Quick Links

Bienvenue au Complexe des sciences de la vie de l’Université McGill

Un nouveau domicile pour la découverte : Message de la principale

Il y a 36 mois, lors de l’inauguration des travaux du Complexe des sciences de la vie de l’Université McGill, je soulignais la grande fierté que nous tirions de nos réalisations en recherche biomédicale. Au cours de ces trois courtes années, nos chercheurs ont réussi des percées majeures dans ce domaine. De la découverte du gène PTP1B, associé à la propagation du cancer du sein chez deux femmes atteintes sur cinq, à l’identification du gène à l’origine du spina-bifida, les chercheurs de l’Université McGill ont de nouveau montré pourquoi ils sont des leaders mondiaux de la recherche en sciences de la vie.

Le Complexe des sciences de la vie de l’Université McGill offrira aux meilleurs chercheurs et scientifiques des installations et des outils de premier ordre. Notre expertise en biomédecine sera au service de notre mission : l’enrichissement des connaissances, des technologies et des services pour le plus grand bien des populations québécoise, canadienne et mondiale.

Je suis très fière de nos brillants scientifiques et de leur bilan en innovation et en invention, et je suis honorée que McGill abrite ce nouveau domicile de la sphère de la découverte.

Heather Munroe-Blum, O.C.
Principale et vice-chancelière


Richard I. Levin,
Vice-principal (santé et affaires médicales) et
doyen de la Faculté de médecine

Depuis la Seconde Guerre mondiale, les sciences biomédicales ont fait d’énormes progrès dans la compréhension de la maladie chez l’homme et McGill a ouvert la voie à plusieurs découvertes historiques. Sur cette base, la prochaine vague de découvertes scientifiques en sciences de la vie nous permettra d’atteindre des sommets inégalés et d’aller plus loin qu’on n’aurait pu l’imaginer il y a cinquante ans à peine. Cette révolution de la recherche devra reposer sur un nouveau mode d’investigation, axé sur la collaboration et l’interaction entre plusieurs disciplines

Avec l’ouverture des nouveaux pavillons de recherche, une aventure palpitante démarre pour les facultés de médecine et des sciences qui verront leurs forces se décupler en recherche biologique et médicale. Le Complexe des sciences de la vie de McGill est un établissement d’envergure internationale qui réunit de grands chercheurs et des outils modernes qui accéléreront le rythme de leurs découvertes. Le Complexe permettra aux médecins et aux chercheurs d’identifier les fondements biologiques de la maladie, d’utiliser la recherche pour améliorer la santé et les soins aux patients, et de former les chefs de file de l’avenir dans les sciences de la santé.

Au nom de la Faculté de médecine, je félicite les visionnaires à l’origine de cette remarquable entreprise dont les convictions, la passion et la clairvoyance permettront à McGill de franchir de nouvelles frontières en médecine moléculaire. Grâce à leur prévoyance et à l’engagement de leurs équipes, ainsi qu’au soutien vital des partenaires privés et publics, le Complexe des sciences de la vie est devenu une réalité et signe l’avènement de cette nouvelle ère qui permettra d’améliorer les connaissances en matière de santé et de maladie pour le bénéfice de la population du Québec et des collectivités du monde entier.


Martin Grant,
Doyen de la Faculté des sciences

La longue tradition d’excellence de l’Université McGill n’est un secret pour personne, en particulier dans le domaine des sciences de la vie. Cependant, ce que la plupart des gens ignorent, c’est que le succès de McGill repose principalement sur la culture interdisciplinaire que l’on cultive ici depuis des années. De la coopération révolutionnaire entre le chimiste Frederick Soddy et le physicien Ernest Rutherford il y a plus d’un siècle, à celle du microbiologiste Mark Wainberg et du chimiste Bernard Belleau pour la mise au point du médicament antirétroviral 3TC dans les années 1980, McGill est depuis longtemps à la pointe de la recherche collaborative.

Le Complexe des sciences de la vie de McGill constitue un important pas en avant dans cet esprit de coopération. C’est une entreprise qui réunit le meilleur de McGill sous un seul toit. Elle unit la science et la médecine et allie la recherche pure et la quête des applications pratiques. Nous disposons maintenant des moyens et des esprits nécessaires pour établir de toutes nouvelles pistes de recherche, de nouveaux traitements et de nouvelles perspectives dans le secteur biomédical et pharmaceutique. Et surtout, nous avons la possibilité d’annoncer de bonnes nouvelles à la population pour les décennies à venir.

L’ouverture du Complexe des sciences de la vie constitue un jalon important non seulement pour McGill, mais pour le monde entier. Au nom de tous les membres de la Faculté des sciences, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont participé à cette aventure extraordinaire et décisive. Une nouvelle ère des sciences de la vie s’ouvre à nous.