Quick Links

Formes de conversion : religion, culture et écologies cognitives de l’Europe moderne et de ses mondes

 

Directeur de projet : Paul Yachnin

Que ce soit l'éveil d'une foi nouvelle, l'induction dans un culte religieux ou dans un mouvement politique radical, une transformation sexuelle, ou la reconceptualisation des êtres humains en « cyborgs » bio-mécaniques, la conversion est source de fascination, promesse de nouveauté, et un site d'anxiété pour les populations du XXIe siècle. Nous ne savons pas si de telles conversions doivent être interprétées comme des retours vers l'intériorité d'une vie meilleure ou comme des impositions monstrueuses sur des victimes involontaires. Nous ne pouvons pas comprendre comment des individus ou des groupes de personnes sont capables de se convertir à de nouvelles politiques, religions, ou manières de vivre d'un seul geste et de façon assez complète, comme s'il en avait toujours été ainsi. Nous ne voudrions pas abandonner la liberté de l'autodétermination présente dans la conversion, qui semble être son expression la plus pure, bien que nous soyons troublés par ce que les transformations radicales nous apprennent sur l'instabilité et la changeabilité des êtres humains.

Parmi plusieurs objectifs, le projet Formes de conversion développera une compréhension historique de la conversion qui éclairera les débats modernes sur les transformations sexuelles, psychologiques, politiques et spirituelles. Le projet étudiera comment les Européens de la période moderne (XVIe et XVIIe siècles) changèrent leurs identités confessionnelles, sociales, politiques, et sexuelles. Ces changements subjectifs allaient de pair avec les transformation de leur monde – la réorientation géopolitique de l'Europe en fonction des relations émergeantes avec l'islam et les Amériques; la compréhension nouvelle et la traduction du savoir de l'Antiquité grecque et romaine, du christianisme, du judaïsme, et de l'islam; les changements de l'environnement construit et de ses usages; et la nouvelle conception de l'image de Dieu. Nous proposons que le point d'entrée le plus prometteur dans la compréhension de ces changements capitaux à partir desquels la modernité émergea, changements qui constituent à nos yeux le semis sur lequel le monde moderne a germé, réside dans un réseau de phénomènes que nous appelons les « formes de conversion ».

Mais qu'est-ce qu'une conversion exactement? Et qui plus est, qu'est-ce qu'un réseau de formes de conversion? Une conversion est « un changement spirituel du péché... à l'amour de Dieu. » Les conversions sont aussi des réorientations positionnelles ou directionnelles; des changements de caractère, de forme, ou de fonction; des révolutions politiques; des hausses ou chutes de statut social; des transmutations physiques; et des traductions de textes ou d'images dans d'autres langages ou formes.[1] Que l'anglais moderne possède les mots pour exprimer cela suggère à quel point les modernes eux-mêmes devaient comprendre le réseau de conversions que nous étudions.

 [1] Oxford English Dictionary. OED n'inclut pas le « changement de statut social ». Voir Shakespeare, King John, 1.1.189. Les mots équivalents et apparentés dans le français, l'italien et l'espagnol moderne ont un éventail de significations similaire; le néerlandais et l'allemand tendent à utiliser des mots différents pour les types de transformations matérielles et spirituelles.

 

Valeur : 40 000$ plus soutien à la recherche

Durée : 1er août 2013 au 31 juillet 2014, avec possibilité de renouvellement pour une année supplémentaire

Nombre de postes disponibles en 2013-2014 : 2

Date limite pour l’application : 5 avril 2013

L’Institut pour la vie publique des arts et des idées de l’Université McGill est à la recherche de deux chercheurs au post-doctorat en études de l’Europe moderne. L’un devra avoir un intérêt de recherche démontrable portant sur la vie publique des arts et des idées (A), et l’autre devra avoir un intérêt de recherche démontrable en science humaine numérique (B). Les chercheurs joindront un large projet de recherche international et interdisciplinaire intitulé Formes de conversion : religion, culture, et écologies cognitives de l’Europe moderne et de ses mondes. Formes de conversion étudiera comment les Européens de la modernité changèrent leurs identités confessionnelles, sociales, politiques, et sexuelles. Le projet développera une réflexion sur la façon dont ces changements subjectifs allaient de pair avec les transformations de la période moderne – la réorientation géopolitique de l'Europe en fonction des relations émergeantes avec l'islam et les Amériques; la compréhension nouvelle et la traduction du savoir de l'Antiquité et du Moyen Âge; la nouvelle conception de l'image de Dieu. En examinant les formes de conversion au-delà des barrières disciplinaires, en les considérant comme un réseau de mouvements et de transformations, le projet développera une compréhension des changements religieux, culturels et cognitifs qui fournira un nouveau récit de la période moderne ainsi qu’une fondation pour une compréhension nouvelle de l’époque actuelle. Les membres de l’équipe incluent des chercheurs et chercheuses en art, en architecture, en littérature, en histoire de la musique, du théâtre, des religions, de la cognition et de l’émotion, en histoire sociale et intellectuelle, et en sciences humaines numériques.

Le poste annuel débutera le premier août 2013. Un renouvellement pour une année supplémentaire est envisageable. Les candidats devront avoir un doctorat dans un domaine pertinent pour Formes de conversion, et une expérience de travail dans l’une des deux orientations des postes. Les chercheurs travailleront sur leur propre programme de recherche, collaborerons avec leurs collègues dans un contexte interdisciplinaire, et auront peut-être la chance d’enseigner des cours dans leur domaine de spécialité. Le profil A prendra aussi part au développement du programme de rayonnement public, d’éducation et d’échange du projet, et sera membre du comité consultatif sur l’éducation pour le projet. Le profil B prendra part au développement des infrastructures numériques et participera au comité de gestion du projet. La valeur de la bourse associée au poste sera d’environ 40 000$ CDN par année, en plus des dépenses de voyage et de soutien à la recherche. Les applications consisteront en une description du programme de recherche, un exemple de travail écrit, et un CV. Elles devront être envoyées par courriel (documents .pdf seulement) avant le 5 avril 2013 à Paul Yachnin, professeur titulaire de la chaire Tomlinson d’études shakespeariennes et directeur de l’IVPAI de l’Université McGill, à l’adresse Conversion [dot] IPLAI [at] McGill [dot] ca. Veuillez indiquer clairement si vous voulez être considéré pour le profil A ou B. Veuillez aussi vous assurer que trois lettres de référence seront envoyées à la même adresse courriel avant la date limite du 5 avril. Les candidats devraient demander aux référents d’inclure le nom du ou de la candidat recommandé comme sujet du courriel. 

Les candidats devront posséder une bonne maîtrise de l'anglais.

Veuillez noter que ces postes sont sujets à financement.