Quick Links

Lettres, Le Devoir, 12 Décembre 2007

Lettres, Le Devoir

Sujet: Non à la Fusion des Bourses de Montréal et Toronto

Monsieur,

Madame Pauline Marois a raison. La Ministre des Finances, Monique Jérôme-Forget, ne doit pas nous vendre à Toronto. Il n'y a pas d'avantage pour le Québec et les investisseurs québécois à fusionner le marché financier de Montréal avec celui de Toronto. Montréal, en plus de fournir une réelle compétition au centre financier de Toronto, génère tellement pour l’économie locale, y compris pour le savoir-faire, l’infrastructure et est le seul marché financier bilingue en Amérique du Nord. Et le marché des dérivatifs forme une partie importante du secteur financier.

Les membres de la bourse de Montréal peuvent y voir un avantage au court terme, mais nous, le public de Montréal et de la province du Québec, finirons par être les grands perdants de cette opération.

William Tetley, c.m., c.r., Professeur, Faculté de Droit de l’Université McGill