Quick Links

Carrefour des Lecteurs, (Envoyé) Le Soleil, 18 Décembre 2007

Carrefour des Lecteurs, Le Soleil

Sujet: Brian Mulroney - "Eteignez les projecteurs", Raymond Giroux, Samedi 15 Décembre 2007 p.14

Messieurs,

Puis-je respectueusement différer d'opinion de Monsieur Raymond Giroux, qui s'est opposé à "L'enquête publique" sur les paiements à l'ancien Premier Ministre, le très honorable Brian Mulroney ?

Il est que vrai que M. Mulroney, entouré par sa famille et ses amis, a mérité notre sympathie au comité parlementaire d'éthique, le 13 décembre, mais n'est-t-il pas possible que son témoignage n'ait fait que empirer cette malencontreuse affaire?

Il vient, à présent, d'avouer qu'il a accepté trois enveloppes de la part de Karlheinz Schreiber, chaque enveloppe contenant soixante-quinze billets "en coupures de 1000$" canadiens. Mulroney dit avoir gardé une de ces coupures dans un coffre de banque à New York, et deux autres dans un coffre privé à son domicile à Westmount. Mais de tels billets n'ont été utilisés qu'une seule fois, ont été signés par le porteur au moment de leur délivrance ainsi que lors de leur encaissement, et seraient apparemment faciles à tracer.

Qui les a encaissé? Et quand? Et où? Ce sont sans doute les prochaines questions que le comité d'éthique souhaite poser à M. Mulroney lorsque le comité se réunit à nouveau après le nouvel an.

Schreiber, décrit justement par M. Giroux comme "ce gredin", semble néanmoins pouvoir appuyer son témoignage par l'utilisation de ces billets de $1000 plutôt que de l'argent comptant.

La tragédie dans tout cela, est que M. Mulroney, qui a de temps à autres, beaucoup fait pour un Canada uni, était trop fier d'avouer qu'il a pris l'argent pour sa propre utilisation personnelle ou pour ses amis.

Le résultat au final, est que M. Mulroney pourrait faire face à des accusations beaucoup plus graves - qu'il aurait menti, ou trompé, un comité du Parlement.

William Tetley, Professeur de Droit à McGill