Quick Links

Béliveau et le cardinal Léger

Par William Tetley, c.r.

Une version presqu'identique de cet article a paru au journal "Le Soleil" de Québec, le 10 février 2006

Le fait que plusieurs des ministres fédéraux récemment nommés proviennent de Québec plutôt que de Montréal, ainsi que la nomination par le premier ministre Harper d’un ministre montréalais non élu, souligne la rivalité historique entre ces deux villes.

À titre d’exemple, lorsque l’hôtel du parlement, alors situé à Montréal, fut incendié par une foule anglophone en 1849, le Parlement siégeait alternativement à Toronto et à Québec (au grand plaisir des «vrais québécois» de l'époque), jusqu’en 1857, alors qu’on a désigné comme siège permanent de gouvernement la ville de Bytown, devenue Ottawa.

Un exemple plus récent de la même rivalité – cette fois à caractère non-politique – se manifesta alors que Jean Béliveau jouait pour les «Quebec Aces» pendant les trois premières saisons de sa carrière professionnelle comme joueur d’hockey (de 1950 à 1953). En janvier 1953, l'archevêque Paul-Émile Léger de Montréal a été nommé cardinal par le pape - titre qu'il a porté jusqu'à son décès en 1991. Cette nomination n’était pas sans soulever à l'époque une certaine consternation parmi les résidants de Québec. Et dans les milieux sportifs de Montréal, on a même osé suggérer qu'il y aurait lieu d'échanger Béliveau pour le cardinal Léger.

À l'automne de 1953, toutefois, Béliveau s’est joint à l’équipe du Canadien de Montréal, pour y passer une carrière glorieuse de 17 ans. Éventuellement aussi, en 1965, Mgr Maurice Roy, archevêque de Québec, a été nommé au cardinalat par le pape - fonction qu'il a exercé jusqu'à son décès en 1985.

«Plus ça change…»

William Tetley
Professeur
Faculté de Droit
Université McGill
Ministre au conseil des ministres de Bourassa, 1970 – 1976
Tél.: (514) 398-6619
Courriel: william [dot] tetley [at] mcgill [dot] ca (William Tetley)
Site web: http://www.mcgill.ca/maritimelaw/

Return to the English version