La viande qui saigne notre budget

News

Matthieu est chef cuisinier dans un restaurant montréalais, et sa famille en est la preuve vivante. Dans ce foyer où il y a 5 bouches à nourrir, voilà près de 4 ans que la viande ne s’invite plus dans les assiettes qu’une fois par semaine. […]

«Nous pouvons pratiquement nourrir 4 personnes avec des œufs pour ce qu’il en coute de donner une portion de contre-filet de bœuf!», observe Pascal Thériault, agronome et économiste à l’Université McGill.

Lire dans Les Affaires