Quick Links

Art et idées en mouvement (AIM)

Directeur de projet: Michael Jemtrud

Arts et idées en mouvement (AIM) reliera recherche et création artistique afin de comprendre comment les œuvres artistiques et intellectuelles se déplacent de personnes à personnes, et d’un lieu à un autre, comment ce mouvement crée de nouveaux espaces publics pour la création artistique, la discussion et l’action, et finalement comment ce mouvement crée de nouvelles communautés, qui vont souvent au-delà des barrières du langage, de classe sociale, de race, de sexe, d’âge et de nationalité. AIM étudiera comment les arts et les idées se déplacent, et permettra aussi la création d’œuvres d’art, d’axes de recherche, et de débats qui sont faits pour se déplacer. Nous changerons la manière de faire la recherche académique. En se basant sur comment les arts sont dirigés vers la vie publique et comment les artistes cherchent une voix publique, AIM sortira la recherche académique hors des sentiers battus de la publication et de la dissémination institutionnalisée. AIM ouvrira la recherche académique en créant de nouvelles combinaisons entre l’art et la recherche, en encourageant des publications de travaux en cours de route, transformant ainsi les publications habituelles en sciences humaines en des contributions vitales au débat public. AIM regroupera aussi des chercheurs, artistes et publics dans le but de produire des idées-artéfacts et des événements créatifs autour desquels – et par lesquels – le discours aura lieu.

AIM a quatre objectifs. Il (1) encouragera une compréhension sur comment et pourquoi le mouvement de l'art et des idées crée de nouveaux espaces d’expression, de discours, d’identités et d’actions individuelles et collectives, en plus de créer de nouvelles formes d’associations entre individus. L’équipe inclura des chercheurs représentant des disciplines couvrant les sciences humaines (allant de l’architecture au droit, à la musique, la littérature, la gestion), dont plusieurs ont eux-mêmes déjà entrepris des travaux créatifs. Le projet inclura aussi des artistes, designers, et architectes œuvrant dans une variété de médiums, et représentant une collection variée d’organisations artistiques canadiennes. Il (2) changera la recherche et la publication en sciences humaines en laissant une plus grande place au processus, et en les rendant plus collaboratifs et publics; l’acte de fabrication, de création et de collaboration, est pensée – est recherche académique. Il (3) développera une nouvelle méthodologie permettant de faire le pont entre recherche académique et création artistique. AIM étudiera la méthodologie artistique dans le but de provoquer une nouvelle méthodologie de recherche, et (4) apportera les arts et les idées ainsi qu’un débat fondamental sur la créativité sociale du travail artistique et intellectuel à une variété de publics – étudiants et professeurs de tous les niveaux, personne œuvrant dans le monde de l’art, des affaires, du gouvernement, et des politiques publiques, entre autres. La pratique artistique est une forme de pensée critique et créative, et la création intellectuelle et artistique sont des actes politiques par leur nature même – pour le comprendre pleinement, le travail doit être fait en public, pas simplement présenté à un public limité après le fait.

Afin d’examiner comment les arts et les idées se déplacent, comment ils génèrent leurs propres agency, créent l’espace public ainsi que de nouvelles formes d’associations par le mouvement, nous étudierons la publication, la dissémination, l’absorption, l’utilisation, la traduction, la transmédiation, l’adaptation, etc. Une importance particulière sera accordée aux raisons qui font en sorte que certaines formes artistiques et certaines idées sont plus affectives et plus efficaces que d’autres, ainsi que sur la signification de la puissance créative réciproque et mutuelle des artefacts qui en résultent. Afin de poursuivre ces angles de recherche, nous allons aborder une série de phénomènes de différentes manières. Ces sujets fourniront des points d’entrée pour travailler sur des questions théoriques cruciales, et seront aussi des sites pour l’interprétation créative et l’intersection interdisciplinaire en tant que mode d’investigation unique en son genre. Les artéfacts et les productions que l’équipe créera dans le processus deviendront eux-mêmes sujets d’études. Cette activité de recherche création aboutira en un forum de dissémination traditionnel, mais aussi en des artéfacts interprétatifs, de l’enseignement innovateur, des expositions, des symposium publiques, des événements collaboratifs avec des organisations artistiques associées comme le Centre Segal et le Centre canadien d’architecture.