Quick Links

Conditions d'admission en droit

Scolarité

Les candidats qui désirent s'inscrire à la Faculté de droit de McGill doivent avoir complété, au moment de l'inscription, au moins deux années d'études universitaires à temps plein (60 crédits) ou détenir un diplôme d'études collégiales (DEC), d'un collège ou d'un cégep du Québec. Les détenteurs d'un baccalauréat français obtenu au Québec (Collèges international Marie de France ou Stanislas) sont également admissibles.

Les candidats qui ont complété 60 crédits d'études universitaires sont admissibles à la Faculté. Cependant, étant donné le grand nombre de bonnes candidatures de la part d'étudiants qui auront complété un premier cycle au moment de l'inscription en droit, il est rare qu'on admette un étudiant dans la catégorie « Étudiant universitaire » avant la fin du premier cycle.

Les candidats qui ont complété un baccalauréat français à l'extérieur de la province du Québec ainsi que les candidats des écoles secondaires ne peuvent pas présenter une demande d'admission directement. Ceux-ci doivent rencontrer la condition mentionnée ci-haut.

NOTE: Pour les candidats qui sont admis directement d’un Cégep ou d'un Collège Français et qui désirent pratiquer le droit aux États-Unis, il est important de savoir que plusieurs états américains exigent comme critère d'admission au barreau des études universitaires avant l'inscription en droit.

Langues

Le programme de droit intégré de McGill est offert dans un environnement bilingue. On s'attend à ce que tous les candidats au programme de droit démontrent une connaissance suffisante du français et de l'anglais pour leur permettre de lire des textes et de comprendre une conversation dans l'une ou l'autre des deux langues. Puisque les étudiants doivent lire des textes dans les deux langues dans les cours de première année et dans certains cours des années supérieures, ils doivent avoir les capacités linguistiques nécessaires au moment de l'admission au programme.

Tous les cours de première année sont donnés en anglais et en français. Tout examen peut comporter des textes dans l'une ou l'autre langue, que la langue d'enseignement soit l'anglais ou le français. Une politique de bilinguisme passif est en vigueur à la Faculté. Selon cette politique, il est permis de rédiger les travaux et examens, d'intervenir en classe et de participer à l'exercice de plaidoirie obligatoire soit en français ou en anglais, quelle que soit la langue d’enseignement. Toutefois, bien que les examens soient préparés dans la même langue que les cours, ils peuvent comporter beaucoup de matériel dans l'autre langue.

Questionnaire d'auto-évaluation de l'anglais

Egan c. Canada

LSAT

Pour en savoir plus sur la question du Law School Admission Test, veuillez consulter notre page sur le LSAT ou consultez la section LSAT de notre FAQ.