Quick Links

La physique dans l'industrie des communications

Published: 20 Nov 2002

Les conférences de physique Anna-I.-McPherson seront présentées cette année par M. Horst Stormer, professeur de physique à l'Université Columbia.

Conférence d'un lauréat du prix Nobel

Montréal, le 20 novembre 2002 - Les conférences de physique Anna-I.-McPherson seront présentées cette année par M. Horst Stormer, professeur de physique à l'Université Columbia. Éminent expérimentateur en physique de la matière condensée, Horst Stormer travaille également aux laboratoires Bell du groupe Lucent Technologies. Il est surtout connu pour le rôle qu'il a joué dans la découverte de l'effet Hall quantique fractionnaire, percée qui lui a valu d'être nommé co-lauréat du prix Nobel de physique en 1998.

Horst Stormer prononcera une conférence grand public le jeudi 21 novembre, à 19 h 30, dans la salle 132 du pavillon Stephen Leacock (rue McTavish, à l'angle de l'avenue du docteur-Penfield). Intitulée Physics in the Communication Industry, cette allocution portera sur la physique des matériaux et son rôle dans l'élaboration de dispositifs optiques et électriques comme les fibres optiques et les circuits intégrés, éléments qui ont permis la création d'Internet et la mise au point d'ordinateurs personnels puissants. Horst Stormer examinera certains des travaux en cours dans le domaine de la physique, en particulier aux laboratoires Bell, ainsi que leurs répercussions éventuelles sur la technologie et les perspectives d'avenir en matière d'innovation technologique.

Le professeur Stormer présentera également un colloque de niveau général à l'intention des chercheurs, le vendredi 22 novembre, à 14 h 30, dans la salle G-10 du pavillon Macdonald-Harrington. Intitulée Fractional Charges and Other Tales from Flatland, cette allocution traitera de la physique des électrons confinés à un plan et exposés à un champ magnétique. Ces électrons affichent une vaste gamme de propriétés nouvelles et fascinantes. Les conséquences les plus spectaculaires de ce comportement bidimensionnel corrélé des électrons sont probablement les charges et les nombres quantiques fractionnaires, mais il y en a aussi bien d'autres, toutes fort surprenantes.

Ce cycle de conférences a été nommé en l'honneur de la physicienne Anna Irene McPherson, dont l'association avec McGill a duré non moins de soixante ans. Anna I. McPherson a obtenu son baccalauréat spécialisé en mathématiques et en physique en 1921, remportant la médaille d'or Anne-Molson, toujours l'un des prix les plus prestigieux destiné aux étudiants de 1er cycle de McGill. En 1923, elle a obtenu sa maîtrise ès sciences sous la direction du professeur Arthur Eve. Après avoir enseigné quelque temps les mathématiques dans une école secondaire locale, elle est entrée au service du laboratoire du professeur Michelson, à l'Université de Chicago, où elle a reçu son doctorat en 1933. Après quelques années de congé de la physique, elle a été engagée comme démonstratrice à McGill en 1940. Elle a gravi les échelons et est devenue professeur agrégé en 1954. Après sa retraite, en 1970, l'Université l'a nommée professeur invité honoraire, poste qu'elle a occupé jusqu'à sa mort en 1979.

Source Site: /it
Classified as: