Quick Links

Lettre au Devoir du 20 octobre 2005 concernant le manifeste - Pour un Québec lucide

(publié au Devoir du 26 octobre 2005 sous la rubrique «Lettres : Un texte utile»)

Au rédacteur
Le Devoir

Le manifeste «Pour un Québec lucide», publié le 20 octobre dernier, constitue un texte à la fois impressionnant et utile. Le lecteur peut bien être d’accord avec une bonne partie du contenu de ce document, mais force est de constater qu’il s’adresse avant tout au gouvernement du Québec et à des organismes non gouvernementaux.

La population et les syndicats sont aussi visés expressément par ce manifeste, mais les grandes entreprises n’y sont traitées que de façon très générale. Par exemple, les 12 signataires du document, qui comptent plusieurs chefs du domaine des affaires ainsi que l’ancien président du conseil d’administration de la Banque Royale, ne tiennent pas compte des divers scandales qui ont récemment secoué le monde commercial. En effet, n’est-il pas un peu paradoxal que la veille même de la présentation du manifeste, on ait noté que la Banque Royale avait établi une réserve de 500 millions en rapport avec les litiges intentés à la suite de la faillite de la société Enron?

Le manifeste se préoccupe en particulier de l’économie mais passe sous silence les problémes affectant actuellement les deux paliers (public et privé) de notre système de santé, ainsi que le secteur de l’enseignement. Le manifeste constitue certes un excellent point de départ pour amorcer un débat public, mais il reste encore beaucoup plus de choses à dire!

William Tetley

L’auteur enseigne le droit à l’Université McGill et fut ministre au gouvernement du Québec de 1970 à 1976