Événements et annonces


Conférences


Lancement de la campagne "Les travailleuses domestiques ont des droits" pour l'adoption de la Convention 189 de l'OIT

5 mars 2018, 18h00-20h30, Restaurant Robin Des Bois, 4653 St-Laurent, Montréal H2T 1R2

À l'occasion des événements entourant la Journée internationale des femmes, le Centre international de solidarité ouvrière (CISO) et le Comité québécois femmes et développement de l'AQOCI (CQFD) vous convient au lancement de la campagne visant l’adoption de la Convention 189 de l'Organisation internationale du Travail (OIT) sur le travail décent pour les travailleuses et travailleurs domestiques. Cette campagne vise en particulier la ratification par le Canada de la Convention 189, ainsi que l'harmonisation des législations provinciales et des Territoires quant à ses dispositions. 

Lors du lancement, plusieurs expertes seront invitées à intervenir, incluant Marcelina Bautista (militante, travailleuse domestique mexicaine et co-fondatrice du Centre d’appui et de formation pour les travailleuses domestiques (CACEH), un organisme vouée à la promotion les droits des travailleurs domestiques), Anne Delorme (coordonnatrice du Comité québécois femmes et développement (CQFD) et de la communauté de pratique du réseau « Genre en pratique »), une intervenante du centre PINAY (un organisme qui permet aux femmes philippines, et en particulier aux travailleuses domestiques, de se battre pour leurs droits fondamentaux et leur bien-être), et la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement Adelle Blackett. Entre 2008-2011, la professeure Adelle Blackett de la Faculté de droit de l'Université McGill a agi à titre d’experte de l’OIT pour l’élaboration des normes internationales du travail sur le travail décent des travailleuses et travailleurs domestiques se retrouvant maintenant dans la Convention n° 189 et la Recommandation n° 201. 

Pour en apprendre davantage sur l'événement, ou pour exprimer votre intérêt à y participer, prière de visiter la page facebook officielle du lancement ici


Equity Matters in Quebec Universities: a conversation between Malinda Smith and Sirma Bilge 

22 février 2018, 10h00-11h30, Stephen Scott Seminar Room, OCDH 16, Faculté de droit de l'Université McGill

Joignez-vous au LLDRL et à nos partenaires pour une conversation sur l'équité dans les universités québécoises avec Malinda Smith et Sirma Bilge. Cette conférence aura lieu dans la salle de séminaire Stephen Scott, OCDH 16, à la Faculté de droit de l'Université McGill. 

Veuillez noter que les réservations seront acceptées par lldrl.law [at] mcgill.ca (courriel) jusqu'au 18 février, 23h59.

La professeure Smith 

Malinda S. Smith est professeure de sciences politiques à l'Université de l'Alberta, où elle enseigne dans les domaines des relations internationales, de la politique comparative, du genre et de la politique. Ses recherches, son enseignement et ses recherches actuelles explorent les questions d'équité et d'antiracisme dans l'enseignement supérieur, la colonisation du savoir et la décolonisation du curriculum, et les nuances de "blackness" dans l'académie. Ses travaux de recherche publiés portent également sur des questions relatives aux études critiques sur l'économie politique en Afrique et le terrorisme. M. Smith est coauteure du livre The Equity Myth: Racialization and Indigeneity at Canadian Universities (UBC Press 2017) et rédactrice en chef ou corédactrice de six livres, dont Critical Concepts: An Introduction to Politics (2013, avec Janine Brodie et Sandra Rein), Securing Africa: Post 9/11 Discourses on Terrorism  (2010) et les  States of Race: Critical Race Feminism in the 21st Century (2010, avec Sherene Razack et Sunera Thobani).

Au cours des deux dernières décennies, M. Smith a œuvré pour promouvoir l'équité dans l'enseignement supérieur en tant que vice-président équité pour la Fédération canadienne des sciences humaines et sociales, membre du groupe de travail sur le personnel académique raciale de l'ACPPU. Elle est actuellement présidente de l'Academic Women's Association de l'Université de l'Alberta et membre du Comité consultatif du Programme des chaires de recherche du Canada sur la diversité et l'inclusion. Elle est lauréate de plusieurs prix nationaux, notamment le prix ISA-Canada Distinguished Scholar Award, 2018-2019, le prix du contributeur communautaire de l'année de la HSBC (2016) et le Prix de l'ACPPU pour l'équité (2015).

La professeure Bilge

Sirma Bilge (Ph.D., Université Sorbonne Nouvelle-Paris III) est professeure titulaire de sociologie à l'Université de Montréal. Elle a fondé et dirigé l'Unité de recherche sur l'intersectionnalité du Centre d'études ethniques des universités de Montréal (CEETUM) de 2005 à 2010 et est membre du Comité de recherche sur le racisme, le nationalisme et les relations ethniques (RC05). l'Association internationale de sociologie (ISA). Son travail se concentre sur les intersections de formations sociales de race, d'ethnicité, de genre, de sexualité et de classe, et examine comment les notions de similarité nationale et ethnique et d'altérité sont articulées par le genre et la régulation sexuelle.

Son projet de recherche le plus récent, financé par le CRSH, porte sur l'intégration néolibérale des connaissances des minorités dans l'académie, en mettant l'accent sur l'intersectionnalité et la transformation des subjectivités universitaires des producteurs de connaissances minoritaires. Le professeur Bilge a publié plus de 20 articles révisés par des pairs en français, en anglais et en turc. Ses articles les plus largement engagés incluent «Intersectionality Undone» (Dubois Review, 2013) et «Beyond Subordination and Resistance: une approche intersectionnelle de l'Agence des femmes musulmanes voilées» (Journal of Intercultural Studies, 2010). Son récent livre, "Intersectionality" (2016, Polity Press), co-écrit avec Patricia Hill Collins, revisite le potentiel de l'intersectionnalité comme un projet de connaissance orienté vers la justice sociale et la praxis pour étudier et transformer les relations de pouvoir. inégalités croisées et sociales.


The Fierce Urgency of Now: Equity and Anti-Racism in Uncertain Times 

21 février 2018, 18h00-19h30, Ballroom, McGill Faculty Club, 3450 rue McTavish, Montréal

Joignez-vous à nous pour une conférence très spéciale sur l'équité et l'antiracisme dans ces temps incertains avec la professeure Malinda S. Smith, coauteure du livre The Equity Myth: Racilization and Indigeneity at Canadian Universities (UBC Press 2017). La conférence aura lieu dans la salle de bal du Faculty Club. Une réception suivra la conférence.

Les billets seront disponibles jusqu'au 18 février sur Eventbrite (ou jusqu'à épuisement). Pour toute question ou préoccupation, veuillez contacter Emily Painter à lldrl.law [at] mcgill.ca

Cet événement est rendu possible grâce aux généreuses contributions de la Chaire de recherche du Canada en droit du travail transnational et du développement, du bureau du Provost et du Vice-Président (Académique) et de la faculté de droit de l'Université McGill.

Nous sommes reconnaissants de l'aide et du soutien de nos partenaires, du Sous-comité sénatorial sur les personnes racialisées et ethniques de McGill, de l'Association des professeur(e)s et bibliothécaires de l'Université McGill, du Bureau de l'équité sociale et de la diversité (SEDE), de la Black Law Student Association, de la Women of Colour Collective et l'Association du droit autochtone de la faculté de droit de l'Université McGill.

La conférencière

Malinda S. Smith est professeure de sciences politiques à l'Université de l'Alberta, où elle enseigne dans les domaines des relations internationales, de la politique comparative, du genre et de la politique. Ses recherches, son enseignement et ses recherches actuelles explorent les questions d'équité et d'antiracisme dans l'enseignement supérieur, la colonisation du savoir et la décolonisation du curriculum, et les nuances de "blackness" dans l'académie. Ses travaux de recherche publiés portent également sur des questions relatives aux études critiques sur l'économie politique en Afrique et le terrorisme. M. Smith est coauteure du livre The Equity Myth: Racialization and Indigeneity at Canadian Universities (UBC Press 2017) et rédactrice en chef ou corédactrice de six livres, dont Critical Concepts: An Introduction to Politics (2013, avec Janine Brodie et Sandra Rein), Securing Africa: Post 9/11 Discourses on Terrorism  (2010) et les  States of Race: Critical Race Feminism in the 21st Century (2010, avec Sherene Razack et Sunera Thobani).

Au cours des deux dernières décennies, M. Smith a œuvré pour promouvoir l'équité dans l'enseignement supérieur en tant que vice-président équité pour la Fédération canadienne des sciences humaines et sociales, membre du groupe de travail sur le personnel académique raciale de l'ACPPU. Elle est actuellement présidente de l'Academic Women's Association de l'Université de l'Alberta et membre du Comité consultatif du Programme des chaires de recherche du Canada sur la diversité et l'inclusion. Elle est lauréate de plusieurs prix nationaux, notamment le prix ISA-Canada Distinguished Scholar Award, 2018-2019, le prix du contributeur communautaire de l'année de la HSBC (2016) et le Prix de l'ACPPU pour l'équité (2015).


The Egalitarian Free Labor Promise of the 13th Amendment to the US Constitution

15 février 2018, 11h00-12h30, NCDH 100

Le cycle des conférences du LLDRL (LLDRL Speaker Series) et la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement présente "The Egalitarian Free Labor Promise of the Thirteenth Amendment to the US Constitution" avec la professeure Rebecca Zietlow de l'Université de Toledo College of Law, dans le cadre d'une session plénière du cours PUB2 101 Droit constitutionnel. 

Cette plénière s'inscrit dans la continuité d'un projet débuté en 2016 par la professeure Adelle Blackett par l'intermédiaire du cours Slavery and the Law, de conscientiser les élèves de la faculté aux liens entre l'esclavage et le droit. Vous devez vous enregistrer auprès d'Emily Painter en envoyant un courriel à lldrl.law [at] mcgill.ca si vous voulez participer à la session plénière, mais que vous n'êtes pas déjà inscrit au cours. 

Lors de cette plénière, la professeure Zietlow retracera l'histoire et la théorie derrière le treizième amendement à la Constitution des États-Unis, l'amendement abolissant l'esclavage, ainsi que son impact sur les droits civils et les droits des travailleurs aux États-Unis.

La conférencière

La professeure Rebecca E. Zietlow est professeure invitée à la Vermont Law School et est la Charles W. Fornoff Professor of Law and Values à l'Université de Toledo College of Law. Ses domaines de spécialisation sont le droit constitutionnel, les tribunaux fédéraux, les litiges constitutionnels et les femmes et le droit. Elle a obtenu son baccalauréat du Barnard College et son doctorat de la faculté de droit de Yale. En 2012, elle a reçu le prix "Outstanding Faculty Research Award" de l'Université de Toledo. Son intérêt est dans l'étude de l'ère de la reconstruction, y compris la signification et l'histoire des 13e et 14e amendements de la constitution américaine. Zietlow est également une experte en théorie constitutionnelle, examinant l'interprétation constitutionnelle en dehors des tribunaux. Son premier livre, «Enforcing Equality: Congress, Constitution and the Protection of Individual Rights» (NYU Press, 2006), étudie l'histoire de la protection parlementaire des droits et les ramifications de cette histoire pour la théorie constitutionnelle. Son plus récent ouvrage, “The Forgotten Emancipator: James Mitchell Ashley and the Ideological Origins of Reconstruction (Cambridge University Press, 2017)," discute la vision égalitaire du travail libre qui a animé le premier Congrès de reconstruction et le 13e amendement. 

Zietlow a également publié des articles dans le Columbia Law Review, le Boston University Law Review, le Ohio State Law Journal, le Florida Law Review, le Wake Forest Law Journal et le Journal of Constitutional Law de l'Université de Pennsylvanie.


Making International Trade more Equitable : Canada’s Progressive Trade Policy and Indigenous Peoples

30 janvier 2018, 14h40-16h00, NCDH 316

Le Cycle des conférences du Laboratoire de recherche sur le droit du travail et le développement (LLDRL Speaker Series) accueillera Me Risa Schwartz le 30 janvier prochain pour une discussion sur la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), les politiques commerciales progressistes au Canada et leur impact potentiel sur les peuples autochtones.

La renégociation de l'ALENA offre une occasion unique de mieux harmoniser le commerce international et l'investissement avec le droit international des peuples autochtones, ainsi que les droits humains. L'annonce que le Canada cherchera à prioriser l'inclusion d'un chapitre concernant les peuples autochtones dans l'ALENA dans ces négociations est une mesure audacieuse pour protéger les droits des Autochtones, tout en améliorant la participation accrue des peuples au commerce international. Non seulement la priorité accordée par le Canada à un programme commercial progressiste, qui comprend la promotion d'un chapitre autochtone, aide à réaliser l'équité économique, mais elle est également conforme à l'engagement déclaré du Canada à l'égard des droits autochtones et d'un renouvellement des relations nation-à-nation. Pour que le Canada prenne l'initiative à l'échelle mondiale pour un commerce progressif et inclusif, le gouvernement doit élaborer un processus de collaboration à plus grande échelle dans un esprit de prise de décision coopérative, conformément au droit international.

Le Cycles des conférences (LLDRL Speaker Series) est parrainé par la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement. 

Veuillez noter qu'il s'agit d'une formation accréditée par un dispensateur reconnu aux fins de la formation continue obligatoire pour une durée de 1.5 heures. Prière d'écrire à lldrl.law [at] mcgill.ca avant le 28 janvier pour réserver votre place

La conférencière

La pratique de Risa Schwartz se centre sur le droit international et les intersections entre le droit commercial, le droit de l'environnement et les droits des peuples autochtones. Risa était auparavant chercheur principal au Programme de recherche en droit international du CIGI. Dans le cadre de cet emploi, elle a étudié les lois et les politiques qui favorisent la participation accrue des peuples autochtones au droit international et à la conclusion de traités. Risa a également occupé des postes d'avocate auprès du ministère des Affaires autochtones de l'Ontario et du ministère de l'Environnement et du Changement climatique, et a travaillé comme juriste à l'Organisation mondiale du commerce à Genève, en Suisse. Risa a obtenu son LL.B. de Osgoode Hall Law School et son LL.M. de la London School of Economics.


You Shall Have the Body: Slavery, Property Rights and Resistance in Canada

12 septembre 2017, 14:30-16:00, Maxwell Cohen Moot Court, NCDH 100

Le cycle des conférences du LLDRL accueille le professeur Barrington Walker, du département d'histoire de l'Université Queen’s, dans le cadre d'une session plénière du cours LAWG 220 Droit de la propriété.

Cette plénière s'inscrit dans la continuité d'un projet débuté en 2016 par la professeure Adelle Blackett par l'intermédiaire du cours Slavery and the Law, de conscientiser les élèves de la faculté aux liens entre l'esclavage et le droit. Prière de vous enregistrer auprès d'emily.painter [at] mail.mcgill.ca (Emily Painter )si vous voulez participer à la session plénière, mais que vous n'êtes pas déjà inscrit au cours. 

La classe plénière du professeur Walker se déroulera en trois parties: la première introduira les étudiants à l'historique socio-économique de l'esclavage au Canada. Par la suite, professeur Walker présentera les liens entre l'esclavage, en tant qu'institution, et le droit plus généralement, ainsi que le lien entre l'esclavage et le droit des biens plus particulièrement. Finalement, la plénière se penchera sur le droit comme outil de revendication à l'esclavagisme. Cette plénière tentera de répondre aux questions complexes suivantes: comment définissons-nous la propriété et les biens, et comment ces définitions ont-elles influencé l'histoire? Que voulons-nous dire lorsque nous disons que "les biens" et "la propriété" sont des constructions sociales? De quelle façon le droit des biens a-t-il était utilisé pour justifier des actions racistes et discriminatoires, dans le passé récent et plus lointain?

Cette plénière est parrainée par la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement. 

Le conférencier 

[En anglais seulement] Barrington Walker is a historian of Modern Canada who focuses on the histories of Blacks, race immigration and the law. His work seeks to illuminate the contours of Canadian modernity by exploring Canada's emergence as a racial state through its histories of white supremacy, slavery, colonization/immigration, segregation and Jim Crowism. Much of his work considers how these practices were legitimized, and in some instances contested, by the rule of law and legal institutions.

He is the author of Race On Trial: Black Defendants in Ontario's Criminal Courts (University of Toronto Press and the Osgoode Society for Canadian Legal History, 2010) which was shortlisted for the Ontario Legislature Speaker's Book Award for 2012.  He has also edited two collections: The African Canadian Legal Odyssey: Historical Essays (University of Toronto Press and the Osgoode Society for Canadian Legal History, 2012) and The History of Immigration and Racism in Canada: Essential Readings (Canadian Scholars Press, 2008). He is currently working on two new books. The first is Colonizing Nation: A Canadian History of Race and Immigration (under contract with Oxford University Press). The second is Dark Peril: Blacks and the Social Order in North America's Urban Landscape, 1992-2012.

 

 

 

 

 


Le LLDRL au 85e Congrès de l'Acfas

11 mai 2017, 9h15-17h00, Bâtiment Wong, 1020

Plusieurs membres du Laboratoire participeront au Congrès annuel de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS) dans le cadre d'une série de conférences sur le droit du travail et le développement. 

Ce colloque tissera les liens entre le droit du travail, d’une part, et les approches au développement économique, d’autre part, par le partage de travaux de recherche récents et en cours sur la régulation du travail informel, rural et domestique. La responsabilité sociale de l’entreprise et les modes de régulation des microentrepreneurs font partie de ces réflexions qui vont au-delà du droit du travail hégémonique pour se préoccuper de la justice sociale pour la personne humaine au travail. Les chercheurs et présentateurs sont tous affiliés au Laboratoire. L'horaire détaillé de la journée est disponible ici

Cette formation est reconnue auprès d’un dispensateur aux fins de la formation continue obligatoire pour une durée de 6 heures. De plus, le 85e Congrès de l'Acfas peut faire l'objet d'une dépense de formation en vertu du règlement sur les dépenses de formation admissibles (D-8.3, r-1). Un certificat d'activité est disponible ici.

Vous pourrez vous inscrire à ce colloque dès le 7 mai, en vous présentant au pavillon des Arts de l'Université McGill, selon les indications disponibles ici.


Transnational Labour Law and the Environment: Beyond the Bounded Autonomous Worker

15 Mars 2017, 12h30-14h30, Stephen Scott Seminar Room, OCDH 16 

Le Laboratoire de recherche sur le droit du travail et le développement et la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement sont fiers d’accueillir Sara Seck, professeure agrégée de la Faculté de droit de l’Université de Western Ontario.  La présentation de Professeure Seck examinera comment le droit transnational du travail et le droit environnemental peuvent s’aligner pour protéger non seulement les travailleurs, mais aussi leurs familles et leur collectivité contre les risques de santé et de sécurité liés aux processus de production rapide.

"Research and writing in the areas of labour law and environmental law have tended to operate in silos. There are limited exceptions to this claim, such as the liability of company employees for environmental harms, and the health and safety of workers where the threat arises from an environmental contaminant. This claim appears equally relevant in the transnational sphere, despite the endorsement of United Nations Guiding Principles on Business and Human Rights (UNGPs) in 2011, which provide that all businesses have a responsibility to respect all human rights throughout their operations and in their business relationships. Due to the work of the International Labour Organization (ILO), labour rights as human rights appear easier to grasp than environmental human rights, which, as mapped by Professor John Knox for the UN Human Rights Council, arise from multiple sources. Indeed, the UNGPs specifically highlight the work of the ILO as of importance to these business responsibilities. Due in part to egregious events such as the Bangladesh Rana Plaza factory collapse and fires which have killed thousands of (largely female) workers, transnational governance regimes, notably the Accord and the Alliance, have emerged to better ensure building safety and respect for labour rights. Yet the process of production of “fast fashion” is not only a problem for workers whose health and safety are put at risk while on the job, but also for children and families who live in the vicinity of polluting factories and experience “slow death” as a result of contaminated air and water. This presentation will explore how transnational labour and environmental law might come together to protect not only workers but families and communities if the worker is reconceptualised as a relational being, rather than the bounded autonomous being that is implicit in many emerging transnational labour governance regimes."

Un repas léger sera servi à 12h30. La présentation débutera à 13h00. Veuillez confirmer votre présence au dîner avant le 9 mars à julie.fontaine2 [at] mcgill.ca (cette) adresse.

Cet évènement est généreusement commandité par Le Laboratoire de recherche sur le droit du travail et le développement, la Chaire de recherche du Canada en droit transnational du travail et développement, ainsi que la Faculté de droit de l’Université McGill. 


Workers’ Rights and Corporate Responsibilities Across Borders: Perspectives on the Role of Law and Social Justice

2 novembre 2016, 14h30-16h00, OCDH 16

Le Laboratoire de recherche sur le droit du travail et le développement et la Chaire Oppenheimer en droit public international accueillent Janelle Diller, Chaire Paul Martin Sr. de droit et d'affaires internationales à l'Université de Windsor. Ses répondants seront le prof. Richard Janda et mme Sabaa Ahmad Khan. Voir au calendrier.


Baldia Factory Fire, 2012: Lessons for Labour Rights Struggles
Faisal Siddiqi, O'Brien Fellow in Residence

26 octobre 2016, 13:00-14:30, OCDH 16

L'incendie de l'usine Baldia au Pakistan a entraîné la mort de 255 travailleurs. Luttes nationales et internationales et nombre de litiges s'en sont ensuivis. Qu'avons-nous appris? Quels progrès ont-ils été réalisés? Une présentation par Faisal Siddiqi, avocat et Chercheur O'Brien en résidence à la Faculté de droit de McGill, avec la participation de Dr. Zobaida Khan et de Me Danny Kaufer, Ad. E. Voir au calendrier.


Author-meets-Readers: The Making of Haiti
Carolyn Fick, professeure, département d'histoire, Université Concordia

24 octobre 2016, 10h00-13h00, OCDH 16

Les conférences invitées LLDRL et le cycle de conférences "Le droit et l'esclavage" de McGill organisent une rencontre "auteur et lecteurs" avec la professeure Carolyn Fick, Université Concordia, pour discuter son livre The Making of Haiti: The Saint Domingue Revolution from Below. Voir au calendrier.


Author-meets-readers: The Hanging of Angélique
Afua Cooper, professeure agrégée, département de sociologie et d'anthropologie, Université de Dalhousie

19 septembre 2016, 10h00-13h00, OCDH 16

Les conférences invitées LLDRL et le cycle de conférences "Le droit et l'esclavage" de McGill organisent une rencontre "auteur et lecteurs" avec la professeure Afua Cooper, qui parlera de son livre The Hanging of Angélique - The Untold Story of Canadian Slavery and the Burning of Old Montreal, qui raconte l'histoire de Marie-Joseph Angélique, une femme qui était esclave à Montréal en 1734. Voir au calendrier.

Afua Cooper and the cover of her book


Author-meets-readers: Mohawk Interruptus
Audra Simpson, professeure d'anthropologie, Columbia University

14 avril 2016, OCDH 16

Le cours de théorie raciale critique mené par la professeure Adelle Blackett présentait une séance "l'auteur et ses lecteurs" avec Audra Simpson, professeure d'anthropologie à l'Université de Columbia et l'auteure de l'ouvrage Mohawk Interruptus: Political Life Across the Borders of Settler States. L'événement était organisé en collaboration avec les ateliers Annie MacDonald Langstaff. Voir au calendrier.


Séminaire IPSS: Race as a Risk Factor in Public Health

18 mars 2016, NCDH 312

Le professeur Osagie Obasogie, University of California Hastings College of the Law, s'est entretenu d'un article sur lequel il travaille actuellement, intitulé Race as a Risk Factor in Public Health, dans lequel il tente de déterminer comment la race est envisagée dans la littérature scientifique qui discute de la race comme facteur de risque pour certaines maladies. La professeure Natalie Stoljar (IPSS, Dép. de philosophie) a agi en tant que modératrice. Voir au calendrier.


Author-meets-readers: Blinded by Sight

17 mars 2016, OCDH 16

Le cours de théorie raciale critique mené par la professeure Adelle Blackett présentait une séance "l'auteur et ses lecteurs" avec le professeur Osagie Obasogie, University of California Hastings College of the Law, auteur de l'ouvrage Blinded by Sight. Voir au calendrier.


Economic Development and Free Trade in Sub Saharan Africa

19 février 2016

Une conférence sur le développement économique et le libre échange en Afrique subsaharienne avec Élise Panier, chercheure postdoctorante au CRIMT. Voir au calendrier.


The Regulation of Intimate Work: A Labour Law Perspective

13 octobre 2015

Conférence avec Dr. Einat Albin, Hebrew University of Jerusalem.


New Rights, Old Social Protections: The New Regulation for Domestic Workers in Argentina

Conférence avec la professeure Lorena Poblete

20 mai 2015


The Rights of Migrant Workers: An ILO Perspective

Cycle de conférences "Slavery Old and New: Labour Exploitation Through the Ages and Around the Globe"

17 avril 2015

Les Professeurs Adelle Blackett et François Crépeau en compagnie de Ryszard Cholewinski en face de la plaque commémorant la relocalisation du siège de l'OIT à l'Université McGill pendant la Seconde Guerre Mondiale.

   


Red Skin, White Masks: Rejecting the Colonial Politics of Recognition.

10 avril 2015

Séminaire de théorie raciale critique  avec Glen Coulthard, Professeur adjoint au Département d’études autochtones et de sciences politiques, UBC.


Racial Subordination in Latin America: The Role of the State, Customary Law, and the New Civil Rights Response

10 mars 2015

Séminaire de théorie raciale critiqu avec la professeure Tanya Hernandez, Faculté de droit de l'Université Fordham, sur la subordination raciale en Amérique Latine, le rôle de l'État, le droit coutumier et les droits civils.


Conférence donnée par Gabriela Medici dans le cadre du séminaire "Migration ouvrière, développement et droits de l'homme"

10 novembre 2014. NCDH, salle 609, Faculté de droit, Université McGill

             

La conférence porte sur les moyens de combattre la précarité du travail domestique en Suisse, en évaluant l'efficacité ainsi que les limitations d'une approche législative centrée sur les droits de l'homme.

Plus d'information...


Conférence donnée par Bethany Hastie dans le cadre du séminaire "Migration ouvrière, développement et droits de l'homme"

27 octobre 2014 - NCDH, salle 609, Faculté de droit, Université McGill                        

                

La conférence porte sur les différents façons dont le Programme des travailleurs étrangers temporaires restreint les libertés des travailleurs migrants au Canada.

Plus d'information...


Séminaires portant sur la migration ouvrière et le développement 2014-2015

                 

Durant l'année universitaire 2014-15, le LLDRL, en collaboration avec la chaire Oppenheimer, a organisé une série de conférences traitant de migration ouvrière, développement, travail informel et droits de l'homme.

Plus d'information...


Conférenciers invités

Le travail domestique et son exploitation: critiques féministes du droit et de l'économie politique

Salle Marie-Gérin-Lajoie, UQAM, 21-22 octobre 2015

Voir l'horaire.


Forum spécial sur les questions raciales, la discrimination et les droits économiques, sociaux et culturels

22-23 novembre 2013

Un Forum spécial sur les questions raciales, la discrimination et les droits économiques, sociaux et culturels en Amérique du Nord aura lieu à la Faculté, les 22 et 23 novembre 2013, dans la salle du tribunal-école Maxwell-Cohen (NCDH 100). L’événement est organisé conjointement par la Commission interaméricaine des droits de l’Homme (CIDH) et le Laboratoire de recherche sur le Droit du travail et le Développement.

Les commissaires José de Jesús Orozco Henríquez (Président de la CIDH), Rose-Marie Belle Antoine (Rapporteuse sur les droits des personnes d’ascendance africaine) et Dinah Shelton (Rapporteuse sur les droits des peuples autochtones) seront présents.

Prière de contacter M. Hilaire Sobers (osobers [at] oas.org) pour vous inscrire. L'inscription est gratuite. Il sera également possible de s'inscrire le jour même, à la table d'accueil.

Téléchargez le programme [.pdf]


La justice sociale, le droit et l'égalité: Un colloque en l'honneur de Madame la juge Juanita Westmoreland-Traoré

16-17 mars 2012, Faculté de droit, Université McGill


La régulation de l'emploi: Entre universalité et sélectivité

Atelier sur la théorie du droit avec Guy Davidov, Hebrew University of Jerusalem, Faculté de droit

28 mars 2012, Faculté de droit McGill, Pavillon New Chancellor Day Hall, Salle 202


L'O.I.T... pourquoi faire?

Dîner-conférence avec Patrick Carrière

30 mars 2011, Faculté de droit, McGill

Mars_2011_FR


Premier séminaire doctoral en droit international du doyen Maxwell & Isle Cohen

28 juin 2010

Organisé par la Chaire Hans & Tamar Oppenheimer en droit international public en collaboration avec le LLDRL, le Centre sur les droits de la personne et le pluralisme juridique et le Centre de droit international du développement durable, le premier séminaire doctoral en droit international Dean Maxwell & Isle Cohen a donné la possibilité à douze chercheurs doctoraux et postdoctoraux intéressés par le droit international de présenter et discuter de leurs recherches avec d'autres chercheurs et des professeurs de la Faculté, avec l'objectif de contribuer à la compréhension des aspects théoriques et pratiques de l'interaction du droit international issu des traités, de la coutume internationale et d'autres obligations internationales avec le droit interne, en tenant compte du caractère fédéral ou unitaire des États.


Travail décent pour les travailleuses et les travailleurs domestiques: Dialogue international et comparé à l'occasion des 90 ans de l'OIT: Les enjeux juridiques de la réglementation du travail domestique

29 mars 2010

Le LDRL, en collaboration avec le CRIMT et la faculté de droit de McGill, a organisé le 29 mars 2010 un séminaire international intitulé Travail décent pour les travailleuses et les travailleurs domestiques.

Plus de quarante ans après avoir reconnu l'urgence d'une étude sur les conditions d'emploi des travailleuses domestiques, l'OIT est en voie d'adopter une Convention internationale sur le travail décent des travailleuses domestiques. A la 301e session (mars 2008), le Conseil d'administration du Bureau international du travail a ainsi décidé d'inscrire la question du travail décent pour les travailleurs domestiques à l'ordre du jour de la 99e session (2010) de la Conférence international du travail. Afin de faciliter la discussion lors de la Conférence, il a rédigé un rapport qui fournit des informations du monde entier et recense et analyse les lois et règlements adoptés dans différents pays. (Téléchargez le rapport [.pdf])

La Conférence, organisée conjointement par le réseau et le CRIMT, vise à réunir des chercheurs internationaux et interdisciplinaires qui se sont intéressés à la question du travail domestique ainsi qu'un groupe d'éminents spécialistes dans ce domaine (fonctionnaires, membres d'associations...). L'objectif poursuivit est de réfléchir sur les aspects de l'économie domestique et de la gouvernance du travail rémunéré dans le milieu domestique. Les thématiques abordées portent sur l'articulation des différents rapports sociaux identifiés par le réseau et adressent des questions telles que: la réglementation du travail domestique dans le milieu familial, l'inspection du travail en milieu familial, le travail non-rémunéré, les agences de travailleuses domestiques, le travail informel...

Les intervenants traiteront également des législations, les dispositions et leurs impacts, dans différents pays (Inde, Brésil, Asie du Sud-Est...) mais également de l'expérience canadienne en la matière. Il s'agit, par le biais d'une approche comparative, d'identifier les principaux enjeux liés à la réglementation de ce travail.

Enfin, constatant un manque important de données juridiques sur la question, un certain nombre de textes présentés lors du séminaire seront publiés dans un numéro spécial de la Revue Femmes et Droit/Canadian Journal of Women and the Law qui sera consacré au travail domestique (n°22 :2, parution prévue pour le mois de mai 2011).


Labour Law and Economic Crisis: A European Perspective

2 décembre 2009

Le Laboratoire, en collaboration avec le Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail et la Faculté de droit de McGill, a organisé une conférence présentée par Sir Bob Hepple, professeur émérite du Clare College (Cambridge University) sur "Labour Law and Economic Crisis: A European Perspective" le 2 décembre 2009.


Annonces

Armel Brice Adanhounme, membre du LLDRD, en lice pour le prix Polanyi-Levitt

13 mai 2013

Armel Brice Adanhounme, qui est boursier postdoctoral Banting à la Faculté de droit de l’Université McGill et chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT), a récemment appris qu’il est l’un des trois finalistes pour le prix Kari Polanyi-Levitt cette année pour son essai “Assessing Chinese Investments in sub-Saharan African Countries: An Institutional Perspective.”

Lire la suite...

Étiquettes: