Quick Links

Alana Klein: S'engager activement

Alana Klein

«...je veux que mes étudiants [...] puissent s'engager activement dans le monde...»

Alana Klein enseigne des cours avancé en droit criminel et en évidence pénale. Elle donne également un séminaire sur le droit et la pauvreté.

En 2011, elle a participé au Programme conjoint d'été sur les droits de la personne de McGill-Hebrew University. Elle a aussi participé à certaines éditions des conférences Mini Law, lesquelles sont destinées au grand public.

Que voulez-vous que les étudiants retiennent de vos cours et comment enrichissez-vous votre enseignement?

L’une des choses les plus importantes que j’ai apprises durant ma formation juridique est que le droit ne correspond pas à un ensemble figé de valeurs sur lesquelles nous débattons et que nous interprétons, mais, qu’en tant que juristes, nous pouvons assumer un rôle plus actif en façonnant le fonctionnement de la loi dans la société. C’est un message essentiel que je veux communiquer à mes étudiants, et qu’il est important de comprendre. Le droit n’est pas un édifice monumental contre lequel ils ont à lutter ou au sujet duquel ils argumentent, mais plutôt que le droit évolue avec l’influence sociale et les relations sociales. Ce que je tente de transmettre dans mes cours, c’est que mes étudiants sont des agents du droit, et ce, de manières beaucoup plus diverses qu’ils croient.

J’aime faire éclore cette notion au moyen de certains travaux, par exemple celui de mon cours du premier cycle sur le droit criminel, où je demande à mes étudiants, le premier jour de classe, de rédiger une loi à partir de rien. Cet exercice en angoisse certains, car ils présument qu’ils ne seront pas ceux qui feront les lois. Je leur rappelle alors que le droit est le reflet de l’expérience humaine, ce à quoi il participe depuis leur naissance. Je leur dis que, sous bien des aspects, ils sont plus aptes que certains législateurs à trouver des moyens pour que les lois soient en harmonie avec notre société.

Cette démarche les encourage à ne pas simplement respecter les règles, pour ainsi dire, mais à participer plus activement à la législation, à se voir comme étant en mesure d’apporter des changements à grande échelle. Je veux aussi qu’ils comprennent d’où proviennent les autres intervenants et à qui ils ont affaire, car un bon avocat ne peut pas toujours s’appuyer sur la seule logique pour gagner – je veux qu’ils se rendent compte qu’il existe toujours d’importantes dimensions sociales et psychologiques. Et en assimilant l’idée qu’il peut y voir diverses réponses à toute question de droit, ils pourront mieux saisir quel est leur rôle en tant que défenseurs. Enfin, je veux que mes étudiants soient des agents actifs de l'ensemble de sagesse et de connaissances à laquelle ils sont exposés – et voient véritablement comment les valeurs juridiques interagissent – pour qu’ils puissent s'engager activement dans le monde et y agir efficacement.

Follow us on: