Isabelle Daunais

 

Isabelle Daunais  Isabelle Daunais
  Professeure titulaire
  Maîtrise (U. McGill)
  Doctorat (U. McGill)

 

 

Bureau: ARTS W130A
isabelle.daunais [at] mcgill.ca (Courriel)
Tél.: 514-398-4400, poste 089449
Téléc.: 514-398-8557

 

Isabelle Daunais est professeure au Département de langue et littérature françaises depuis 2004. Ses travaux et ses recherches portent sur la littérature française du XIXe siècle et sur le roman moderne, abordé comme forme de pensée et d'exploration du monde. Elle a également publié des études sur le personnage romanesque et les liens entre la littérature et la peinture.

Domaines

  • Roman moderne (XIXe-XXe siècles)
  • Littérature française du XIXe siècle
  • Poétiques romanesques
  • Flaubert

 

Chaire de recherche 

 

Recherche individuelle subventionnée

 

Groupe de recherche

 

Prix et distinctions

  • 2016 : Prix Killam (sciences humaines), Conseil des Arts du Canada.
  • 2016 : Prix Victor-Barbeau de l'Académie des lettres du Québec pour Le Roman sans aventure (Boréal, 2015).
  • 2014 : Arts Distinction in Research Award, Faculté des arts, McGill.
  • 2013 : Élection à la Société royale du Canada.
  • 2011 : Chaire de recherche du Canada sur l’esthétique et l’art du roman.
  • 2011 : Prix du rayonnement de la langue et de la littérature françaises, Académie française, Paris.
  • 2003 : Finaliste, Prix Raymond-Klibansky pour Frontière du roman.

 

Bibliographie sélective

Monographies

Le Roman sans aventure, Montréal, Boréal, 2015.

Des ponts dans la brume, Montréal, Boréal, collection « Papiers collés » 2008.

Les Grandes Disparitions. Essai sur la mémoire du roman, Vincennes, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « L'Imaginaire du texte », 2008.

Frontière du roman. Le personnage réaliste et ses fictions, Montréal, Presses de l'Université de Montréal et Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 2002.

L'art de la mesure ou l'invention de l'espace dans les récits d'Orient (XIXe siècle), Montréal, Presses de l'Université de Montréal; Saint-Denis, France, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « L'Imaginaire du Texte », 1996.

Flaubert et la scénographie romanesque, Paris, Librairie Nizet, 1993.

Numéros de revues et ouvrages collectifs

Isabelle Daunais (dir.), La mémoire du roman, Montréal, Les Presses de l'Université de Montréal, 2013.

Isabelle Daunais et François Ricard (dir.), La pratique du roman, Montréal, Boréal, 2012. 

Isabelle Daunais et Allan Hepburn (dir.), University of Toronto Quarterly, « La poétique des romanciers / Novelists on the Novel », novembre 2010, vol.79, no4.

Isabelle Daunais, François Ricard et Sophie Marcotte (dir.), Gabrielle Roy et l'art du roman, Montréal, Boréal, 2010. 

Isabelle Daunais (dir.), Le roman vu par les romanciers, Québec, Nota bene, 2008.

Isabelle Daunais (dir.), Études françaises, « Le personnage de roman », hiver 2005, vol. 41, no1. 

Isabelle Daunais, Marie-Andrée Beaudet et Luc Bonenfant (dir.), Les oubliés du romantisme, Québec, Nota bene, coll. « Convergences », 2004. 

Mémoires et thèses dirigés au Département

Clara Genois, M.A., « La représentation des guerres mondiales dans le roman québécois : le rôle du second plan dans le récit », 2017.

Guillaume Ménard, M.A., « Le minuscule: singularité, sens et sujet chez Pierre Michon », 2017.

Laure Henri-Garand, M.A., « Une poétique en devenir: présence et métamorphose de l'ironie voltairienne dans "Le Docteur Héraclius Gloss" de Maupassant suivi de Langues de bois », 2017. Codirection avec Alain Farah.

Kiev Renaud, M.A., « Le roman par nouvelles: essai de définition d'un genre suivi de Notes sur la beauté », 2016. Codirection avec Pascal Brissette.

Jolianne Gaudreault Bourgeois, M.A.,. « Mondialiser le roman: étude des rapports spatiaux-temporels dans Neige noire de Hubert Aquin », 2015.

Agnès Domanski, M.A., « À la guerre comme à la fête. Les fêtes vraies,les fêtes factices et la grande guerre dans À la recherche du temps perdu de Marcel Proust », 2015. 

Anne-Hélène Dupont, Ph.D., « Quand 'La chair comme une pâte précieuse travaille encore' : immaturité et poétique romanesque dans À la recherche du temps perdu de Marcel Proust », 2015. 

Mendel Péladeau-Houle, M.A., « La condition postthéologique du personnage dansnde guerre dans Les deux étandards de Lucien Rebatet », 2015. 

Catherine Côté-Ostiguy, M.A., « André Gide et la quête du roman: La poursuite d'un idéal Romanesque depuis Paludes jusqu'aux Faux-Monnayeurs », 2014. 

Alex Noël, M.A., « Le déplacement de la mémoire dans l'oeuvre romanesque de Milan Kundera », 2014. 

Véronique Samson, M.A., « La voie de sortie du roman: le personnage dans Un balcon en forêt de Julien Cracq », 2012. 

Valérie Charbonneau, M.A., « L'ekphrasis: pour une nouvelle "fable" chez Claude Simon », 2011. 

Katerine Gosselin, Ph.D., « Claude Simon et Marcel Proust: lecture d'une Recherche du temps perdu simonienne », 2011. 

Emmanuelle Jacques, M.A., « Le portrait dans À l'ombre des jeunes filles en fleurs », 2011. 

Annick Lavogiez, M.A., « De la nouvelle Les vacances à Alexandre Chenevert: naissance d'un personnage romanesque », 2011.

François Masse, Ph.D., « L'esprit d'Albertine: le personnage de roman à l'ère de la vitesse moderne », 2011. 

Gabrielle Roy-Chevarier, M.A., « Être malade pour mieux échapper au temps: l'étrange maladie du narrateur d'À la recherche du temps perdu », 2011. 

Nathalie Arcand, ,M.A., « Maurice Maeterlinck et Wassily Kandinsky: un langage esthétique fondé sur l'abstraction », 2009.

Mélanie Roy,M.A.,  « Le “comique qui ne fait pas rire” dans Bouvard et Pécuchet de Gustave Flaubert », 2009.

Vanessa Allnutt, M.A., « Un homme obscur de Marguerite Yourcenar: pour une poétique de l'effacement », 2008.

Stephanie Campbell, M.A., « Le sublime, le grotesque et le meurtre spectaculaire : l'esthétique de la violence dans le drame romantique », 2008.

Evelyne Gagnon, M.A., « Portrait du clown en personnage de roman : à partir de Gavroche (Les misérables), Kenwell et Cox (Le train 17) et les frères Zemganno (Les frères Zemganno) » 2008.

Marielle Giguère, M.A., « Julien Gracq et le réalisme magique », 2007.

Valérie Jeannotte, M.A., « La femme qui tue la mort dans les contes fantastiques de Gautier suivi de Temps morts », 2006. Codirection avec Yvon Rivard.

Jonathan Livernois, M.A., « La présence du sacré dans l’œuvre de Milan Kundera », 2006. Codirection avec François Ricard.

Zuza Slavik, M.A., « Contes écrits et réécrits suivi de Le détournement du Petit Poucet de Charles Perrault par Pierrette Fleutiaux et Michel Tournier », 2006.