choisis en fonction de leur potentiel pour satisfaire les besoins de l’industrie pharmaceutique et leur influence sur plusieurs troubles neurologiques. » a déclaré Inez Jabalpurwala, présidente et chef de la direction de la Fondation Brain Canada.

« Le CQDM est fier de s’associer à la Fondation Brain Canada pour financer l’excellence en recherche, soit une qualité indéniable de ces deux éminents projets qui pourraient repousser les limites de nos connaissances sur les troubles neurodégénératifs comme la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer ainsi que la SLA. Ces deux technologies révolutionnaires pourraient changer la donne en matière de découverte de médicaments et de méthodes de traitement des patients. » a ajouté Diane Gosselin, présidente et directrice générale du CQDM.

La subvention de la Fondation Brain Canada provient du Fonds canadien de recherche sur le cerveau qui est le fruit d’un partenariat avec Santé Canada.
 

Une nouvelle plateforme de découverte de médicaments ciblant la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique faisant appel à des cellules souches neuronales autologues

Edward Fon (Institut et hôpital neurologiques de Montréal), Guy Rouleau (Université McGill), Nicolas Dupré (Université Laval), Thomas Durcan et Philippe Seguela (Institut et hôpital neurologiques de Montréal), Neil Cashman (Université de la Colombie-Britannique) et Tom Pfeifer au Centre de recherche et de développement à Vancouver.

1,5 M$ sur trois ans

Le projet porte sur la mise au point d’une plateforme de découverte de médicaments ciblant la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Elle consiste à isoler les cellules souches pluripotentes contenues dans les prélèvements sanguins de patients. Ensuite, les cellules souches sont transférées dans un milieu de culture cellulaire propice à leur différenciation en neurones, imitant ainsi in vitro le processus qui se déroule dans l’organisme du patient. L’équipe travaille également à l’élaboration de trois analyses permettant d’évaluer les propriétés de neurones afin de mieux cerner en quoi ils sont altérés par la maladie. De plus, ces lignées cellulaires neuronales serviront à cribler des médicaments aux propriétés réparatrices. Cette plateforme novatrice ouvrira de nouveaux horizons en matière de découverte de médicaments et de médecine personnalisée visant ces maladies dévastatrices.

« Mes collègues et moi-même sommes très reconnaissants envers le CQDM et la Fondation Brain Canada. Grâce à eux, nous ferons progresser des travaux novateurs qui pourraient aboutir à des traitements pour les patients aux prises avec les effets dévastateurs de la maladie de Parkinson et de la SLA », a affirmé Edward Fon, professeur au département de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill et directeur scientifique de l’Institut neurologique de Montréal. « Nos connaissances de ces maladies pourraient faire des pas de géants d’ici les trois prochaines années. »


Une plateforme unique exploitant le potentiel inédit des protéines de liaison d’ARN associées aux maladies du cerveau

Jean-Martin Beaulieu (Université de Toronto), Keith Murai (Centre universitaire de santé McGill) et David Hunt (ImStar Therapeutics)

1,488 M$ sur trois ans

Le projet porte sur la mise au point d’une plateforme exclusive misant sur les protéines de liaison d’ARN afin de cribler, identifier et valider de nouveaux médicaments candidats qui agissent sur une vaste famille de protéines relativement méconnue. Ces protéines de liaison d’ARN pourraient être la clé menant à des traitements ciblant une large gamme de maladies du cerveau, notamment l’autisme, la dépression et la maladie d'Alzheimer. Cette technologie pallierait, entre autres, à la pénurie de cibles thérapeutiques correspondantes qui complique énormément le développement de nouveaux médicaments pour ces maladies. De plus, la plateforme de criblage permettra d’identifier et de mettre au point de nouvelles classes de médicaments, tout en atténuant les risques associés aux premiers stades de développement. Ainsi, les patients auront accès plus rapidement à de nouveaux traitements agissant sur le système nerveux central.

« Ce projet favorisera la création de nouveaux outils pour explorer des cibles pharmacologiques inexplorées ciblant les troubles neurologiques du développement ainsi que les maladies neuropsychiatriques et neurodégénératives », a déclaré Martin Beaulieu, professeur au département de pharmacologie et de toxicologie de l’Université de Toronto. « À notre connaissance, il n’existe aucune technologie, commercialisée ou en développement, aussi polyvalente et puissante exploitant les protéines de liaison d’ARN ».


À propos du CQDM

Le CQDM est un consortium de recherche biopharmaceutique dont la mission est de financer le développement de technologies et d’outils novateurs afin d’accélérer le processus de découverte de médicaments. Unique au monde, le modèle d’affaires du CQDM est basé sur une approche collaborative où tous les partenaires partagent les coûts de la recherche biopharmaceutique et profitent de ses résultats. Le CQDM offre aussi un carrefour où convergent le milieu universitaire, les gouvernements, l’industrie pharmaceutique et celle des biotechnologies afin de relever ensemble les nombreux défis médicaux complexes. Le CQDM bénéficie du soutien financier de Merck, Pfizer Inc., AstraZeneca, Boehringer Ingelheim, GlaxoSmithKline, Eli Lilly Canada, Janssen, Novartis Pharma Canada, Sanofi Canada, de même que du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) du Gouvernement du Québec et du Gouvernement du Canada (Programme des réseaux de centres d’excellence dirigés par l’entreprise [RCE-E]). Renseignements : www.cqdm.org.


À propos de la Fondation Brain Canada

La Fondation Brain Canada est un organisme sans but lucratif national dont le siège est à Montréal et au Québec, qui encourage et soutient l’excellente et l’innovante recherche contribuant à changer les paradigmes de la connaissance acquise sur le cerveau au Canada. Depuis plus d'une décennie, la Fondation Brain Canada s’emploie à démontrer que le cerveau doit être abordé comme un système en soi et complexe, au carrefour d’un éventail de troubles neurologiques, de maladies mentales, de toxicomanies et de lésions cérébrales et médullaires. Cette reconnaissance de la nature distincte du cerveau met en relief la nécessité d’une meilleure collaboration entre disciplines et établissements, de manière à investir de façon plus éclairée dans des recherches sur le cerveau, axées sur des résultats précis qui profiteront aux patients et à leur famille. La vision de La Fondation Brain Canada est de comprendre le cerveau, en santé et dans la maladie, d'améliorer la vie et d'avoir un impact sociétal.

Le Fonds canadien de recherche sur le cerveau est un partenariat public-privé entre Santé Canada et la Fondation Brain Canada dont l’objectif est d’encourager les Canadiens à investir davantage dans la recherche sur le cerveau et de maximiser l’incidence et l’efficacité de ces investissements. La Fondation Brain Canada et ses partenaires se sont engagés à recueillir 120 M$ et cette somme grossira à 240 M$, car Santé Canada fournira une contribution équivalente à celle recueillie, dollar pour dollar. Renseignements : www.braincanada.ca/fr.


Renseignements :

Marc Thibault
Directeur des programmes
CQDM
Tél. : 514-766-6661, poste 2190
mthibault [at] cqdm.org
www.cqdm.org

Katarina Stojkovic
Agente des communications
Fondation Brain Canada
Tél. : 514-989-2989, poste 104
katarina.stojkovic [at] braincanada.ca
www.braincanada.ca

Suivre Institut et hôpital neurologiques de Montréal sur: