Quick Links

De la vision à la réalité

Nouvelles

Publié: 17 Déc 2001

C'est le lundi 17 décembre que sera officiellement lancé le chantier de construction d'installations d'enseignement novatrices à McGill. Mme Pauline Marois, Vice-Première Ministre et Ministre des Finances du Québec, assistera à une conférence de presse et à la cérémonie du premier coup de pioche pour annoncer la contribution de plusieurs millions de dollars du gouvernement du Québec à la construction du nouveau pavillon Lorne M. Trottier de McGill. Baptisé du nom d'un ancien étudiant en génie, Lorne M. Trottier, ce nouveau pavillon coûtera 17 millions de dollars, et son objectif est de permettre à McGill de répondre à la demande croissante de spécialistes des technologies de l'information et du génie en Amérique du Nord.

Le gouvernement du Québec subventionne la construction d’un nouveau pavillon des TI et de génie à McGill

C’est aujourd’hui qu’a été officiellement lancé le chantier de construction d’installations d’enseignement nouvelles et novatrices à McGill, grâce au généreux appui du gouvernement provincial. Mme Pauline Marois, Vice-Première Ministre et Ministre des Finances du Québec, est venue à McGill pour annoncer que le gouvernement du Québec contribuera 7 millions de dollars à la construction du pavillon Lorne M. Trottier.

Portant le nom d’un diplômé de McGill, Lorne M. Trottier, ce nouveau pavillon ouvrira ses portes en 2003, à un coût global de 17 millions de dollars. Projet conjoint de la faculté des sciences et de la faculté de génie de McGill, le pavillon Lorne M. Trottier devrait permettre à l’Université de satisfaire à la demande accrue de spécialistes du génie et des technologies de l’information en Amérique du Nord.

Lui-même diplômé en génie de McGill, M. Trottier est le cofondateur de la Société Matrox Electronic Systems Ltd., qui a son siège sociale à Montréal, ainsi que président de Matrox Graphics Inc. Il y a 14 mois, l’homme d’affaires âgé de 53 ans est venu à McGill pour annoncer un don personnel de 5 millions de dollars pour la construction du pavillon portant son nom. À l’époque, M. Trottier avait promis de doubler son don et de le porter à 10 millions de dollars si McGill réussissait à recueillir les 7 millions de dollars restants pour construire l’édifice.

Contribution du Québec

Le principal de l’Université McGill, M. Bernard Shapiro, se dit enchanté que le gouvernement provincial ait décidé de financer une portion importante de ce nouveau pavillon d’enseignement. « En nous octroyant les 7 millions de dollars nécessaires pour faire du pavillon Lorne M. Trottier une réalité, le gouvernement du Québec fait plus que signer un chèque », a-t-il déclaré. « En investissant dans nos jeunes et dans l’espace qui est nécessaire à leur instruction, nos dirigeants reconnaissent qu’une vision mérite d’être appuyée et qu’une véritable collaboration entre le secteur public et le secteur privé est la seule façon pour l’Université McGill et les autres universités du Québec de s’acquitter de leur mandat à l’égard de la société. »

Le doyen de la faculté de génie de McGill, M. John Gruzleski, a déclaré que la contribution de plusieurs millions de dollars du gouvernement du Québec est un merveilleux cadeau de Noël autant pour McGill que pour la société québécoise. « En finançant le pavillon Trottier, le gouvernement provincial investit à vrai dire dans l’avenir économique du Québec, car nous serons en mesure de former un plus grand nombre d’ingénieurs informaticiens et en logiciel dont notre économie a tant besoin », a-t-il ajouté.

M. Lorne Trottier a souligné que le gouvernement du Québec a beaucoup à gagner du financement de nouvelles installations d’enseignement, car celles-ci permettront à McGill d’accroître le nombre de jeunes diplômés instruits qui rejoignent les rangs de la population active. « Cela fait des années que le milieu des affaires exerce des pressions sur le gouvernement pour qu’il engage ce type d’investissement », affirme-t-il. « Je suis extrêmement satisfait que le gouvernement du Québec ait pris la décision de financer ce projet. »

La construction d’installations pour former un plus grand nombre de professionnels est une priorité urgente. À l’heure actuelle, McGill pâtit d’un tel manque d’espace que 500 étudiants sont en concurrence pour obtenir l’une des 85 places en génie informatique disponibles chaque année. Grâce à la construction du pavillon Trottier, déclare M. Gruzleski, « nous pourrons doubler le nombre de nos étudiants en génie informatique et dans d’autres TI ».

Étant donné que la mission primordiale du pavillon Trottier sera l’enseignement de 1er cycle, ce nouvel espace permettra à McGill de lancer des programmes de 1er cycle conjoints en génie microélectronique et en génie logiciel. De plus, ces nouvelles installations permettront à McGill de donner plus d’ampleur à ses programmes très courus de génie électrique, d’informatique et de télécommunications.

« Je crois que le don de M. Lorne Trottier a été le catalyseur d’un resserrement des liens de collaboration entre l’Université McGill et le gouvernement du Québec », a ajouté M. Shapiro.

Depuis 14 mois, d’autres sources privées et entreprises ont promis 2,5 millions de dollars de dons supplémentaires pour le projet Trottier, dont 1 million de dollars de la Fondation Krieble, un don significatif d’une ancienne étudiante en génie, Marika Roy, 250 000 $ de la promotion de génie 1962 de McGill et un don qui sera annoncé prochainement de Cisco Systems Canada. M. Gruzleski estime qu’il faudra encore entre 2 et 3 millions de dollars de dons pour équiper le pavillon Trottier des équipements d’enseignement de pointe dont il a besoin. « C’est pourquoi nous sommes toujours en campagne d’appels de fonds », a-t-il ajouté.

Où et quand

La construction du pavillon Trottier devrait débuter en mars 2002 et être parachevée en mai 2003. Quant à la situation du pavillon, il sera construit rue University, au nord-est du campus du centre-ville de McGill. Le pavillon comportera six étages de laboratoires d’enseignement de pointe et de salles d’études interactives.

Le pavillon Lorne M. Trottier est au cœur du nouveau TechSquare de McGill, sorte de pivot voué à la recherche et à l’enseignement de la génomique, de la protéomique, des matériaux de pointe, des nanotechnologies, de la bioinformatique et du génie aérospatial.

Lorsque le nouveau pavillon ouvrira ses portes en 2003, M. Lorne Trottier affirme que l’objectif qu’il s’était fixé en faisant un don de 10 millions de dollars aura été atteint. « Mon espoir est que ce pavillon permettra à un plus grand nombre de jeunes de fréquenter McGill et de recevoir l’instruction qui multipliera pour eux les perspectives d’emploi. »

Quelques faits essentiels

  • La construction du pavillon Lorne M. Trottier devrait débuter en mars 2002 et être parachevée en mai 2003.
  • Les nouvelles installations de TI et de génie seront érigées au coût total de 17 millions de dollars.
  • L’homme d’affaires montréalais, Lorne M. Trottier, a fait un don de 10 millions de dollars pour la construction du nouveau pavillon.
  • Le gouvernement du Québec contribue la somme de 7 millions de dollars pour la construction des nouvelles installations.
  • Lorne Trottier est titulaire de deux diplômes de l’Université McGill, notamment un B.Eng. en génie électrique obtenu en 1970 et un M.Eng. en génie obtenu en 1973.
  • M. Trottier est le cofondateur de Matrox Electronic Systems Ltd. et président de Matrox Graphics Inc., société privée de conception de puces graphiques et de fabrication de cartes qui a son siège à Montréal et qui emploie 1 200 personnes dans le monde entier.
  • Pour visionner les plans architecturaux du pavillon Lorne M. Trottier, veuillez visiter l’adresse http://trottier.cs.mcgill.ca/.
Site de source: /it
Classification: